Découvrir les bienfaits et utilisation de l’huile essentielle d’achillée millefeuille

huile essentielle d’achillée millefeuille

La millefeuille ou achillea millefoilum en latin est un est une plante à tige peu ramifiée. Elle possède des feuillages plumeux et aromatiques. L’huile essentielle de cette plante est reconnue pour ses propriétés hémostatiques et cicatrisantes. Elle est obtenue par distillation de la sommité fleurie de la plante.

Ses principaux constituants biochimiques

L’huile essentielle de Millefeuille joue un rôle important en aromathérapie. Elle est traditionnellement utilisée pour soigner les peaux irritées et corriger les imperfections. Elle constitue également un meilleur remède pour limiter l’apparition des signes du vieillissement cutané. Le chamazulène et le camphre, molécule de la famille des sesquiterpènes et cétones constituent les principaux composés chimiques de l’huile essentielle de millefeuille. Ce sont ses éléments qui lui confèrent ces innombrables bienfaits pour la santé. Il y a aussi les monoterpènes qui constituent près de 15 % de cette huile essentielle. Elle renferme également des oxydes, particulièrement le 1,8 cinéol, de monterpénols, des esters et des lactones.

Quand utiliser l’huile essentielle de millefeuille ?

L’huile essentielle de millefeuille est très prisée pour son action anti-inflammatoire très puissante. Cette propriété résulte de sa forte proportion en chamazulène, beta-caryophyllène et germacrème D. Ces trois éléments agissent pour limiter les sensations de chaleur, les rougeurs ainsi que les inflammations douloureuses. Par ailleurs, cette huile essentielle est aussi considérée comme un meilleur hémostatique et cicatrisant. Elle peut stopper rapidement les saignements et favoriser la cicatrisation des plaies. Il suffit de la diluer à 10 % pour désinfecter une plaie et accélérer sa cicatrisation.

Les femmes qui souffrent des règles douloureuses ou peu abondantes peuvent également recourir aux bienfaits de cette huile essentielle. Il convient, dans ce cas, d’appliquer une goutte d’huile essentielle diluée sur le bas du ventre, trois fois par jour, durant les cinq jours qui précèdent le début de la menstruation.

Outre ces deux molécules, l’huile essentielle de millefeuille est très riche en monoterpènes. Grâce à ces molécules, elle peut agir sur les corticosurrénales pour soulager le stress et la dépression. Les personnes qui souffrent d’un déséquilibre émotionnel ou qui souhaitent regagner confiance en elles peuvent l’utiliser.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Huile essentielle de millefeuille – existe-t-il une recommandation particulière sur son utilisation ?

L’huile essentielle de millefeuille est uniquement recommandée en application cutanée.

  • Comme huile de massage pour soulager les douleurs musculaires et articulaires,
  • Ajouter dans l’eau de bain pour soulager le stress, l’anxiété et la dépression,
  • En compresse froide pour nettoyer la plaie.

La diffusion, l’inhalation et l’olfaction sont interdites, du fait de son caractère neurotoxique à fortes doses.

Huile essentielle de millefeuille – quelle risque sur la santé ?

Même si l’huile essentielle de millefeuille peut apporter de l’aide précieuse au quotidien, elle est uniquement réservée aux adultes. Elle ne doit pas être utilisée aux enfants de moins de 12 ans et durant la grossesse. Elle est aussi interdite aux femmes qui choisissent d’allaiter leurs bébés, ainsi qu’aux personnes asthmatiques et épileptiques.

Peu importe l’état de santé et les problèmes à résoudre, il ne faut pas oublier de la diluer dans une huile végétale avant toute application cutanée. Les experts recommandent de la diluer à 10 %. Avant de l’utiliser, il est vraiment indispensable de réaliser un test allergique au pli du coude. Celui-ci permet de détecter les allergies et limiter les risques.