Hernie hiatale : une anomalie anatomique à ne pas ignorer.

Une hernie hiatale se produit quand une partie de l’estomac se déplace vers le haut dans la poitrine en passant par une ouverture (« hiatus ») dans le diaphragme. Le diaphragme est une grande et fine feuille de muscle située entre la poitrine et l’abdomen (ventre).

Hernie hiatale et brûlures d’estomac :

Une hernie hiatale en soi présente rarement des symptômes notables. Cependant, elle peut provoquer un problème appelé reflux gastro-œsophagien (RGOP).

Les troubles gastro-œsophagiens se manifestent par une fuite d’acide gastrique dans l’œsophage (le tube qui transporte les aliments vers l’estomac). Il peut se produire si une hernie hiatale empêche la valve située au fond de l’œsophage de fonctionner correctement.

L’œsophage peut être gravement irrité, car il n’est pas protégé contre l’acide gastrique. Cela peut provoquer des symptômes tels que des brûlures d’estomac, des douleurs thoraciques, un goût aigre désagréable dans la bouche et des problèmes de déglutition (dysphagie). Il convient de voir son médecin généraliste si les symptômes de troubles gastro-intestinaux sont fréquents et graves.

Quelles sont les causes d’une hernie hiatale ?

Un certain nombre de facteurs peuvent contribuer à une hernie hiatale, notamment l’obésité, la grossesse et le vieillissement. Comme elle peut être le résultat d’un affaiblissement du diaphragme avec l’âge, ou d’une pression sur l’abdomen. La hernie hiatale peut parfois survenir chez les nouveau-nés si l’estomac ou le diaphragme ne se développe pas correctement.

Les profils les plus concernés sont : 

Une hernie hiatale est susceptible d’affecter quiconque, mais plus fréquemment les individus qui sont :

  • Âgés de plus de 50 ans.
  • En surpoids.
  • Les femmes enceintes.

Il a été estimé que plus d’un tiers des plus de 50 ans sont atteints d’une hernie hiatale. Un autre type rare de hernie hiatale affecte les nouveau-nés et résulte d’une anomalie congénitale de l’estomac ou du diaphragme. Congénitale désigne une anomalie présente dès la naissance.

On distingue deux principaux types de hernie hiatale. Découvrez-les !

Les hernies hiatales coulissantes : hernies qui se déplacent de haut en bas, dans et hors de la zone thoracique (plus de 80 % des hernies hiatales sont de ce type).

Hernies hiatales para-œsophagiennes : aussi appelées hernies hiatales roulantes, dans lesquelles une partie de l’estomac traverse le trou du diaphragme à côté de l’œsophage (environ 5 à 15 % des hernies hiatales sont de ce type).

Les lignes suivantes portent principalement sur les hernies hiatales coulissantes. Elles peuvent généralement être diagnostiquées à l’aide d’une radiographie ou d’une endoscopie, qui consiste à utiliser un long tube fin et flexible muni d’une lumière et d’une caméra vidéo à une extrémité pour examiner l’intérieur du corps.

Les symptômes les plus courants d’une hernie hiatale.

  • Des douleurs thoraciques.
  • Brûlures d’estomac, aggravées en se penchant ou en s’allongeant.
  • Difficultés de déglutition.

D’ailleurs, une hernie hiatale en soi provoque rarement des symptômes. La douleur et l’inconfort sont dus à l’écoulement vers le haut de l’acide gastrique, de l’air ou de la bile.

Les tests et les traitements suggérés en cas d’une hernie hiatale.

Les tests qui peuvent être utilisés sont les suivants :

  • Radiographie de la déglutition barytée.
  • Oesophagogastroduodénoscopie (EGD)

Le traitement d’une hernie hiatale coulissante vise majoritairement à soulager les symptômes des troubles gastro-intestinaux, tels que les brûlures d’estomac. En outre, un changement de mode de vie et la prise de médicaments constituent les traitements à privilégier. La chirurgie n’est souvent recommandée que comme alternative aux médicaments à long terme ou si les autres traitements n’ont pas fonctionné.

Parmi les conseils concernant le mode de vie, citons notamment :

  • Manger des repas plus petits et plus fréquents, plutôt que trois gros repas par jour.
  • Éviter de s’allonger (y compris d’aller au lit) pendant 3 heures après avoir mangé ou bu.
  • Supprimer de votre alimentation tout aliment ou boisson qui aggrave vos symptômes.

Si une hernie hiatale ne cause pas de problèmes notables, il n’est pas nécessaire de la traiter. La chirurgie est utilisée pour réparer une hernie hiatale para-œsophagienne s’il y a un risque de complications graves.

La hernie hiatale provoque-t-elle d’autres complications ?

Il est rare qu’une hernie hiatale entraîne des complications, mais les dommages à long terme causés à l’œsophage par les fuites d’acide gastrique peuvent entraîner des ulcères, des cicatrices et des modifications des cellules de l’œsophage, ce qui peut augmenter le risque de cancer de l’œsophage.

Complications possibles :

  • Aspiration pulmonaire (poumon)
  • Saignement lent et anémie ferriprive (en raison d’une hernie de grande taille)
  • Étranglement (fermeture) de la hernie.

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -