Le jardinage : Quels sont ses nombreux avantages ?

Qu’il s’agisse de planter quelques fleurs en pot ou un vaste terrain, on pourrait dire que les avantages du jardinage, en particulier pour les personnes âgées, sont presque aussi nombreux que les plantes elles-mêmes (enfin, presque). Creusons un peu et découvrons quelques-uns des avantages considérables du jardinage pour les personnes âgées.

Avantages physiques :

  • Exercice aérobique.

Le fait de tirer, de creuser, de tendre les bras, de se tordre et de se pencher pour jardiner équivaut à un léger exercice d’aérobic, qui améliore la santé du cœur et des poumons et contribue à prévenir l’obésité, l’hypertension, le diabète, l’ostéoporose, certains cancers, etc. Pour la plupart des gens, le jardinage est si captivant qu’ils ne remarquent même pas qu’ils font de l’exercice physique. Et c’est bien plus amusant que de marcher sur un tapis de course !

  • Exposition à la vitamine D.

On a constaté que le soleil augmente le taux de vitamine D dans le sérum. La vitamine D augmente le calcium, ce qui permet aux os et aux articulations de rester solides et lubrifiés, et renforce le système immunitaire. Les personnes âgées peuvent tirer d’immenses bénéfices de l’exposition au soleil, à condition d’être correctement protégées des rayons UV nocifs. Il est indispensable de se protéger du soleil, de porter des lunettes de soleil et de porter un chapeau à rebord.

Des produits nutritifs :

Les personnes qui plantent des fruits et des légumes ont leur ration quotidienne de produits sains à portée de main. Qu’il s’agisse de salades, de poivrons, de courges, de concombres, de tomates, de fraises, de pommes, de pêches, de plantes aromatiques ou autres, un jardin est une véritable corne d’abondance pour une alimentation saine.

Avantages cognitifs :

Diminution du risque de démence et de maladie d’Alzheimer. Une étude importante, qui a suivi près de 3 000 personnes de plus de 60 ans pendant 16 ans, a révélé que le jardinage pouvait réduire le risque de démence de 36 %. Le jardinage stimule l’esprit et nous maintient dans le présent, en exigeant une attention aux détails, aux motifs, à l’espacement, à la profondeur, à la division et à d’autres facteurs. Il s’agit également d’une expérience sensorielle à part entière : couleurs vives à voir, bourdonnements d’insectes et gouttelettes d’eau à entendre, odeurs de plantes et de terre, textures variées à sentir, fruits, légumes et même certaines fleurs à goûter.

Avantages sur le plan émotionnel :

  • Stimule les hormones du bonheur.

On a découvert que la pratique du jardinage permettait de faire augmenter les taux des hormones de bien-être du cerveau, la sérotonine et la dopamine. Le jardinage fait par ailleurs baisser la production et le taux de cortisol, l’hormone qui déclenche le stress. Une étude, qui a demandé à un groupe de participants de lire à l’intérieur pendant une demi-heure et à un autre de sortir et de jardiner, a montré que les jardiniers étaient de meilleure humeur et que leur taux de cortisol avait diminué.

  • Sens de l’objectif et de l’accomplissement.

Il y a d’immenses récompenses à planter et à entretenir un jardin. Voir de minuscules graines percer le sol pour donner naissance à de la verdure ou à des bourgeons colorés… cueillir une tomate juteuse de sa propre vigne… ou assister chaque année au retour de ses plantes vivaces préférées… ces petits miracles sont d’une satisfaction tangible.

  • L’estime de soi.

La vie qui émerge grâce aux bons soins d’un jardinier est un stimulant pour la confiance, surtout pour les personnes âgées dont les capacités physiques et mentales peuvent diminuer. C’est un besoin humain fondamental que d’être utile, et le jardinage répond idéalement à cet instinct.

Avantages sociaux :

  • Combat la solitude et l’isolement.

Les personnes âgées sont particulièrement vulnérables à l’isolement et à la dépression, car beaucoup d’entre elles vivent seules ou ont une mobilité et un accès limités aux transports et aux autres personnes. Les jardins communautaires peuvent rassembler les personnes âgées dans un effort commun, favorisant ainsi une socialisation et des amitiés essentielles fondées sur un intérêt commun. Les conversations se déroulent plus naturellement, puisqu’elles sont secondaires par rapport à l’accent mis sur le jardinage.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -