Quelles précautions si vous sentez venir une crise d’épilepsie ?

Cet article présente les mesures que les personnes peuvent prendre si elles sentent qu'une crise se prépare.

Se déplacer dans un endroit sûr, éviter tout danger et prévenir les personnes à proximité avant le début d’une crise peut aider à assurer la sécurité d’une personne pendant une crise.
Si une personne est sur le point de faire une crise, elle peut ressentir certains signes d’alerte.

Il peut s’agir d’un changement de sensation ou de sentiment, par exemple :

des odeurs, des goûts ou des sons bizarres
des changements dans la vision
une impression de déjà-vu
des changements d’humeur
engourdissement, picotements ou fourmillements
panique ou sentiment de peur intense

Ces symptômes peuvent survenir dans la phase initiale d’une crise, connue sous le nom de prodrome et d’aura. Les personnes peuvent ressentir des signes avant-coureurs de la crise des heures, voire des jours, avant que celle-ci ne se produise. Cependant, toutes les personnes qui font une crise ne connaissent pas ces phases initiales et, dans certains cas, elles ne ressentent aucun signe avant-coureur de la crise.

Cet article présente les mesures que les personnes peuvent prendre si elles sentent qu’une crise se prépare.

Se mettre en lieu sûr

Si les personnes sentent qu’ils sont sur le point d’avoir une crise d’épilepsie, ils peuvent prendre certaines mesures pour se protéger.

Une personne doit :

Se déplacer vers une zone sûre, loin des objets susceptibles de causer des blessures ou de toute surface glissante.
S’éloigner de toute chute abrupte ou de toute hauteur d’où l’on pourrait tomber.
Éviter de monter les escaliers ou rester à l’écart du haut des escaliers.
Éteignez tout appareil de cuisson et éloignez-vous de toute flamme nue.
Si vous êtes près d’une route, éloignez-vous de la route et de tout véhicule en mouvement.
Si vous conduisez, rangez-vous dans un endroit sûr et arrêtez votre véhicule.
Si vous êtes dans une baignoire ou une douche, arrêtez l’eau courante et sortez de la baignoire ou de la douche dans un endroit où les gens ne risquent pas de glisser ou de tomber.
Éloignez-vous de tout plan d’eau, comme une piscine, un lac ou une rivière.
Arrêtez d’utiliser et éloignez-vous de toute machine ou outil dangereux.

 

Prendre ses médicaments

Dans certains cas, les gens peuvent utiliser des médicaments de secours pour arrêter une crise. Les médicaments de secours peuvent aider à arrêter des crises prolongées ou à prévenir les crises d’urgence.

Les benzodiazépines sont le type de médicament de secours le plus courant pour les crises.Dans la plupart des cas, les personnes n’auront pas besoin d’utiliser des médicaments de secours, car les crises d’urgence sont rares et les médicaments quotidiens permettent généralement de contrôler efficacement les crises. Les personnes peuvent élaborer un plan, appelé plan d’action en cas de crise, avec un professionnel de la santé. Ce plan détaillera les mesures qu’elles et les autres personnes peuvent prendre pour gérer leurs crises. Si les personnes atteintes d’épilepsie photosensible sont soudainement exposées à des lumières clignotantes, le fait de se couvrir complètement les deux yeux peut aider à prévenir une crise.

Prévenir quelqu’un

Si une personne sent qu’une crise se prépare, elle peut en parler à quelqu’un et, si possible, s’assurer que quelqu’un reste avec elle. Il est important qu’une personne épileptique prévienne ses amis de confiance, sa famille, ses enseignants et ses collègues. Les connaissances peuvent alors apprendre comment reconnaître une crise et ce qu’il faut faire si elle se produit. Les personnes épileptiques peuvent travailler avec les médecins pour créer un plan d’action en cas de crise, qui détaille les premiers soins à apporter en cas de crise et la façon de réagir. On peut garder une copie du plan d’action sur soi en permanence et en donner une copie aux personnes chargées de l’exécuter en cas de crise.

 

S’asseoir ou s’allonger

Si une personne sent qu’une crise se prépare, elle peut s’asseoir ou s’allonger sur le sol, de manière à être assise ou couchée sur le côté. Les personnes doivent s’assurer qu’elles sont dans un espace confortable, sans objets durs ou pointus autour d’elles. Si possible, placez quelque chose de doux, comme un oreiller ou un pull plié, sous la tête. Ces mesures peuvent contribuer à réduire le risque de blessure en cas de crise.

 

Desserrer les vêtements serrés

Les personnes doivent desserrer tout vêtement serré autour du cou, comme un col boutonné ou une cravate. Il sera ainsi plus facile de respirer si une crise se produit. Il faut également retirer les lunettes que l’on porte. Cela peut éviter les blessures.

 

Préparez des informations

Il est bon de garder sur soi les informations médicales d’urgence. Cela peut aider les autres à la soutenir si elle a une crise dans un lieu public. Les informations médicales, telles que le plan d’action en cas de crise, peuvent être conservées dans un portefeuille, un sac à main ou un étui de téléphone, afin d’être facilement accessibles. Vous pouvez également porter un bracelet ou un pendentif médical contenant des informations d’urgence.

 

Résumé

Certaines personnes peuvent présenter des signes avant-coureurs avant une crise, notamment des changements inhabituels d’humeur et de sensations. Si les personnes reconnaissent ces signes avant-coureurs, elles peuvent se mettre en lieu sûr, prendre les précautions nécessaires et en informer leur entourage. Pour rester en sécurité en cas de crise, on peut établir un plan d’action avec un médecin, informer les membres de la famille et les amis en qui l’on a confiance sur les premiers soins à apporter en cas de crise et avoir toujours sur soi des informations médicales.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Marie Desange