Science

Cancer: fatigue, nausée, survie, l’homéopathie améliore nettement qualité et espérance de vie

Une récente étude démontre les effets positifs des traitements homéopathiques sur la qualité de vie des patients atteints de cancer du poumon, ainsi que sur leur survie

Une récente étude publiée dans le journal The Oncologist, spécialisé en oncologie et hématologie, démontre les effets positifs des traitements homéopathiques, pris en complément des traitements conventionnels, sur la qualité de vie des patients atteints de cancer du poumon, ainsi que sur leur survie.

L’homéopathie apporte une amélioration significative de quinze effets secondaires étudiés (dont la fatigue, les nausées, la perte d’appétit), allongement du temps de survie de 7 mois : l’étude du Professeur Frass publiée en 2020 démontre comment les traitements homéopathiques, pris en complément des traitements conventionnels, aident à améliorer la qualité de vie des patients pouvant entraîner une meilleure tolérance aux traitements lourds comme la chimiothérapie. Ces résultats sur la qualité de vie confirment l’étude publiée en 2015 par la même équipe évaluant la qualité de vie et le bien-être des patients atteints de différents types de cancer.

Homéopathie: évaluer et confirmer l’amélioration de la qualité de vie de patients atteint d’un cancer du poumon

Le premier objectif de l’étude était d’évaluer l’effet d’un traitement homéopathique sur la qualité de vie (critère principal) et la survie (critère secondaire) de patients atteints de cancer du poumon non-à-petites cellules de stade avancé. le second objectif était de renforcer les résultats d’une première étude obtenus en 2015 qui montrait déjà une nette amélioration de la qualité de vie et le bien-être des patients

Pour réaliser son étude, le Professeur Frass, médecin spécialiste en médecine interne en unité Oncologie hospitalière et Professeur à l’Université de médecine de Vienne en Autriche, a mis en place une étude multicentrique (dans plusieurs centres) contrôlée randomisée en double aveugle contre placebo.

Vocabulaire de méthodologie scientifique

– Une étude contrôlée signifie que les résultats du groupe test ayant reçu le médicament à évaluer ont été comparés aux résultats d’un groupe contrôle, dans lequel les patients ont reçu un placebo à la place du médicament à évaluer.

– Une étude randomisée signifie que les patients ont été répartis de façon aléatoire dans chacun des groupes.

– En double aveugle : ni les patients ni les médecins ne connaissent le traitement délivré (homéopathie ou placebo).

150 patients répartis en trois groupes

Cette étude présente trois groupes distincts avec un total de 150 patients

1. Un 1er groupe de 51 patients a reçu, en plus de son traitement conventionnel contre le cancer, un traitement homéopathique individualisé à la suite de 3 consultations avec un médecin homéopathe

2. Un 2ème groupe, de 47 patients a reçu, en plus de son traitement conventionnel contre le cancer, un placebo, préparé et donné dans les mêmes conditions que le traitement homéopathique. Tout comme les patients du groupe Homéopathie, les patients du groupe Placebo ont également suivi 3 consultations avec un médecin homéopathe.

3. Un 3ème groupe Contrôle de 52 patients a reçu uniquement le traitement conventionnel contre le cancer.

Fatigue, nausée, insomnie, perte d’appétit: plusieurs facteurs étudiés

L’évaluation de la qualité de vie des patients a été réalisée à l’aide de deux questionnaires spécialisés. Il s’agit de questionnaires de référence dans l’évaluation de la qualité de vie des patients en Europe, notamment le EORTC-QLQ-C30 spécialisé dans l’évaluation de la qualité de vie des patients atteints de cancer. Chacun des questionnaires a été rempli au début de l’étude, à 9 semaines et à 18 semaines. Ces questionnaires évaluent différents paramètres comme par exemple des effets secondaires tels que la fatigue, la nausée, l’insomnie et la perte d’appétit, qui peuvent être attribuables à la pathologie mais aussi aux traitements conventionnels. L’évaluation de la survie a quant à elle été réalisée au bout de 730 jours soit deux ans après le début de l’étude.

Une amélioration très significatives des 15 paramètres étudiés

Concernant la qualité de vie :

Lorsque les chercheurs observent le groupe Homéopathie, ils constatent une amélioration significative des symptômes altérant la qualité de vie entre le début de l’étude et 18 semaines. Lorsque les chercheurs comparent le groupe Homéopathie vs le groupe Placebo, ils constatent au bout de 18 semaines une amélioration significative de 100% des 15 paramètres étudiés avec un p<0,001.

Ils ont ainsi pu observer, par exemple, dans le groupe Homéopathie par rapport au groupe Placebo une diminution de :

78% du score de la douleur
78% du score de la nausée
75% du score de la fatigue
67% du score d’insomnie

Une amélioration significative de la qualité de vie a également été obtenue lors de l’analyse du questionnaire SF-36.

Une survie améliorée de 7 mois dans le groupe homéopathie

Les chercheurs ont constaté une augmentation du temps de survie de 7 mois chez les patients traités avec le traitement homéopathique en complément de leur traitement conventionnel par rapport au groupe contrôle (survie moyenne de 16 mois dans le groupe Homéopathie versus 9 mois dans le groupe Contrôle) avec un p<0,001.

Cette étude démontre les bienfaits de l’homéopathie en complément des traitements conventionnels chez des patients atteints d’un cancer du poumon avancé. Au final, l’étude conclut qu’un traitement homéopathique en complément d’un traitement anti-cancéreux entraîne une amélioration de la qualité de vie avec un impact également positif sur la survie.

L’homéopathie en soins oncologiques de support, l’étude du Dr Bagot

Une autre publication vient confirmer l’effet positif des traitements homéopathiques en soins de support en oncologie. Elle nous vient du Dr. Jean-Lionel Bagot, éminent médecin français, spécialisé dans les soins d’accompagnement en cancérologie et pionnier de l’oncologie intégrative.

Son étude descriptive3, multicentrique (5 établissements spécialisés dans le traitement du cancer) sur 535 patients et publiée en mars 2021, met en évidence :

– La satisfaction des patients atteints de cancer utilisant l’homéopathie en soins de support avec 83% des patients qui en sont satisfaits (65% des patients n’avaient jamais utilisé d’homéopathie avant leur cancer)

– L’amélioration de symptômes invalidants tels que fatigue, douleur, anxiété, diarrhée… dans 80% des cas

– L’augmentation du recours à l’homéopathie depuis les 12 dernières années à Strasbourg.

Sources

M. Frass et Al, Homeopathic Treatment as an Add-On Therapy May Improve Quality of Life and Prolong Survival in Patients with Non-Small Cell Lung Cancer: A Prospective, Randomized, Placebo-Controlled, Double-Blind, Three-Arm, Multicenter Study, in The Oncologist, 2020.

Étude du Dr. Jean-Lionel Bagot, Adeline Legrand, Ingrid Theunissen : Use of Homeopathy in Integrative Oncology in Strasbourg, France : Multi-center Cross Sectional Descriptive Study of Patients undergoing Cancer Treatment, in Homeopathy. PubMed, 2021. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33662993/

En savoir plus sur le Dr. Jean-Lionel Bagot : www.dr-bagot.com

Articles similaires