Médecine celtique : le pouvoir caché de la médecine traditionnelle.

Croyez-vous au pouvoir de la médecine celtique ? Certaines personnes y croient, et il y a de bonnes raisons à cela. La médecine celtique a une longue histoire d’utilisation, et elle peut nous offrir de nombreuses choses aujourd’hui. Si vous êtes curieux de connaître ce type de médecine, continuez à lire. Dans cet article, nous allons explorer certaines des bases de la guérison celtique et comment elle pourrait vous aider. Alors, qu’attendez-vous ? Commençons !

La base de la médecine celtique.

La médecine celtique repose sur le principe que le corps, l’âme et l’esprit sont interconnectés. Cela signifie que lorsque l’un d’eux est déséquilibré, cela peut affecter les autres. Les guérisseurs celtiques pensent que les maladies sont causées par un déséquilibre entre le corps, l’esprit et l’âme. Pour rétablir l’équilibre, ils utilisent diverses techniques, comme les herbes, les massages et la méditation.

Les herbes sont utilisées pour traiter le corps physique, tandis que le massage et la méditation sont utilisés pour traiter l’esprit et l’âme. La médecine celtique met également l’accent sur l’importance des soins préventifs. Il s’agit notamment d’adopter une alimentation saine, de dormir suffisamment et de faire régulièrement de l’exercice. En prenant des mesures pour maintenir l’équilibre dans tous les domaines de la vie, les guérisseurs celtiques pensent que nous pouvons rester en bonne santé et éviter les maladies.

Les plantes celtiques utiles dans la vie quotidienne.

Les herbes celtiques sont utilisées depuis des siècles dans la médecine traditionnelle et sont encore populaires aujourd’hui. Les herbes les plus courantes sont :

L’achillée millefeuille :

L’achillée millefeuille fait partie de plusieurs autres plantes utilisées depuis des siècles dans la médecine celtique. Ses feuilles et ses fleurs sont idéales pour fabriquer des médicaments qui peuvent aider à traiter diverses affections. Telles que le rhume, la fièvre et les inflammations. On pense ainsi que l’achillée a des propriétés antiseptiques, et elle a été utilisée en application topique pour nettoyer les plaies et traiter les affections cutanées. En outre, l’achillée est parfois sollicitée comme ingrédient dans les philtres d’amour et les rituels de divination. Que vous soyez à la recherche d’un remède pour une maladie ou que vous essayiez d’ajouter un peu de magie à votre vie, l’achillée millefeuille peut valoir la peine d’être essayée.

L’armoise :

Dans la médecine celtique, l’armoise est utilisée à des fins variées. On dit qu’elle est utile pour favoriser la désintoxication et nettoyer le corps. On pense également que l’armoise améliore la circulation et aide à lutter contre l’anxiété et le stress. En outre, elle agit comme insectifuge et serait utile pour traiter les rhumes, les maux de tête et les maux d’estomac. Certaines personnes utilisent l’armoise pour préparer un thé qui est censé induire des rêves lucides. Bien qu’aucune preuve scientifique ne vienne étayer ces affirmations, de nombreuses personnes trouvent que l’armoise est un complément utile à leur routine de bien-être.

Le houx :

Le houx est une plante à feuilles persistantes qui est liée depuis des siècles aux fêtes d’hiver telles que Noël et Yule. Dans la mythologie celtique, le houx est associé à la déesse de la fertilité, Nerthus. Il était aussi considéré comme un symbole de force et de masculinité, et était souvent utilisé dans les rituels de guérison. Dans la médecine celtique, les propriétés détoxifiantes de ses baies sont très utiles pour traiter toute une série d’affections, notamment les rhumes, la grippe, les fièvres et les problèmes d’estomac.

Reconnu comme talisman contre les mauvais esprits, le houx est aujourd’hui utilisé en médecine traditionnelle par certains peuples celtes. La plante est également populaire en tant que plante ornementale, et les baies sont généralement utilisées pour fabriquer des décorations de vacances.

Le millepertuis :

Le millepertuis est une plante à fleurs jaunes originaire d’Europe et d’Asie. La plante est combinée avec la méditation depuis des siècles dans la médecine celtique pour le traitement des troubles mentaux. Spécialement la dépression, l’anxiété et la fatigue. Ces dernières années, le millepertuis a fait l’objet de recherches scientifiques visant à déterminer son efficacité dans le traitement de ces affections. Bien que les résultats soient mitigés, certaines études ont montré que le millepertuis peut être efficace dans le traitement de la dépression légère à modérée. Le mécanisme d’action du millepertuis n’est pas entièrement compris, mais on pense qu’il agit en augmentant les niveaux de sérotonine dans le cerveau. Si vous envisagez de prendre du millepertuis pour une raison quelconque, il est important d’en parler d’abord à votre médecin, car cette plante peut interagir avec certains médicaments.

La Myrtille :

La myrtille a une longue histoire dans la médecine celtique. Le fruit était utilisé dans le traitement des troubles digestifs, les infections cutanées et même le rhume et la grippe. En outre, les feuilles de la myrtille étaient infusées dans un thé qui, disait-on, aidait à soulager les maux de tête et à favoriser un sommeil réparateur. Aujourd’hui, les myrtilles sont encore vénérées pour leurs propriétés curatives. Les scientifiques ont découvert que ce fruit regorge d’antioxydants et d’autres nutriments qui peuvent renforcer l’immunité, améliorer les fonctions cognitives et même protéger contre le cancer. Il n’est donc pas étonnant que la myrtille reste un élément important de la médecine celtique. Grâce à ses nombreux bienfaits pour la santé, ce petit fruit continuera certainement à jouer un rôle important pour nous garder en bonne santé et heureux pour les années à venir.

L’Ortie :

L’ortie est utilisée depuis longtemps dans la médecine celtique. Les feuilles et les racines étaient bouillies pour faire un thé dans le but de soulager certains maux. Notamment les rhumes, la grippe et les problèmes d’estomac. L’ortie était également utilisée comme diurétique pour aider à réduire les gonflements et les inflammations. En outre, on lui prêtait des propriétés purificatrices et elle était souvent sollicitée dans les rituels de désintoxication. Aujourd’hui, l’ortie est toujours principale en phytothérapie traditionnelle. Les feuilles sont couramment infusées en thé, et l’extrait est parfois utilisé dans des compléments et des produits de soins de la peau. Certaines études ont montré que l’ortie pouvait offrir certains avantages pour la santé. Surtout en réduisant l’inflammation et en soulageant la douleur. Pendant des milliers d’années, l’ortie a été vénérée pour ses propriétés curatives. De nos jours, elle continue d’être utilisée à des fins médicinales et cérémonielles.

La Bardane :

La bardane est une plante polyvalente dans la médecine celtique. Les racines et les feuilles de la plante sont riches en nutriments. Comme elles ont été utilisées pour traiter un large éventail d’affections. On prête à la bardane des propriétés détoxifiantes. Par conséquent, elle est fréquemment utilisée comme remède naturel contre les affections cutanées telles que l’eczéma et le psoriasis. En outre, la bardane est pareillement incorporée dans les produits de soins capillaires, car elle est censée favoriser la croissance des cheveux. Les teintures et les extraits fabriqués à partir de la plante sont aussi couramment utilisés dans la médecine traditionnelle celtique. On dit qu’ils sont bénéfiques pour le système digestif. Dans l’ensemble, la bardane est une plante polyvalente qui présente tout un éventail de bienfaits potentiels pour la santé.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -