19 conseils et astuces pour un système immunitaire au top

Lisez ce qui suit pour savoir comment renforcer votre système immunitaire avec ces 19 bons conseils

Si vous vous demandez comment renforcer votre système immunitaire, sachez que cela ne se fait pas forcément du jour au lendemain. Il s’agit de renforcer votre réponse immunitaire en modifiant votre mode de vie et en utilisant des plantes antimicrobiennes et antivirales qui renforcent le système immunitaire.

Nous sommes continuellement exposés à des organismes qui sont inhalés, avalés ou qui habitent notre peau et nos muqueuses. L’intégrité des mécanismes de défense de notre corps, ou système immunitaire, détermine si ces organismes entraînent ou non une maladie. Lorsque notre système immunitaire fonctionne correctement, nous ne le remarquons même pas, mais lorsqu’il est trop ou pas assez actif, nous courons un plus grand risque de développer des infections et d’autres problèmes de santé. Lisez ce qui suit pour savoir comment renforcer votre système immunitaire.

Qu’est-ce que le système immunitaire ?

Le système immunitaire est un réseau interactif d’organes, de globules blancs et de protéines qui protègent l’organisme contre les virus et les bactéries ou toute autre substance étrangère. Le système immunitaire s’efforce de neutraliser et d’éliminer les agents pathogènes tels que les bactéries, les virus, les parasites ou les champignons qui pénètrent dans l’organisme, de reconnaître et de neutraliser les substances nocives présentes dans l’environnement et de lutter contre les propres cellules de l’organisme qui se sont modifiées en raison d’une maladie. Notre système immunitaire travaille chaque jour pour nous protéger, sans même que nous le remarquions. Lorsque la performance du système immunitaire est compromise, c’est là que nous sommes confrontés à la maladie. Les recherches indiquent que la sous-activité du système immunitaire peut entraîner des infections graves et des tumeurs d’immunodéficience, tandis que la suractivité entraîne des maladies allergiques et auto-immunes.

Pour que les défenses naturelles de notre corps fonctionnent sans heurts, le système immunitaire doit être capable de différencier les cellules, organismes et substances du « soi » de ceux du « non-soi ». Voici un aperçu de ces différences :

Les substances « non-soi » sont appelées antigènes. Il s’agit notamment des protéines présentes à la surface des bactéries, des champignons et des virus. Les cellules du système immunitaire détectent la présence d’antigènes et se défendent.

Les substances « propres » sont des protéines à la surface de nos propres cellules. Normalement, le système immunitaire a déjà appris à un stade antérieur à identifier ces protéines cellulaires comme « soi », mais lorsqu’il identifie son propre corps comme « non-soi » et le combat, on parle de réaction auto-immune.

Ce qui est étonnant avec le système immunitaire, c’est qu’il s’adapte et apprend en permanence pour que l’organisme puisse lutter contre les bactéries ou les virus qui changent au fil du temps. Le système immunitaire se compose de deux parties :

Le système immunitaire inné, qui constitue une défense générale contre les agents pathogènes.

Notre système immunitaire adaptatif cible des agents pathogènes très spécifiques avec lesquels l’organisme a déjà été en contact.

Ces deux systèmes immunitaires se complètent dans toute réaction à un agent pathogène ou à une substance nocive.

 

Stimulateurs du système immunitaire

Lorsque vous cherchez comment renforcer votre système immunitaire, tournez-vous vers ces herbes, aliments, suppléments, huiles essentielles et facteurs liés au mode de vie.

Plantes médicinales

1. Echinacea

De nombreux constituants chimiques de l’échinacée sont de puissants stimulants du système immunitaire qui peuvent avoir une valeur thérapeutique importante. La recherche montre que l’un des avantages les plus significatifs de l’échinacée est ses effets lorsqu’elle est utilisée sur des infections récurrentes.

Une étude de 2012 publiée dans Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine a révélé que l’échinacée présentait des effets maximaux sur les infections récurrentes, et que les effets préventifs augmentaient lorsque les participants utilisaient l’échinacée pour prévenir le rhume. Une étude menée en 2003 à la faculté de médecine de l’université du Wisconsin a révélé que l’échinacée présente des activités immunomodulatrices importantes. Après avoir examiné plusieurs douzaines d’expériences sur des humains, dont un certain nombre d’essais randomisés en aveugle, les chercheurs ont indiqué que l’échinacée présente plusieurs avantages, dont l’immunostimulation, surtout dans le traitement de l’infection aiguë des voies respiratoires supérieures.

2. Le sureau

Les baies et les fleurs de la plante du sureau sont utilisées comme médicament depuis des milliers d’années. Même Hippocrate, le « père de la médecine », a compris que cette plante était essentielle pour stimuler votre système immunitaire. Il utilisait le sureau en raison de ses nombreux bienfaits pour la santé, notamment sa capacité à combattre les rhumes, la grippe, les allergies et les inflammations. Plusieurs études indiquent que le sureau a le pouvoir de renforcer le système immunitaire, notamment parce qu’il a prouvé qu’il pouvait aider à traiter les symptômes du rhume et de la grippe. Une étude publiée dans le Journal of International Medical Research a montré que lorsque le sureau était utilisé dans les premières 48 heures suivant l’apparition des symptômes, l’extrait réduisait la durée de la grippe, les symptômes étant soulagés en moyenne quatre jours plus tôt. De plus, l’utilisation de médicaments de secours était significativement moins importante chez les personnes recevant l’extrait de sureau que chez celles recevant le placebo.

3. Racine d’astragale

L’astragale est une plante de la famille des haricots et des légumineuses qui a une très longue histoire en tant que stimulant du système immunitaire et combattant les maladies. Sa racine est utilisée comme adaptogène dans la médecine traditionnelle chinoise depuis des milliers d’années. Bien que l’astragale soit l’une des plantes les moins étudiées pour renforcer le système immunitaire, certains essais précliniques montrent une activité immunitaire intrigante. Une revue récente publiée dans l’American Journal of Chinese Medicine a révélé que les traitements à base d’astragale ont démontré une amélioration significative de la toxicité induite par les médicaments, tels que les immunosuppresseurs et les chimiothérapies anticancéreuses. Les chercheurs ont conclu que l’extrait d’astragale a un effet bénéfique sur le système immunitaire et qu’il protège l’organisme des inflammations gastro-intestinales et des cancers.

4. Le ginseng

La plante ginseng, appartenant au genre Panax, peut vous aider à renforcer votre système immunitaire et à combattre les infections. Les racines, les tiges et les feuilles de ginseng ont été utilisées pour maintenir l’homéostasie immunitaire et renforcer la résistance aux maladies ou aux infections. Le ginseng améliore les performances de votre système immunitaire en régulant chaque type de cellule immunitaire, y compris les macrophages, les cellules tueuses naturelles, les cellules dendritiques, les lymphocytes T et les lymphocytes B. Il a également prouvé qu’il possédait des propriétés antimicrobiennes. Il a également été prouvé qu’il possède des composés antimicrobiens qui agissent comme un mécanisme de défense contre les infections bactériennes et virales.

Une étude publiée dans l’American Journal of Chinese Medicine suggère que l’extrait de ginseng induit avec succès des réponses d’anticorps spécifiques aux antigènes lorsqu’il est administré par voie orale. Les anticorps se lient aux antigènes, tels que les toxines ou les virus, et les empêchent d’entrer en contact avec les cellules normales de l’organisme et de leur nuire. Grâce à sa capacité à jouer un rôle dans la production d’anticorps, le ginseng aide l’organisme à combattre les micro-organismes envahissants ou les antigènes pathogènes.

Aliments

5. Le bouillon d’os

Le bouillon d’os soutient la fonction immunitaire en favorisant la santé de votre intestin et en réduisant l’inflammation causée par le syndrome de l’intestin perméable. Le collagène et les acides aminés (proline, glutamine et arginine) présents dans le bouillon d’os aident à sceller les ouvertures dans la paroi intestinale et à soutenir son intégrité. Nous savons que la santé intestinale joue un rôle majeur dans la fonction immunitaire, donc la consommation de bouillon d’os fonctionne comme un excellent aliment stimulant le système immunitaire.

6. Gingembre

La médecine ayurvédique s’est appuyée sur la capacité du gingembre à renforcer le système immunitaire avant même que l’histoire n’en fasse mention. On pense que le gingembre aide à briser l’accumulation de toxines dans nos organes grâce à ses effets réchauffants. Il est également connu pour nettoyer le système lymphatique, notre réseau de tissus et d’organes qui aide à débarrasser le corps des toxines, déchets et autres matières indésirables. La racine de gingembre et l’huile essentielle de gingembre peuvent traiter un large éventail de maladies grâce à ses réponses immunonutritionnelles et anti-inflammatoires. La recherche montre que le gingembre a un potentiel antimicrobien, ce qui aide à traiter les maladies infectieuses. Il est également connu pour sa capacité à traiter les troubles inflammatoires causés par des agents infectieux, comme les virus, les bactéries et les parasites, ainsi que par des agents physiques et chimiques, comme la chaleur, l’acide et la fumée de cigarette.

7. Le thé vert

Les études évaluant l’efficacité du thé vert montrent qu’il contient des propriétés antioxydantes et immunomodulatrices. Il agit comme un antifongique et un antivirus et peut être utile aux patients immunodéprimés.
Renforcez votre système immunitaire en buvant quotidiennement un thé vert de haute qualité. Les antioxydants et les acides aminés présents dans ce thé aident votre corps à combattre les germes et à se rétablir.

8. Aliments contenant de la vitamine C

Les aliments contenant de la vitamine C, comme les agrumes et les poivrons rouges, améliorent la santé de votre système immunitaire en lui apportant des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Des études montrent qu’un apport suffisant en vitamine C (ainsi qu’en zinc) dans votre alimentation peut contribuer à réduire les symptômes des infections respiratoires et à raccourcir la durée de maladies comme le rhume et la bronchite.

Les meilleurs aliments à ajouter à la vitamine C pour renforcer le système immunitaire sont les suivants :

les agrumes, notamment l’orange, le citron et le pamplemousse
le cassis
la goyave
le poivron vert et rouge
l’ananas
mangue
melon
persil

9. Aliments à base de bêta-carotène

Le bêta-carotène possède une puissante activité antioxydante, ce qui lui permet d’aider à réduire l’inflammation et à combattre le stress oxydatif. Au lieu de prendre des suppléments de bêta-carotène, les chercheurs proposent que le bêta-carotène puisse promouvoir la santé lorsqu’il est pris à des niveaux alimentaires en mangeant des aliments riches en ce caroténoïde. Les sources les plus riches en bêta-carotène sont les fruits et légumes jaunes, orange et rouges, ainsi que les légumes verts à feuilles. L’ajout des aliments suivants à votre régime alimentaire peut aider à promouvoir un système immunitaire fort :

jus de carotte
citrouille
patate douce
poivrons rouges
abricot
chou frisé
épinards
chou vert
Suppléments

10. Probiotiques

Parce que les fuites intestinales sont une cause majeure de sensibilités alimentaires, de maladies auto-immunes et de déséquilibre immunitaire ou d’affaiblissement du système immunitaire, il est important de consommer des aliments et des suppléments probiotiques. Les probiotiques sont de bonnes bactéries qui vous aident à digérer les nutriments, stimulent la détoxification de votre côlon et soutiennent votre système immunitaire. Une recherche publiée dans Critical Reviews in Food Science and Nutrition suggère que les organismes probiotiques peuvent induire des réponses cytokines différentes. Une supplémentation en probiotiques dans la petite enfance pourrait contribuer à prévenir les maladies à médiation immunitaire dans l’enfance en améliorant le système immunitaire de la muqueuse intestinale et en augmentant le nombre de cellules immunoglobulines et de cellules productrices de cytokines dans les intestins.

11. La vitamine D

La vitamine D peut moduler les réponses immunitaires innées et adaptatives, et une carence en vitamine D est associée à une augmentation de l’auto-immunité ainsi qu’à une susceptibilité accrue aux infections. La recherche prouve que la vitamine D agit pour maintenir la tolérance et promouvoir l’immunité protectrice. De multiples études transversales associent des taux de vitamine D plus faibles à une augmentation des infections. L’une d’entre elles, menée au Massachusetts General Hospital et portant sur 19 000 participants, a montré que les personnes ayant un faible taux de vitamine D étaient plus susceptibles de signaler une infection récente des voies respiratoires supérieures que celles ayant un taux suffisant, même après ajustement de variables telles que la saison, l’âge, le sexe, la masse corporelle et la race.
C’est parfois en remédiant à une carence nutritionnelle que l’on peut renforcer son système immunitaire.

12. Zinc

Les suppléments de zinc sont souvent utilisés comme remède en vente libre pour combattre le rhume et d’autres maladies. Ce minéral peut contribuer à réduire les symptômes liés au rhume et à raccourcir la durée du rhume. Les recherches évaluant l’efficacité du zinc montrent qu’il peut interférer avec un processus moléculaire qui provoque l’accumulation de bactéries dans les voies nasales.

 

Huiles essentielles

13. Myrrhe

La myrrhe est une résine, ou une substance semblable à la sève, qui est l’une des huiles essentielles les plus utilisées dans le monde. Historiquement, la myrrhe était utilisée pour traiter le rhume des foins, nettoyer et guérir les blessures, et arrêter les saignements. Des études concluent que la myrrhe renforce le système immunitaire grâce à ses propriétés antiseptiques, antibactériennes et antifongiques.
Une étude de 2012 a validé l’efficacité antimicrobienne accrue de la myrrhe lorsqu’elle est utilisée en combinaison avec l’huile d’encens contre une sélection d’agents pathogènes. Les chercheurs ont exprimé que l’huile de myrrhe a des propriétés anti-infectieuses et peut aider à stimuler votre système immunitaire.

14. Origan

L’huile essentielle d’origan est connue pour ses propriétés de guérison et de renforcement du système immunitaire. Elle combat naturellement les infections grâce à ses composés antifongiques, antibactériens, antiviraux et antiparasitaires. Une étude de 2016 publiée dans Critical Reviews in Food Science and Nutrition a révélé que les principaux composés de l’origan responsables de son activité antimicrobienne sont le carvacrol et le thymol. Plusieurs études scientifiques ont montré que l’huile d’origan présentait une activité antibactérienne contre un certain nombre d’isolats et d’espèces bactériennes, notamment B. laterosporus et S. saprophyticus.

 

Mode de vie

15. Exercice physique

Intégrer une activité physique dans votre régime quotidien et hebdomadaire est extrêmement important pour renforcer votre système immunitaire. Une étude humaine de 2018 publiée dans Aging Cell a révélé que des niveaux élevés d’activité physique et d’exercice améliorent l’immunosénescence (détérioration progressive du système immunitaire) chez les adultes âgés de 55 à 79 ans par rapport à ceux du même groupe d’âge qui étaient physiquement inactifs. L’étude souligne également que l’activité physique ne protège pas contre toute l’immunosénescence qui se produit. Cependant, la diminution de la fonction et de l’activité du système immunitaire d’une personne peut être influencée par une activité physique réduite en plus de l’âge.

16. Réduire le stress

Des études prouvent que le stress chronique peut supprimer les réponses immunitaires protectrices et exacerber les réponses immunitaires pathologiques. Afin de favoriser la santé et la guérison, vous devez réduire votre niveau de stress. Cela peut être difficile de nos jours, surtout lorsque les gens s’inquiètent de tomber malade, mais c’est important.

17. Améliorez votre sommeil

Lorsque vous ne dormez pas suffisamment, votre système immunitaire n’est pas en mesure de fonctionner correctement. En fait, une étude analysant la vulnérabilité d’adultes privés de sommeil a révélé que ceux qui dormaient moins de six heures par nuit avaient plus de quatre fois plus de risques d’attraper un rhume que les adultes qui dormaient plus de sept heures. Pour réduire vos chances d’attraper un rhume ou une grippe, veillez à dormir au moins sept heures chaque nuit.

18. Limitez votre consommation d’alcool

Une consommation excessive d’alcool peut certainement avoir un impact sur la fonction immunitaire, c’est pourquoi vous devez réduire votre consommation d’alcool pour combattre les infections et promouvoir la santé du système immunitaire. L’alcool a un impact négatif sur la santé intestinale, ce qui diminue la fonction immunitaire et vous rend plus vulnérable aux agents pathogènes dangereux. Contentez-vous d’un ou deux verres d’alcool par semaine ou moins pour renforcer votre système immunitaire.

19. Prenez des mesures de protection

Lorsqu’il y a des germes et des insectes qui circulent, il est important de se protéger et de protéger ceux qui vous entourent. Cela signifie :

se laver fréquemment les mains, pendant au moins 30 secondes
minimiser le fait de se toucher le visage
rester à la maison quand on est malade
tousser ou éternuer dans son coude
demander une aide médicale et un traitement si nécessaire

Risques et effets secondaires

Si vous cherchez à renforcer votre système immunitaire, faites preuve de prudence. Si vous utilisez des herbes, des suppléments et des huiles essentielles pour renforcer votre système immunitaire, n’oubliez pas que ces produits sont extrêmement puissants et qu’ils ne doivent pas être pris pendant plus de deux semaines d’affilée. Il est important de s’accorder une pause entre les longues doses. De même, si vous êtes enceinte, soyez prudente lorsque vous utilisez des huiles essentielles et consultez votre médecin avant de le faire. Chaque fois que vous utilisez des remèdes naturels comme des suppléments végétaux, il est bon de le faire sous la surveillance de votre médecin ou de votre nutritionniste.

Réflexions finales

Le système immunitaire est un réseau interactif d’organes, de cellules et de protéines qui protège l’organisme contre les virus et les bactéries ou toute autre substance étrangère. Lorsque le système immunitaire fonctionne correctement, vous ne le remarquez même pas. C’est lorsque les performances du système immunitaire sont compromises que vous êtes confronté à la maladie. Les plantes, les herbes, les minéraux, les aliments et les changements de mode de vie peuvent être utilisés pour prévenir et combattre les infections grâce à leurs propriétés antimicrobiennes et de renforcement du système immunitaire.

 

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.