Aviaire, le remède homéopathique en cas de bronchite aiguë et d’infection respiratoire

les indications thérapeutiques de l’aviaire en homéopathie

La souche homéopathique de l’aviaire provient de la culture pure de Mycobacterium tuberculosis. Mycobacterium tuberculosis est d’origine aviaire, c’est-à-dire prélevé chez l’oiseau. L’aviaire est une tuberculine brute. C’est une biothérapie ou nosode.

Les formes de remède aviaire existantes sont les suppositoires, les gouttes, les doses et les granules. Les autres formes disponibles pour ce remède sont les triturations et les ampoules buvables. La majorité de ces formes sont des solutions hydro-alcooliques. Comme les gouttes buvables, les ampoules et les teintures mères. Les doses et les granules sont à base des sucres. Ces sucres sont le lactose et le saccharose. Les triturations contiennent uniquement de lactose.

Dans quelles circonstances doit-on utiliser ce remède « aviaire » ?

On indique systématiquement ce remède chez les enfants asthéniques. Ce sont des enfants qui font régulièrement des pathologies O.R.L et respiratoires. Par exemple, les enfants qui font souvent des otites ou qui sont toujours malades.

Les indications thérapeutiques principales du remède aviaire sont la bronchite aiguë, l’infection respiratoire, l’otite et la trachéite. Ainsi, il peut prévenir les otites récidivantes et les rhinopharyngites. De même que les affections bronchiques et respiratoires récidivantes chez l’asthmatique ou chez l’enfant. C’est efficace pour traiter les trachéites et les bronchites aiguës. Il est utile en cas d’écoulements purulents et de douleurs dans les oreilles. Douleurs et écoulements qui sont provoqués par la rhinopharyngite. Aviaire est indispensable dans le rétablissement d’une infection respiratoire.

Comment utiliser correctement le remède aviaire en homéopathie ?

Quelques soient l’origine des souches homéopathiques, la mode de consommation est toujours similaire. Ainsi, aviaire est à prendre en dehors du café, de la menthe, du tabac et des repas. Aussi, on laisse fondre sous la langue les deux formes que sont les doses et les granules. Il est utilisable par des groupes de personnes vulnérables comme les femmes enceintes ou allaitantes.

Dosage recommandé lors de l’utilisation du remède homéopathique aviaire

La dose à employer n’est pas similaire pour toutes les indications thérapeutiques. La dilution à utiliser également. Ainsi, pour bénéficier de ses bienfaits homéopathiques, il faut bien respecter le dosage recommandé.

Pour prévenir les otites récidivantes et les rhinopharyngites, il faut prendre une dose tous les 15 jours. On doit utiliser une dilution de 15 CH. Le traitement dure 3 mois.

En cas de douleurs et d’écoulements auriculaires consécutifs, prendre dès que possible 1 dose de 9 CH. C’est également les mêmes indications en cas de bronchites aiguës et de trachéites. Comme prévention aux affections bronchiques et respiratoires récidivantes chez l’enfant et chez les asthmatiques, on prend 1 dose. La prise doit se faire une fois par semaine avec une dilution de 15 CH. Le traitement durera 3 mois. 1 dose de 9 CH par semaine pendant 1 mois soigne les infections respiratoires.