Trouver du sang dans l’urine : découvrez toutes les causes potentielles

La découverte de sang dans les urines peut être une expérience bouleversante et en faire paniquer plus d’un, qui se demande s’il ne s’agit pas d’un problème de santé grave. Bien que la présence de sang dans les urines puisse parfois être le signe d’un problème sous-jacent plus grave, il est important de comprendre les causes possibles, qui vont des conditions bénignes aux maladies. Dans cet article, nous allons explorer les différentes raisons potentielles pour lesquelles vous pouvez remarquer du sang dans vos urines, ainsi que les cas où il est nécessaire de faire des examens complémentaires chez un médecin pour un diagnostic correct.

Trouver du sang dans votre urine : de quoi s’agit-il ?

Le sang dans les urines, connu par les professionnels de la santé sous le nom d’hématurie, est un état qui se produit lorsque des globules rouges sont présents dans les urines. Cette affection n’est pas rare et peut être causée par différents facteurs. Dans certains cas, elle peut indiquer un problème de santé sous-jacent. Mais il est également important de noter que l’hématurie peut aussi être causée par des problèmes plus mineurs. La meilleure façon de déterminer la cause de l’hématurie est de parler avec votre médecin et de passer les tests nécessaires. S’il est déterminé qu’il n’y a pas de cause sérieuse, il est important de prendre un rendez-vous de suivi pour une observation plus approfondie.

Les infections et les calculs urinaires peuvent être la cause principale d’hématurie.

Les infections urinaires se produisent lorsque des bactéries pénètrent dans les voies urinaires et se multiplient, entraînant une inflammation et une irritation qui peuvent provoquer la production d’une urine rouge ou rosée. Les calculs dans les voies urinaires, comme les calculs de la vessie ou les calculs rénaux, peuvent également provoquer une hématurie lorsqu’ils traversent et raclent les parois des voies urinaires. Cela peut s’accompagner :

  • D’une miction douloureuse.
  • De douleurs pelviennes.
  • De nausées.
  • De fièvre et d’autres signes d’infection.

En plus de provoquer directement une hématurie, les infections des voies urinaires et les calculs peuvent entraîner des problèmes secondaires qui augmentent le risque de saignement dans les reins ou la vessie. Ces problèmes secondaires comprennent :

  • Des lésions de la muqueuse de la vessie ou des reins.
  • Une insuffisance rénale due à une fonction réduite par une infection ou un blocage dû à un calcul.
  • Une pression accrue sur les vaisseaux sanguins due à une hypertrophie de la prostate causée par une infection ou une hypertrophie de la vessie causée par une infection ou un problème d’évacuation des calculs.

D’autres causes peuvent engendrer du sang dans l’urine. Les voici !

Tumeurs ou des excroissances dans la vessie.

Les tumeurs ou les excroissances dans la vessie peuvent provoquer l’apparition de sang dans l’urine. Elles sont généralement bénignes, mais elles peuvent néanmoins provoquer des douleurs et une gêne. Si une tumeur est suspectée, un médecin peut demander des examens d’imagerie tels qu’une échographie ou un scanner pour la confirmer. De plus, des biopsies peuvent être réalisées si nécessaire pour vérifier la malignité de la tumeur. Le traitement peut comporter une intervention chirurgicale pour retirer la tumeur ou une chimiothérapie et une radiothérapie pour la réduire.

La radiothérapie dans la région pelvienne.

La radiothérapie dans la région pelvienne peut également entraîner l’apparition de sang dans les urines. Cela s’explique par le fait que la radiothérapie tue à la fois les cellules saines et les cellules cancéreuses, entraînant des lésions tissulaires qui provoquent des saignements dans les voies urinaires. Les personnes atteintes de certains types de cancer peuvent avoir besoin d’une radiothérapie dans le cadre de leur plan de traitement. Cependant, les médecins essaieront toujours de minimiser l’exposition des tissus sains dans la mesure du possible.

L’anémie falciforme ou drépanocytose.

La drépanocytose est une maladie génétique qui affecte les globules rouges et perturbe la circulation normale dans l’organisme. Elle est causée par une forme anormale d’hémoglobine qui rend les globules rouges rigides et difformes, bloquant les petits vaisseaux et provoquant de fortes douleurs ainsi qu’une hématurie (urine sanglante). Les personnes atteintes de cette maladie nécessitent généralement une prise en charge médicale à vie qui comprend des transfusions régulières de globules rouges sains et d’autres traitements en fonction de la gravité de leur maladie.

Des exercices ou des activités intenses.

Un exercice ou une activité intense peut également entraîner la présence de quantités microscopiques de sang dans l’urine en raison du traumatisme infligé à la vessie ou aux reins par la pression excessive exercée sur eux pendant une activité intense. Les symptômes peuvent inclure des douleurs, de la fatigue, des nausées, de la fièvre ou des frissons. Toutefois, il n’y a souvent aucun symptôme, sauf si de grandes quantités de sang sont présentes dans l’échantillon d’urine (dans ce cas, veuillez consulter immédiatement un médecin). Les personnes qui pratiquent une activité physique intense doivent toujours veiller à s’hydrater et à prendre des pauses lorsque cela est nécessaire, afin que leur corps ait le temps de récupérer après l’effort.

Certains médicaments.

Certains médicaments tels que l’aspirine et l’ibuprofène peuvent aussi augmenter le risque de saignement des voies urinaires en raison de leurs propriétés anti-inflammatoires qui inhibent les facteurs de coagulation essentiels à la cicatrisation des tissus endommagés dans tout l’organisme, y compris dans les voies urinaires. Les personnes qui prennent ces médicaments doivent toujours le faire sous la surveillance étroite de leur médecin et être conscientes de tout effet secondaire potentiel qu’elles pourraient ressentir en les prenant, comme des nausées, des vomissements, des douleurs/crampes abdominales, des vertiges, etc.

La déshydratation et le stress.

La déshydratation et le stress sont deux autres causes fréquentes d’urine sanglante, car tous deux peuvent entraîner une pression accrue sur nos reins, ce qui provoque un traumatisme entraînant une microhématurie. Boire beaucoup d’eau chaque jour (au moins 8 verres) devrait vous aider à rester hydraté, quel que soit votre niveau d’activité physique ou de stress émotionnel. Cependant, si vous ressentez des signes/symptômes tels qu’une soif extrême qui ne s’estompe pas après avoir bu de grandes quantités d’eau, demandez immédiatement l’aide professionnelle de votre médecin ! De plus, certaines personnes trouvent que le yoga ou les activités de pleine conscience sont bénéfiques lorsqu’elles font face à des situations stressantes. Quoi qu’il en soit, assurez-vous de prendre soin de vous physiquement et mentalement tout au long des hauts et des bas de la vie !

Trouver du sang dans votre urine : quand cela devient-il inquiétant ?

Si plusieurs épisodes se produisent au fil du temps ou si la couleur du sang est rouge vif ou brun fumé, ou encore si une odeur d’urine est plus prononcée, cela peut signifier des problèmes plus graves comme des calculs rénaux, des tumeurs cancéreuses ou même un trouble de la coagulation. Dans de tels cas, il est préférable de consulter un médecin dès que possible afin d’exclure toute condition dangereuse et de mettre en place un traitement approprié.

5/5 - (4 votes) Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Margot Fontenive