La magnétothérapie, les douleurs n’y résistent pas

1346

Connue depuis la plus lointaine antiquité, la magnétothérapie a su gagner ses lettres de noblesse dans plusieurs secteurs de la santé. Les aimants sont souverains pour lutter contre les douleurs articulaires, les inflammations locales et les oedèmes. Simple, efficace, sans effet secondaire, voilà une thérapie que l’on peut emporter avec soi et qui tient dans sa poche.

Le magnétisme est une force de l’univers au même titre que la gravitation. Nous baignons en permanence dans un champ magnétique naturel. Et pour cause, la terre elle-même est un gigantesque aimant, avec un pôle Nord et un pôle Sud. Ce champ magnétique nous protège d’ailleurs des ondes solaires et tempêtes magnétiques qui frappent la terre constamment, sans cette protection magnétique, il n’y aurait plus aucune forme de vie sur terre. Une manifestation visible de la rencontre du magnétisme terrestre et cosmique se traduit par exemple par le spectacle des aurores boréales.

Lieux sacrés, eaux miraculeuses, le magnétisme proche des hommes

A l’échelle de la vie, nombre d’espèces vivent au quotidien avec le champ magnétique terrestre. C’est notamment, le moyen de navigation des espèces d’oiseaux migrateurs qui suivent les lignes de force qui quadrillent la surface de la planète. Très tôt les hommes eux aussi ont senti qu’ils pouvaient utiliser le magnétisme pour leurs activités et améliorer leur vie. Les sourciers et leurs baguettes prolongent cet héritage des savoir anciens. Certain lieux dits « sacrés » sont construits sur des points de convergence magnétique : sur des failles telluriques par exemple, des sources d’eau aux propriétés dites « miraculeuses » sont souvent des eaux qui sont passées par des sous-sols propices à la magnétisation de l’eau. Enfin, et non des moindre pour la santé, les Indiens, Grecs, Egyptiens ou Chinois ont su très tôt utiliser les pierres et métaux magnétiques pour soulager leur douleurs ou soigner certains problèmes de santé. On retrouve ainsi des amulettes, colliers, bracelets fabriqués avec des matériaux spéciaux. Cette utilisation du magnétisme à des fins thérapeutiques est encore bien vivante et bien connue maintenant notamment à travers l’utilisation d’aimants.

Les deux pôles des aimants

Il y a essentiellement deux grandes familles d’aimants. Les matériaux les plus utilisés sont les « ferrites » et les « néodymes ». Les aimants en ferrites sont en alliage de fer et de sels de strontium ou de baryum. Il est déconseillé de les mettre directement sur la peau mais sont très utiles pour la magnétisation de l’eau.

Les aimants en néodymes sont les matériaux magnétiques les plus puissants. Il s’agit d’un alliage de néodyme-fer-bore (le néodyme étant une terre rare). Très sensibles à l’oxydation, ils nécessitent un revêtement de type nickel ou mieux, zinc. Ils sont classiquement utilisés sous forme de disques ou de pastilles que l’on applique directement sur la peau, sur les zones que l’on veut traiter. La constante pour ces aimants est qu’ils sont bipolaires : un côté nord et un côté sud. En général, pour des pastilles que l’on trouve dans le commerce, le côté sud est plat et le nord est bombé. Il existe aussi des aimants multipolaires (Nord et Sud sont mélangés sur chaque face), mais ils ne sont pas simples à utiliser en thérapeutique.

Le magnétothérapie se dévoile

La magnétothérapie n’est pas une science occulte comme on le pensait dans l’ancien temps ou à la Renaissance. Le magnétisme agit quotidiennement sur chacune de nos cellules, qui sont sensibles aux champs et variations de champs magnétiques. Ainsi, quand le sang, liquide conducteur, circule à travers le champ magnétique engendré par les aimants au contact de la peau, il se crée des microcourants électriques. Ceux-ci stimulent la circulation du sang, de la lymphe, des influx nerveux, améliorent les échanges chimiques et favorisent la santé des cellules. Les protéines débloquées circulent à nouveau ,diminuant les inflammations, allergies, infections virales, etc. les aimants entraînent également la sécrétion d’endorphines dans le cerveau, contribuant ainsi à une sensation de bien être et participant, grâce à un effet antalgique, à atténuer les douleurs.

Une utilisation très simple

Pour bien utiliser des aimants sur une zone particulière que l’on veut traiter, pas besoin de s’adresser à un thérapeute. Il suffit de suivre quelques règles. Le choix de l’aimant : taille et puissance (se mesurant en Gauss) dépend uniquement de la zone, de l’intensité et de la profondeur du problème à traiter. Dans la majorité des cas, on utilisera des aimants de 1500 à 3000 Gauss. Pour les douleurs articulaires, musculaires, rhumatismales et inflammatoires, il est recommandé de chercher par simple palpation l’épicentre de la douleur. Ensuite, il faut placer de part et d’autre du centre deux aimants en inversant la polarité, c’est à dire l’un face nord contre la peau, l’autre face sud. En veillant à na pas dépasser un écart de 5 à 15 cm entre les deux aimants. Le temps d’application des aimants dépend de l’ancienneté, de l’intensité et de la profondeur de la zone à traiter. Cela vari également d’une personne à l’autre. On peut ressentir un bénéfice au bout de 15 min ou de plusieurs jours. Dans le cas de douleurs rhumatismales ou articulaires, il faut appliquer les aimants dès le début de la crise et les laisser, jusqu’à une semaine s’il le faut, mais dans tous les cas, jusqu’à disparition des symptômes.

Quelques cas concrets

La magnétothérapie est souveraine pour soulager ponctuellement les douleurs, aider à la cicatrisation, réduire les oedèmes et inflammations ou même pour ralentir le glaucome. Dans tous ces cas, l’application des aimants est toujours locale, sur l’endroit sensible, à l’aide de pansements pour faire tenir les aimants sur la peau. Simple, efficace, peu onéreuse et sans effets secondaires, cette thérapeutique est à la portée de tous.

– En cas de douleur arthritique, appliquer des aimants sur les articulations concernées pour calmer l’inflammation. Le traitement pourra être renouvelé aussi longtemps que nécessaire.

– Pour aider à la cicatrisation d’un plaie ou accélérer la réparation des os suite à une fracture, placez de 1 à 4 paires d’aimant le long de la zone à stimuler durant plusieurs jours, pour aider une plaie à cicatriser,  jusqu’à plusieurs semaines pour les fractures.

– Lors d’une entorse, vous pouvez appliquer plusieurs paires d’aimant sur l’entorse, l’effet sera rapide. Cheville ou poignet vont dégonfler rapidement, dès les premières heures d’application.

– Le glaucome peut être ralenti si on applique localement, de part et d’autre de l’œil, des aimants durant la nuit. Assurez-vous qu’ils soient bien collés contre la peau pour ne pas tomber durant la nuit.

– La mauvaise circulation du sang et de la lymphe sont responsables des oedèmes. On peut donc stimuler la circulation, dans les jambes notamment en appliquant des paires d’aimant de part et d’autre des jambes.

Même si le zona est très difficile à traiter et à faire partir, c’est une affection cutanée qui réagit bien au magnétisme. Nombre de magnétiseurs sont d’ailleurs spécialisés dans le traitement de cette affection. En application locale, les aimants peuvent aider à atténuer les crises et à les espacer ; Si vous le pouvez, appliques directement es aimants sur la zone où le zona sévit.

L équilibre magnétique est fragile

Pour fonctionner de façon optimale, notre corps a besoin d’un équilibre magnétique. C’est d’ailleurs si important que les stations spatiales en orbite autour de la terre comprennent un générateur de champs magnétique pour la santé des spationautes. Il est d’ailleurs fortement suspecté maintenant qu’une pathologie telle que la fibromyalgie soit provoquée, pour une part, par une « carence magnétique », un manque d’exposition au magnétisme naturel. C’est que l’équilibre est fragile. Nous vivons maintenant au milieu d’une pollution magnétique constante engendrée par les appareils électriques et nos chaussures en semelles isolantes nous coupent du magnétisme terrestre. Les métaux lourds : aluminium, mercure, plomb, etc sont également de forts perturbateurs de notre équilibre magnétique. Par bien des côtés, nous sommes coupés de la Terre. C’est pourquoi, il n’est pas inutile de se reconnecter à la Terre en marchant pieds nus dans l’herbe, en s’adonnant au jardinage et à toute activité qui nous « recable » à la Terre. A défaut, on peut opérer un rééquilibrage magnétique en touchant 20 minutes par jour, avec ses mains ou ses pieds, deux magnets de 3000 Gauss. Une main sur le côté nord d’un aimant, l’autre sur un deuxième aimant, mais côté sud.

Utiliser les grands moyens

La magnétothérapie ne se limite pas uniquement aux aimants, à la magnétisation de l’eau et aux effets thérapeutiques essentiellement antalgiques et anti-inflammatoires. Quelques chercheurs pionniers, depuis un siècle, se sont penchés sur l’utilisation des champs magnétiques puissants générés par des machines. Les champs électro-magnétiques pulsés sont maintenant bien connus et les machines mises au point pour les générer, fiables. Avec des champs magnétiques plus puissants que ceux des aimants, on peut traiter des surfaces plus larges ou entrer plus en profondeur dans le corps. Les bénéfices thérapeutiques peuvent ainsi se mesurer sur des désordres gastriques, intestinaux, rénaux, cardiaques ou neurologique. L’effet antalgique est démultiplié et on peut ainsi rapidement soulager des douleurs dorsales tenaces, des douleurs internes et de façon générale, rééquilibrer en profondeur le fonctionnement de l’organisme. On trouve ces machines, ou plutôt ces boîtiers chez quelques sociétés de l’hexagone, elles ont un coût, (entre 500 et 3000€ pour les plus puissantes et sophistiquées) mais leur utilisation est fiable et le bénéfice santé net.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here