6 étapes pour faire face à ses erreurs et apprendre d’elles

Faire des erreurs est une partie inévitable de la vie. En fait, si vous ne faites pas d’erreurs, vous n’essayez probablement pas assez fort. Cependant, apprendre de ses erreurs est ce qui distingue les personnes qui réussissent des autres. Alors, comment pouvez-vous apprendre à tirer profit des leçons de vos erreurs ? Voici quelques conseils d’experts.

Auteure du livre Rising Strong, Brené Brown décrit un processus pour « s’approprier nos histoires » et apprendre de nos erreurs. Selon elle, il existe six étapes communes afin de pouvoir grandir et prospérer malgré nos erreurs commises :

1ʳᵉ étape : Reconnaître que nous avons fait une erreur.

Personne n’aime faire des erreurs. Nous nous efforçons tous de faire de notre mieux et d’être parfaits, mais la vérité est que nous sommes humains et que les erreurs sont inévitables. L’important, c’est la façon dont nous gérons nos erreurs. En tirons-nous des leçons ou essayons-nous de les balayer sous le tapis ?

Brené Brown, coach professionnelle certifiée, estime que la reconnaissance de nos erreurs est une première étape importante pour en tirer des leçons. Selon elle, lorsque nous commettons une erreur, nous devons l’admettre et nous excuser si nécessaire. Ensuite, nous devons examiner de près ce qui n’a pas fonctionné et trouver des moyens d’éviter que cela ne se reproduise. Ce processus peut être douloureux, mais il est essentiel si nous voulons grandir et nous améliorer en tant qu’individus. La prochaine fois que vous commettez une erreur, ne vous en voulez pas. Souvenez-vous simplement que c’est une occasion d’apprendre et de grandir.

2ᵉ étape : Ressentir les sentiments qui accompagnent nos erreurs.

La coach professionnelle Brené Brown a passé des années à étudier l’impact de la honte et de la vulnérabilité sur la vie des gens. Dans son livre, Rising Strong, elle décrit l’une des étapes du processus d’apprentissage de nos erreurs qui consiste à ressentir les sentiments qui les accompagnent. Cela peut sembler contre-intuitif, mais Mme Brown soutient qu’il est important de ressentir la douleur de nos erreurs afin d’en tirer des leçons. Qu’il s’agisse de gêne, de frustration ou de colère, ce n’est qu’en ressentant pleinement les émotions négatives associées à nos erreurs que nous pouvons comprendre ce qui n’a pas fonctionné et aller de l’avant.

3ᵉ étape : Comprendre l’histoire que nous nous racontons à propos de notre erreur.

Il arrive que nous commettions une erreur et nous nous en voulons pendant des jours, des semaines, voire des mois. Mais pourquoi faisons-nous cela ? Selon Brené Brown, l’histoire que nous nous racontons peut souvent être plus dommageable que l’erreur elle-même. Cette étape est cruciale pour prévenir de futures erreurs, car elle nous aide à identifier les causes sous-jacentes de nos mauvaises décisions. S’agissait-il d’une erreur de jugement momentanée ? Ou y a-t-il des problèmes plus profonds en jeu ?

Mme Brown explique que lorsque nous commettons une erreur, deux choix s’offrent à nous : soit nous nous y attardons et nous nous apitoyons sur notre sort, soit nous en tirons des leçons et nous les appliquons le jour suivant. Mais pour pouvoir faire ce dernier choix, nous devons d’abord comprendre le contexte de l’histoire. Par exemple, si nous nous disons constamment que nous sommes « stupides » ou « pas assez bons », il sera très difficile d’apprendre de nos erreurs et progresser. En revanche, si nous parvenons à comprendre l’histoire que nous nous racontons et à la recadrer sous un angle plus positif, il devient beaucoup plus facile d’apprendre de nos erreurs et de devenir plus fort.

4ᵉ étape :  Dire la vérité de cette histoire à l’autrui.

Parfois, il est tentant de garder ces histoires que nous nous racontons pour soi, enfouies dans les recoins de notre esprit. Après tout, qui voudrait être connu comme la personne qui a fait telle ou telle erreur ? Mais selon Brené Brown, dire la vérité de cette histoire aux autres ouvrira la voie à la guérison et à la croissance. Ce processus peut être facilité par la tenue d’un journal, la discussion avec des amis ou des membres de la famille en qui nous avons confiance, ou la recherche d’une aide professionnelle. Vous serez plus ouverts à écouter des histoires similaires qui proviennent d’autres personnes et de regarder la perspective de ce que vous avez commis d’un autre œil. Ce qui vous permettra d’arriver à la cinquième étape : Assumez votre responsabilité.

5ᵉ  étape :  Assumer la responsabilité de notre erreur.

Cela signifie reconnaître que nous avons fait une erreur et que ce sont nos actions qui ont conduit à un résultat négatif. Il peut être difficile de franchir ce pas et d’accepter le résultat de nos erreurs, mais c’est essentiel si nous voulons en tirer des leçons. En passant par cette étape, nous admettons que nous ne sommes pas parfaits et que nous sommes prêts à apprendre de nos erreurs. Cela nous permet de murir, renforcer notre vie sociale et évoluer.

6ᵉ étape : Faire amende honorable et nous pardonner.

Dans un article qu’elle a écrit pour Forbes, Brené Brown décrit comment nous nous attardons souvent sur nos erreurs et nous nous en voulons parce que nous avons peur de refaire la même chose. Cependant, elle affirme que ce « perfectionnisme » est en fait une forme de culpabilité qui nous empêche d’apprendre et de grandir. Nous devrions plutôt nous efforcer d’assumer la responsabilité de nos erreurs, de faire amende honorable si nécessaire et de nous pardonner. Ce n’est qu’à ce moment-là que nous pouvons aller de l’avant avec les leçons que nous avons apprises. Les conseils de M. Brown nous rappellent que les erreurs font partie de l’expérience humaine et qu’il est important d’en tirer des leçons plutôt que de s’y attarder.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.