7 huiles essentielles contre les démangeaisons des piqûres de moustiques

Les huiles essentielles pour les piqûres d'insectes peuvent être très efficaces lorsqu'elles sont utilisées correctement

Les huiles essentielles pour les piqûres d’insectes peuvent être très efficaces lorsqu’elles sont utilisées correctement. Ces huiles d’origine naturelle ciblent l’inflammation et les démangeaisons, ce qui permet de soulager les piqûres d’insectes. Les huiles peuvent réduire la tentation de se gratter, ce qui peut prévenir les infections. En effet, le fait de gratter constamment une piqûre d’insecte peut ouvrir une plaie qui permet aux bactéries de pénétrer dans l’organisme. Les huiles essentielles peuvent aider à soigner les piqûres d’insectes de plusieurs façons. Les huiles suivantes peuvent contribuer à accélérer la guérison et à réduire les démangeaisons après une piqûre d’insecte.

Quelques informations sur les huiles essentielles pour les piqûres d’insectes :

Il est crucial de diluer les huiles essentielles avec une huile porteuse, comme une huile végétale.
Les huiles essentielles antimicrobiennes peuvent réduire le risque de développer une infection.
Les huiles anti-inflammatoires peuvent modifier la façon dont le corps réagit aux piqûres d’insectes et réduire les démangeaisons.
Les personnes souffrant de réactions allergiques doivent éviter les huiles essentielles. Les huiles essentielles peuvent déclencher une crise d’asthme chez certaines personnes.

7 Huiles à utiliser

L’huile de menthe poivrée peut aider à soulager les brûlures et les démangeaisons des piqûres d’insectes. Toute piqûre d’insecte peut s’infecter, surtout si elle est grattée ou si elle laisse une plaie ouverte, comme le font certaines piqûres. Chez les personnes qui ont une légère réaction cutanée – comme c’est le cas pour les piqûres de moustiques et de fourmis – ces huiles peuvent être bénéfiques. Mélangez toujours l’huile essentielle avec une huile de support et ne l’appliquez pas directement sur la peau.

1 Huiles de menthe poivrée et de menthol

Les huiles de menthe poivrée créent une sensation de refroidissement sur la peau. Cela peut aider les sensations de brûlure, de piqûre et de démangeaison causées par les morsures ou les piqûres. Des recherches suggèrent que l’huile de menthe poivrée pourrait agir comme un antimicrobien, réduisant ainsi le risque d’infection associé à certaines piqûres. N’appliquez pas l’huile de menthe poivrée sur une peau éraflée, car elle pourrait la brûler ou l’aggraver. Ne l’utilisez que sur les piqûres de moustiques et autres sources légères d’irritation.

2 Huile d’arbre à thé

L’huile d’arbre à thé peut aider à empêcher les bactéries et autres microbes de se développer dans une piqûre d’insecte. Cela peut réduire le risque d’infection, ce qui en fait un excellent choix pour les enfants qui ne peuvent résister au grattage. La recherche montre également que l’huile d’arbre à thé pourrait agir comme un antihistaminique naturel. Les antihistaminiques réduisent l’activité des récepteurs d’histamine du corps, qui peuvent jouer un rôle dans les réactions allergiques et les démangeaisons. Cela peut réduire les gonflements et les démangeaisons.

3 Huile de lavande

Connue surtout pour ses effets calmants et améliorant l’humeur, l’huile de lavande peut également aider à réduire la douleur et les démangeaisons des piqûres d’insectes. La lavande peut également atténuer la douleur des piqûres d’insectes, comme les fourmis de feu et les abeilles.

4 Huile de citronnelle

Les effets antimicrobiens de l’huile de citronnelle peuvent aider à prévenir la propagation de certaines maladies transmises par les insectes, selon certaines sources. Une recherche publiée en 2014 a également révélé qu’un composé présent dans l’huile de citronnelle pourrait avoir des propriétés anti-inflammatoires. L’inflammation est une source majeure de douleur et de démangeaisons après des piqûres et des morsures d’insectes. En réduisant l’inflammation, l’huile de citronnelle pourrait rendre les piqûres moins douloureuses.

5 Huile de camphre

L’huile de camphre peut créer d’agréables sensations de chaleur sur la peau, ce qui peut aider à dissimuler les démangeaisons de certaines piqûres d’insectes. Toutefois, si la piqûre brûle plutôt qu’elle ne démange, évitez le camphre, car il peut aggraver les sensations.

6 Huile de camomille

Longtemps appréciés en médecine traditionnelle pour leurs propriétés apaisantes, les bienfaits de la camomille peuvent également aider à soulager les démangeaisons associées aux piqûres et aux morsures d’insectes. Une poignée d’études ont montré que la camomille possède des propriétés anti-inflammatoires. Cela signifie qu’elle peut aider à traiter les réactions allergiques légères, ainsi que les démangeaisons et les brûlures associées à la plupart des piqûres d’insectes.

7 L’hamamélis

L’hamamélis n’est pas, au sens le plus strict du terme, une huile essentielle. Il s’agit d’une eau distillée à partir des feuilles et des tiges de la plante Hamamelis virginiana. L’hamamélis peut empêcher les morsures de s’infecter en combattant les bactéries et en maintenant la blessure propre. L’hamamélis est également utilisé pour réduire l’inflammation et les contusions. Comme il s’agit d’eau, il n’est pas nécessaire de le diluer dans une huile de support.

Comment les utiliser

Les huiles essentielles peuvent jouer divers rôles et des études suggèrent qu’elles devraient être utilisées en complément des traitements classiques.
Les huiles essentielles sont extraites de plantes, telles que des herbes, des fleurs ou des arbres. Les huiles essentielles se distinguent des huiles de parfum et de fragrance, qui sont souvent mélangées à d’autres ingrédients. Dans la plante, les huiles essentielles jouent plusieurs rôles.

Dans les plantes, les huiles essentielles attirent les insectes bénéfiques, comme les abeilles, pour se défendre contre les insectes dangereux, protègent la plante contre les bactéries et les maladies, et envoient des signaux chimiques importants sur la plante. Les défenseurs des huiles essentielles affirment que les utilisateurs humains peuvent bénéficier des huiles essentielles tout autant que les plantes. La recherche dans ce domaine en développement de la médecine alternative en est encore à ses débuts. De nombreuses études suggèrent toutefois que les huiles essentielles peuvent compléter les traitements médicaux classiques, voire offrir des avantages que les traitements standard n’offrent pas. Cela inclut le traitement des piqûres d’insectes.

Application des huiles essentielles sur la peau

Appliquez les huiles directement sur la zone concernée en suivant les instructions fournies avec l’huile essentielle, selon les conseils d’un médecin ou d’un spécialiste, ou selon un guide spécifique aux huiles essentielles. Ne consommez jamais d’huiles essentielles, sauf avis contraire d’un spécialiste.

En résumé

Les piqûres d’insectes peuvent être gênantes, en particulier pour les personnes qui ont la peau sensible ou sèche. Les huiles essentielles offrent un antidote simple. Certaines huiles essentielles peuvent aider à prévenir complètement les piqûres d’insectes. Selon certaines recherches, les huiles de neem, d’eucalyptus citronné et de citronnelle peuvent aider à repousser les moustiques et certains autres insectes. Les gens devraient utiliser les huiles essentielles diluées sur la peau, ou essayer un insectifuge qui en contient.

Les huiles essentielles sont puissantes. Le fait qu’un produit soit naturel ne signifie pas qu’il soit sans danger. Comme pour tout remède, il est donc recommandé de consulter un médecin avant d’utiliser des huiles essentielles, surtout si la peau est sensible ou si l’on a déjà eu des réactions allergiques.

Sources

Francisco, V., Figueirinha, A., Costa, G., Liberal, J., Lopes, M. C., Garcia-Rodriguez, C., . . . Batista, M. T. (2014, September). Chemical characterization and anti-inflammatory activity of luteolin glycosides isolated from lemongrass [Abstract]. Journal of Functional Foods10, 436–443

Schelz, Z., Molnar, J., & Hohmann, J. (2006, June). Antimicrobial and antiplasmid activities of essential oils [Abstract]. Fitoterapia, 77(4), 279–285

Srivastava, J. K., Pandey, M., & Gupta, S. (2009, September 27). Chamomile, a novel and selective COX-2 inhibitor with anti-inflammatory activity [Abstract]. Life Sciences, 85(19–20), 663–669

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -