Êtes-vous sûr de savoir à quelle fréquence nous devons nous doucher ?

Certaines personnes préfèrent se doucher le matin pour se réveiller et commencer la journée avec plus d’énergie et de vitalité, tandis que d’autres préfèrent terminer la journée par une douche relaxante, prélude à une nuit de sommeil et de repos paisible.

La question de la fréquence de la douche refait surface : une ou deux fois par jour, plus d’une fois si l’on va au gymnase ? Selon les experts, à quelle fréquence devons nous le faire ?

Il n’y a pas de règle officielle, la plupart d’entre nous le font une fois par jour par hygiène et parce que cela nous détend. Ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est que les douches fréquentes et prolongées, en plus de ne pas aider l’environnement, détériorent le manteau lipidique de notre peau, favorisant la sécheresse, les démangeaisons et les dermatites.

Comment doit être la douche ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la douche devrait être limitée à cinq minutes pour garantir une utilisation durable de l’eau et de l’énergie (pas plus de 95 litres d’eau par jour en moyenne).

Concernant le type de savon, l’important pour respecter la peau est d’utiliser un savon neutre, sans parfum. Pour beaucoup de gens, si le savon ne sent pas bon, ce n’est pas un bon savon. Ils ne pensent pas qu’ils sont propres s’ils ne sentent pas le parfum.

Utiliser trop de savon, ou le mauvais type, n’est pas un problème anodin pour notre peau. Le principal impact est la destruction des barrières protectrices de la peau (le film hydrolipidique) et l’ouverture des portes à différents germes.

Les dermatologues recommandent d’utiliser une émulsion sans savon ou une huile de douche, Ils sont fabriqués sans conservateurs, sans parabènes et sans substances allergènes. Ces savons peuvent être utilisés par tous les types de peau, mais sont nécessaires pour les peaux sèches ou sensibles, car ils protègent la peau et augmentent le niveau d’hydratation. Leur formule ultra douce respecte l’équilibre de la peau.

Photo freepik

Où se situe la limite entre l’hygiène et la sur hygiène ?

Il y a des gens qui, par peur des mauvaises odeurs et des bactéries, se douchent trop souvent et frottent trop fort leur peau. Mais les experts insistent sur le fait que cela a des conséquences sur notre peau.

La douche doit se faire avec un massage doux des mains (pas besoin d’utiliser des éponges agressives), de l’eau chaude et des douches courtes. Les zones qui produisent de mauvaises odeurs et sur lesquelles il faut se concentrer sont les aisselles, l’aine, les parties génitales et les pieds. Les personnes à la peau sensibles, ainsi que les personnes âgées, sont celles qui devront faire des douches courtes et peu fréquentes, avec de l’eau tiède et non très chaude. La raison en est qu’ils ont tendance à avoir une peau plus sèche, à se gratter et à souffrir de dermatite.

Par temps chaud, sortie au gymnase ou d’une activité physique intense, on peut prendre une deuxième douche, mais en utilisant du savon uniquement sur les zones qui ont une mauvaise odeur ou une transpiration excessive.

Enfin, les personnes ayant une tendance à l’acné, c’est-à-dire une peau grasse, peuvent prendre une douche et utiliser du savon plus fréquemment.

Les savons pour peaux à tendance acnéique ont également des ingrédients spécifiques : antibactériens, anti-inflammatoires pour nettoyer les impuretés et réduire la production de sébum. La douche ne peut pas empêcher l’apparition de l’acné. L’acné est une maladie de la peau qui a une cause hormonale interne. Le savon aide, mais il n’est pas capable de l’éliminer . Pour cela, il est nécessaire de consulter un dermatologue.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -