Santé : Comment réussir à limiter sa consommation de viande ?

S’il y a un aliment qui fait souvent polémique, c’est la viande ! Les protéines sont un nutriment important pour l’homme et la viande en est une excellente source. La consommation de viande a toutefois des conséquences sur l’environnement. Alors, quelle est la quantité recommandée de viande à consommer pour préserver votre santé et contribuer au respect de l’environnement ? Voici ce que vous devez savoir.

Santé : quelle quantité de viande faut-il consommer ?

La plupart des gens ne pensent probablement pas à la quantité de viande qu’ils devraient manger, mais c’est en fait une question assez importante. Après tout, la viande est une source majeure de fer, de protéines, et d’autres nutriments. Elle peut également être riche en graisses et en cholestérol, ce qui peut entraîner des maladies cardiaques et d’autres problèmes de santé. Alors, quelle quantité de viande est la bonne ?

La réponse peut dépendre de divers facteurs, notamment de votre âge, de votre niveau d’activité et de votre état de santé général. Cependant, la recommandation générale est que les adultes devraient consommer entre 150 et 200 g de viande par jour. Pour une consommation écoresponsable et saine, le mieux est néanmoins de limiter la consommation de viande à deux ou trois fois par semaine et d’utiliser d’autres aliments protéinés pour la substituer.

Tout comme pour tirer profit des avantages que peut procurer la viande rouge et blanche, il est recommandé de privilégier la cuisson à la vapeur. Quant à la viande blanche, la cuisson en papillote est parfaite.

Apprenez à manger moins de viande, plus de végétaux et à vivre plus sainement et plus heureux (sans salle de sport)

Vous n’avez pas besoin d’aller à la salle de sport pour vivre une vie plus saine et plus heureuse. Un changement simple que vous pouvez faire est de manger moins de viande et plus de végétaux. Cela ne signifie pas que vous devez devenir végétarien ou végétalien, mais le fait d’ajouter plus d’aliments d’origine végétale à votre régime alimentaire peut avoir des avantages étonnants.

En voici quelques-uns :

  1. Vous obtiendrez plus de nutriments : Les autres aliments, comme les légumes et légumineuses, regorgent de vitamines, de minéraux, d’antioxydants et d’autres nutriments dont notre corps a besoin pour fonctionner correctement. La viande, en revanche, est principalement composée de graisses et de protéines, avec très peu de nutriments.
  2. Vous réduirez votre risque de maladie : Une alimentation riche en végétaux a été associée à une diminution du risque de diverses maladies chroniques. On peut noter : les accidents vasculaires, le diabète et les maladies cardiaques.
  3. Vous perdrez du poids : Les aliments d’origine végétale étant généralement moins caloriques que ceux à base de viande, manger davantage de végétaux peut vous aider à atteindre ou à maintenir un poids santé. De plus, ils ont tendance à être plus rassasiants et vous aurez moins tendance à trop manger.
  4. Vous économiserez de l’argent : Les aliments à base de plantes sont souvent moins chers que les aliments à base de viande, donc manger plus de plantes peut vous aider à économiser de l’argent sur votre facture d’épicerie.
  5. Vous aiderez l’environnement : L’industrie de l’élevage est l’une des principales causes de pollution et d’émissions de gaz à effet de serre. Réduire votre consommation de viande peut ainsi vous aider à faire une différence pour la planète.

Manger moins de viande et plus de végétaux n’est pas seulement bon pour votre santé, mais aussi pour l’environnement. Alors la prochaine fois que vous irez à l’épicerie ou au restaurant, faites l’effort de choisir l’option végétarienne et voyez comment vous vous sentez !

Notre plan en 3 étapes pour vous aider à réduire votre consommation de viande rouge.

Un bon nombre de personnes souhaitent réduire leur consommation de viande pour des raisons environnementales ou de santé personnelle, mais il peut être difficile de s’en tenir à un régime qui semble restrictif. Voici quelques conseils pour vous aider à arriver à votre fin sans l’abandonner complètement.

Commencez par réduire lentement la taille des portions de viande à chaque repas. Au lieu d’un gros bifteck, essayez un poulet ou un poisson de 1,5 kg. Vous pouvez également agrémenter vos repas de plus de légumes, de légumineuses et de céréales. Cela vous aidera non seulement à réduire votre consommation de viande rouge, mais aussi à rendre vos repas plus riches en nutriments.

Si vous avez du mal à renoncer entièrement à la viande, essayez de ne pas en manger un jour par semaine. Il existe de nombreuses recettes délicieuses qui ne contiennent aucun type de viande. Et qui sait ? Vous découvrirez peut-être que vous aimez relever le défi de cuisiner sans viande.

Enfin, ne soyez pas trop dur avec vous-même si vous retombez de temps en temps dans vos vieilles habitudes. Rappelez-vous simplement que chaque petit geste compte lorsqu’il s’agit de minimiser votre impact sur l’environnement et d’améliorer votre santé. Avec un peu d’effort, vous mangerez moins de viande rouge en un rien de temps !

Ce qu’il faut retenir !

La gestion de la consommation de viande pour préserver la santé et être écoresponsable peut aussi passer par une bonne gestion des provisions. En premier lieu, le mieux est de privilégier l’achat des produits bios et locaux. Cela permet de réduire l’empreinte écologique des nourritures. C’est aussi important pour soutenir l’économie locale. Deuxièmement, il faut bien surveiller son approvisionnement pour éviter les gaspillages.

En effet, selon l’Environnemental Working Group, 20 % des viandes achetées finissent toujours dans les poubelles. Cela représente pourtant une part importante de la nourriture produite dans le monde. Il est par exemple recommandé de planifier les préparations culinaires de la semaine et de faire convenir vos achats en fonction de ces prévisions. Ainsi, il n’y aura pas de gâchis.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -