Causes et traitements de la pellagre

La pellagre est une maladie grave qui peut affecter sévèrement la qualité de vie et la santé d'une personne, voire entraîner la mort.

La pellagre est une maladie qui survient en raison d’une carence en vitamine B3, autrement appelée niacine. Elle peut provoquer de nombreux symptômes, mais les plus courants sont la diarrhée, la dermatite et la démence. Sans diagnostic ni traitement, la pellagre peut mettre la vie en danger. Voici les facteurs de risque et les options de traitement.

Définition de la pellagre

La pellagre est une maladie qui survient lorsqu’une personne ne consomme pas suffisamment de niacine, ou vitamine B3. Il existe deux types de pellagre : primaire et secondaire. La pellagre primaire résulte d’un apport insuffisant en niacine dans l’alimentation, tandis que la pellagre secondaire se développe lorsque l’organisme est incapable d’absorber la niacine.On trouve de la niacine dans les protéines animales, les fruits et les légumes. L’organisme peut également fabriquer de la niacine à partir des acides aminés essentiels. Le corps acquiert ces acides aminés à partir d’autres aliments, comme le poulet et les graines de tournesol. La pellagre primaire est plus fréquente dans les endroits où les gens ont un régime à base de maïs, car la niacine contenue dans le maïs est sous forme de niacétine, que les gens ne peuvent pas digérer et absorber. Certaines affections, comme les troubles de la consommation d’alcool et le VIH, empêchent l’organisme d’absorber la niacine et peuvent provoquer la pellagre secondaire.

Principaux symptômes de la pellagre

La pellagre provoque des problèmes gastro-intestinaux, cutanés et neurologiques. Les principaux symptômes sont les suivants:

– diarrhée
– inflammation de la peau
– démence

Symptômes gastro-intestinaux

Le problème gastro-intestinal le plus courant est la diarrhée. La diarrhée est l’émission de selles molles et aqueuses au moins trois fois par jour. La diarrhée peut entraîner une déshydratation dangereuse et, à terme, une malnutrition, car elle peut affecter l’absorption des nutriments contenus dans les aliments. C’est aussi souvent le premier symptôme de la pellagre à apparaître.

Les autres symptômes gastro-intestinaux sont les suivants:

– des vomissements
– douleurs abdominales
– nausées
– indigestion
– diminution de l’appétit
– ulcères buccaux
– gonflement de la langue

Symptômes dermatologiques

La dermatite liée à la pellagre provoque souvent une peau épaissie et squameuse, des éruptions cutanées et une décoloration. Les médecins qualifient l’apparition de ces symptômes autour du cou de collier. La zone de peau affectée peut devenir sensible à la lumière et ressembler à un coup de soleil. Parmi les autres symptômes dermatologiques, citons la chéilite, qui se traduit par des craquements et une inflammation des coins de la bouche, et la palpébrite angulaire, qui provoque des rougeurs et des craquements dans les coins des paupières.

Symptômes neurologiques

Certains troubles neurologiques, comme l’anxiété et la dépression, sont des symptômes précoces de la pellagre. À mesure que la pellagre progresse, les personnes atteintes peuvent présenter des symptômes de démence, notamment:

– perte de mémoire
– délires
– confusion
– dans certains cas, une psychose

Les trois principaux symptômes de la pellagre alcoolique concernent le cerveau et les nerfs. Ce sont :

– une confusion intermittente
– des muscles raides et difficiles à utiliser
– des réactions de sursaut exagérées
– Sans traitement, la pellagre peut mettre la vie en danger et entraîner la mort.

 

Causes et facteurs de risque de survenue de la pellagre

Les causes sous-jacentes de la pellagre primaire et secondaire sont différentes. La pellagre primaire survient lorsque le régime alimentaire d’une personne est pauvre en niacine. Les personnes les plus exposées à la pellagre primaire sont celles dont le régime alimentaire repose principalement sur le maïs. Elle est très rare dans les pays développés, où les fabricants enrichissent systématiquement la farine en niacine. Une personne qui ne peut absorber la vitamine B-3, malgré un régime riche en niacine, peut développer une pellagre secondaire. Un facteur de risque important de pellagre secondaire est le trouble de la consommation d’alcool.

Le trouble de la consommation d’alcool peut causer la pellagre par malnutrition. Une personne peut ne pas manger suffisamment d’aliments contenant de la niacine, et l’alcool peut empêcher le corps de l’absorber. L’alcool peut également empêcher certaines protéines de se transformer en niacine, ce qui augmente le risque de développement de la pellagre. Cependant, la pellagre induite par l’alcool passe souvent inaperçue car sa présentation est similaire à celle du délire de sevrage alcoolique.

Les autres facteurs de risque de pellagre secondaire comprennentSource fiable :

– la malnutrition due à l’itinérance, l’anorexie, le VIH ou le cancer en phase terminale
– la maladie de Crohn
– la maladie de Hartnup
– la dialyse
– certains médicaments, comme l’isoniazide pour la tuberculose
– le syndrome carcinoïde, un ensemble de symptômes dus à des tumeurs carcinoïdes.

Traitement de la pellagre

Un médecin sera en mesure de diagnostiquer la pellagre si la diarrhée, la dermatite et la démence sont toutes présentes simultanément. Cependant, la maladie peut être plus difficile à diagnostiquer si ces symptômes ne se manifestent pas en même temps. Un médecin peut analyser l’urine et le sang de la personne pour vérifier s’il existe une carence en niacine ainsi que d’autres anomalies associées à la pellagre.

On peut traiter la pellagre primaire en adoptant un régime riche en niacine. La viande, les œufs, le poisson et les légumineuses, comme les pois et les lentilles, sont riches en niacine. Cependant, un médecin prescrira probablement des suppléments vitaminiques pour aider une personne à retrouver des niveaux sains de niacine. Le traitement de la pellagre secondaire est similaire, mais les médecins traiteront également la cause sous-jacente. Les symptômes devraient commencer à s’améliorer rapidement. Les médecins peuvent prescrire de fortes doses de niacine pendant 5 jours, et la personne verra généralement ses symptômes s’améliorer dans les 2 jours.

L’AJR de niacine est de :

14-16 milligrammes (mg) par jour pour les adultes.
18 mg par jour pour les femmes enceintes ou qui allaitent
6-16 mg par jour pour les personnes de moins de 18 ans.

 

 

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -