Fatigue oculaire, yeux secs : Lunettes à filtre de lumière bleue, ca marche?

Cet article examine les recherches sur la lumière bleue et les avantages potentiels des lunettes à lumière bleue.

Les gens ont commencé à s’inquiéter des effets sur la santé de la lumière bleue émise par les écrans. C’est pourquoi de plus en plus de personnes portent des lunettes à lumière bleue. Les fabricants affirment que les lunettes à filtre de lumière bleue peuvent filtrer la lumière bleue et ainsi aider à réduire les symptômes tels que les maux de tête, la fatigue oculaire et les troubles du sommeil.

Aucune recherche scientifique ne prouve  pour le moment que la lumière bleue peut endommager les yeux ou avoir d’autres effets sur la santé. De même, rien ne prouve que les lunettes anti-lumière bleue peuvent réduire les symptômes associés au fait de regarder un écran numérique pendant de longues périodes. Cet article examine les recherches sur la lumière bleue et les avantages potentiels des lunettes à lumière bleue. Il explore également le syndrome de vision par ordinateur et propose quelques conseils pratiques pour réduire les symptômes de cette affection.

Que sont les lunettes à filtre de lumière bleue ?

Les fabricants conçoivent des lunettes anti-lumière bleue pour filtrer la lumière bleue. Les verres sont dotés de matériaux filtrants ou de revêtements de surface qui bloquent une partie de la lumière bleue. Les fabricants affirment que les lunettes anti-lumière bleue peuvent empêcher la lumière bleue d’endommager les yeux. Les personnes qui pensent que leurs symptômes oculaires et visuels sont dus à une exposition à la lumière bleue peuvent les porter pour diminuer leur exposition.

La lumière bleue est une lumière bleue à ondes courtes dans le spectre des couleurs visibles par l’œil humain. Sa longueur d’onde se situe dans la partie bleue du spectre électromagnétique, soit environ 400-500 nanomètres (nm). Les chercheurs pensent que les dommages causés par la lumière atteignent leur maximum à environ 440 nm. Les ordinateurs, les portables, les tablettes, les smartphones et l’éclairage émettent de la lumière bleue.

Ce que dit la recherche

La plupart des gens sont exposés quotidiennement à la lumière bleue en raison de l’augmentation de l’activité physique de diodes électroluminescentes (DEL), de DEL organiques et de DEL organiques à matrice active dans la technologie. Il n’existe aucune preuve scientifique crédible que la lumière des écrans numériques est nocive. Une étude systématique de 2017
suggère également qu’il n’y a pas suffisamment de preuves pour soutenir les avantages potentiels des lunettes à lumière bleue.

Cependant, certaines études suggèrent au contraire que les lunettes à lumière bleue sont utiles. Une petite étude de 2019 suggère que les lunettes à lumière bleue pourraient être bénéfiques pour traiter les troubles du sommeil chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Une autre petite étude de 2017 a constaté que les lunettes à lumière bleue augmentaient la qualité et la durée du sommeil. Ces études sont trop petites pour offrir des conclusions généralisables, et des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Mieux vaut en attendant éviter les appareils pendant 2 à 3 heures avant le coucher. L’utilisation du mode sombre ou du mode nuit sur l’appareil peut également aider. Au lieu de subir les effets nocifs de la lumière bleue, certaines personnes ressentent des symptômes tels que la fatigue oculaire et les maux de tête dus à la façon dont elles utilisent leurs écrans numériques.

Les personnes qui regardent un écran trop souvent et pendant de longues périodes peuvent souffrir du syndrome de vision informatique (CVS) ou de la fatigue oculaire numérique. Les personnes qui passent au moins deux heures par jour devant un ordinateur ou qui utilisent un écran numérique sont les plus exposées.

Les lunettes à lumière bleue peuvent-elles être nocives ?

Rien ne semble indiquer que les lunettes à lumière bleue soient nocives. Cependant, les personnes qui les portent peuvent s’attendre à ce qu’elles fonctionnent et ne prennent donc pas d’autres précautions qui pourraient contribuer à atténuer les symptômes associés au temps passé devant un écran.

Comment éviter la fatigue oculaire

Les conseils suivants pour éviter la fatigue oculaire :

– Restez à environ une longueur de bras des écrans.
– Regardez l’écran légèrement vers le bas.
– Utilisez la règle du 20-20-20, qui consiste à détourner le regard de l’écran vers un objet situé à au moins 6 mètres pendant 20 secondes toutes les 20 minutes, afin de donner une pause aux yeux.
– Utilisez des larmes artificielles pour ajouter de l’humidité si les yeux sont secs.
– Réglez l’éclairage de la pièce et les niveaux de contraste de l’écran pour qu’il soit agréable à regarder.
– Utilisez un filtre d’écran mat si nécessaire.
– Portez des lunettes lorsque vous utilisez un écran, si un ophtalmologue vous les a prescrites.

Symptômes du SVC

Le CVS est un ensemble de problèmes oculaires et visuels qui peuvent survenir à la suite d’une utilisation prolongée d’écrans numériques, tels que ceux d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone.

Les symptômes du SVC sont les suivants:

– des maux de tête
– fatigue oculaire
– vision floue
– sécheresse oculaire
– douleurs au cou ou aux épaules

Les facteurs susceptibles de provoquer le syndrome de vision par ordinateur sont les suivants :

– un mauvais éclairage
– une distance inadéquate entre les yeux et l’écran
– éblouissement de l’écran
– une mauvaise posture

 

Les ordinateurs, les téléviseurs, les téléphones et les tablettes émettent tous de la lumière bleue. La lumière bleue qu’ils émettent peut ne pas être suffisante pour causer des dommages aux yeux ou à la vision, même en cas d’exposition à long terme. Il n’existe pas encore assez de preuve scientifique crédible montrant que la lumière bleue endommage les yeux ou peut causer d’autres problèmes de santé. Les ophtalmologues suggèrent plutôt que la façon dont les gens utilisent leurs écrans peut être à l’origine des symptômes du CVS, tels que la fatigue oculaire, les maux de tête et un mauvais sommeil.

Sources

Lawrenson, J. G., et al. (2017). The effect of blue-light blocking spectacle lenses on visual performance, macular health and the sleep-wake cycle: A systematic review of the literature. 


Ostrin, L, A., et al. (2017). Attenuation of short wavelengths alters sleep and the ipRGC pupil response.

Smilowska, K., et al. (2019). Blue light therapy glasses in Parkinson’s disease: Patients’ experience. 


Vagge, A., et al. (2021). Blue light filtering ophthalmic lenses: A systematic review. 


Zhao, Z.-C., et al. (2018). Research progress about the effect and prevention of blue light on eyes.


* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -