Antimonium tartaricum, le remède homéopathique en cas d’asthme et de bronchite chronique

Antimonium tartaricum, le remède homéopathique en cas d’asthme

Chacune des souches utilisées en homéopathie possède sa propre origine. Les unes viennent des plantes, des animaux et des minéraux. D’autres sont d’origines chimiques. Cependant, 60 % des souches utilisées sont obtenues à partir du règne végétal. La souche homéopathique d’Antimonium tartaricum est d’origine chimique. Communément, on le connaît sous le nom de antimonio tartrate de sodium. Deux formes existent pour ce remède homéopathique. Antimonium tartaricum peut se prendre sous forme de granules ou sous forme de doses.

Dans quelles circonstances doit-on utiliser ce remède homéopathique et comment ?

Antimonium tartaricum est indiqué en cas d’asthme, de bronchite chronique, de bronchiolite et d’emphysème. Ces maladies sont caractérisées par une grande difficulté à expectorer les mucosités. Mucosités d’aspects épaisses et en quantités très grandes. Il règle les troubles et les gênes respiratoires. Troubles et  gènes qui sont accompagnés d’une respiration bruyante et des expectorations difficiles voire même impossibles.

Les acnés pustuleuses sont également traitables avec ce remède. Ces autres indications thérapeutiques sont les suivantes :

  • Cicatrices : qui sont apparues à la suite d’une acné ou d’une varicelle.
  • Malaise vagal : caractérisé par une pâleur intense. Il peut provoquer une perte de connaissance ainsi qu’un évanouissement.

On prend le remède Antimonium tartaricum en dehors du tabac et des repas. De même qu’en dehors de la menthe et du café. Comme mode de consommation, on laisse fondre sous la langue les formes existantes. On peut prendre ce remède même au cours d’une grossesse ou d’un allaitement.

Posologie recommandée pour son utilisation en homéopathie

La dilution à utiliser dépend des effets attendus. Si l’on veut favoriser les sécrétions, on doit utiliser les dilutions basses (4 ou 5 CH). Contrairement, si on veut les stopper, on utilise des dilutions élevées (9 ou 15 CH).

En cas de bronchites aiguës avec encombrement, prendre 5 granules de 5 CH toutes les 10 et 15 minutes. Ce timing est à maintenir jusqu’à l’apparition d’une expectoration. On renouvelle ensuite la prise de 5 granules toutes les heures pendant 24 heures. On doit réévaluer l’affection après les 24 premières heures.

Pour soigner les bronchiolites et les crises d’asthme, on doit alterner Antimonium tartaricum avec d’autres remèdes homéopathiques. Le laps de temps utile pour alterner chaque prise est de 10 minutes. Les autres remèdes sont le Blatta orientalis et l’Ipéca. La dose et la dilution à utiliser sont les mêmes quelle que soit la souche. C’est-à-dire 5 granules d’une dilution de 5 CH. On doit progressivement espacer les prises en fonction des améliorations sur une période de 48 heures.

Si on l’utilise comme traitement de fond de la crise d’asthme, prendre 5 granules le soir au coucher. La dilution doit être de 5 CH et la durée de la prise est de 3 mois.

5 granules de 9 CH matin et soir pendant 3 mois traitent les cicatrices d’une varicelle et l’acné. La dose à utiliser en cas de malaise vagal est de 5 granules de 7 CH. On doit les prendre toutes les 10 à 15 minutes. La prise doit être ensuite espacée selon les améliorations. Amélioration qui arrive rapidement en général.

À NE PAS RATER !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé
Avec nous, pas d’indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Adresse e-mail non valide