ActualitéMaladie

Les allergies de printemps : comment prévenir et soulager naturellement les symptômes

Au printemps, les arbres et les herbes commencent à libérer du pollen dans l’air. Lorsque les gens inhalent ce pollen, cela peut déclencher des allergies.

Les allergies peuvent se présenter sous deux formes :

Saisonnières : Les symptômes apparaissent au printemps, en été ou en automne et sont généralement dus au pollen ou aux spores de moisissures.
Pérennes : Les symptômes se manifestent toute l’année. Les acariens, les squames d’animaux, les moisissures en sont les causes.
Les allergies qui surviennent au printemps sont connues sous le nom d’allergies printanières, de rhume des foins ou de rhinite allergique.

Causes des allergies de saison

Le pollen peut déclencher des allergies de printemps. Une allergie se produit lorsque le système immunitaire d’une personne réagit de manière excessive à une substance autrement inoffensive, connue sous le nom d’allergène. Lorsqu’une personne a une allergie, le corps produit des anticorps qui se déplacent vers les cellules qui libèrent l’histamine et d’autres produits chimiques. L’histamine provoque un gonflement du nez et des yeux dans le but d’empêcher les allergènes de pénétrer dans l’organisme. L’histamine provoque également des éternuements pour éliminer les allergènes du nez.

Pollen

Les plantes produisent ces minuscules grains pour se reproduire. Si certaines plantes comptent sur les insectes pour disséminer leur pollen, d’autres utilisent le vent. Les pollens disséminés par le vent sont la principale cause des symptômes d’allergie chez les personnes souffrant d’allergies au pollen. Les arbres commencent à libérer leur pollen au début du printemps. Selon les régions, la pollinisation peut commencer plus tôt ou plus tard dans la saison.

Liste des arbres les plus allergisants

Voici une liste des arbres les plus susceptibles de provoquer des symptômes d’allergie : Ils comprennent :

Le saule
L’aulne
Le bouleau
Le frêne commun
Le charme commun
Le hêtre commun

Les graminées libèrent leur pollen plus tard au printemps. Le pollen des graminées peut également provoquer des symptômes d’allergie chez les personnes souffrant d’allergies au pollen.

Symptômes des allergies de printemps

Les allergies printanières peuvent provoquer les symptômes suivants

– yeux rouges et larmoyants
– éternuements
– nez qui coule
– démangeaisons des yeux, du nez, des oreilles et de la bouche
– nez bouché en raison de la congestion
– yeux gonflés
– écoulement post-nasal, qui se traduit par une sensation d’écoulement de mucus au fond de la gorge
– urticaire (rare)
– toux, respiration sifflante ou difficulté à respirer

Prévention des allergies de printemps

Pour prévenir l’exposition au pollen et aux moisissures, prenez les mesures suivantes :

– vérifiez les comptes de pollen locaux et limitez le temps passé à l’extérieur lorsque les niveaux de pollen sont élevés
– gardez l’herbe du jardin courte
– Portez un masque anti-poussière lorsque vous tondez la pelouse ou jardinez.
– évitez de laisser les bûches mortes et pourries dans le jardin
– garder toutes les fenêtres fermées si possible et utiliser des filtres antiallergiques
– prendre un bain et se laver les cheveux tous les jours pour éliminer le pollen
– laver le linge de lit une fois par semaine
– changer et laver les vêtements après avoir été à l’extérieur
– faire sécher les vêtements dans un sèche-linge si possible plutôt qu’à l’extérieur
– enlever ses chaussures avant d’entrer dans la maison
– porter des chapeaux et des lunettes de soleil à l’extérieur pour limiter la pénétration du pollen dans les yeux et dans les cheveux
– passer l’aspirateur sur les sols au moins une fois par semaine

 

Les remèdes naturels pour soulager les symptômes des allergies printanières

De nombreux remèdes naturels peuvent soulager les personnes souffrant d’allergies printanières.

Inhalation de vapeur

L’inhalation de vapeur est largement utilisée pour la rhinite allergique et peut apaiser et ouvrir les voies nasales. Pour inhaler de la vapeur, placez un bol d’eau bouillante sur une table. Couvrez la tête, le visage et le bol avec une serviette et respirez les vapeurs. Veillez à ne pas vous ébouillanter la peau lorsque vous utilisez de l’eau chaude ou bouillante.

Rinçage salin

Les rinçages au sérum physiologique peuvent aider à soulager la congestion nasale et la congestion en fluidifiant le surplus de mucus dans les voies nasales. La solution peut également éliminer les allergènes des narines et des sinus.

Acupuncture

L’acupuncture consiste à placer de fines aiguilles dans des parties spécifiques du corps à des fins thérapeutiques. Des recherches indiquent que les personnes ayant eu recours à l’acupuncture ont remarqué une diminution des symptômes nasaux et une amélioration de leur qualité de vie.

Parmi les autres remèdes naturels, citons les feuilles d’ortie, qui peuvent réduire le gonflement nasal, selon une étude de 2017.

Une étude publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition indique que certains probiotiques peuvent également améliorer la qualité de vie des personnes souffrant d’allergies. Cependant, les scientifiques doivent mener des recherches plus approfondies sur ces deux aspects.

 

Sources

Bakhshaee, M., et al. (2017). Efficacy of supportive therapy of allergic rhinitis by stinging nettle (urtica dioica) root extract: A randomized, double-blind, placebo- controlled, clinical trial.

Dennis-Wall, J. C., et al. (2017). Probiotics (lactobacillus gasseri KS-13, bifidobacterium bifidum G9-1, and bifidobacterium longum MM-2) improve rhinoconjunctivitis-specific quality of life in individuals with seasonal allergies: A double-blind, placebo-controlled, randomized trial.

Mi, J., et al. (2018). Treatment of persistent allergic rhinitis via acupuncture at the sphenopalatine acupoint: A randomized controlled trial.

Saline sinus rinse recipe. (n.d.).

 

Articles similaires