8 erreurs de lavage des mains que vous commettez (et comment se laver les mains correctement)

Voici donc comment se laver correctement les mains pour tenir les germes à distance.

Vous ne vous êtes jamais demandé comment vous laver les mains? Cela semble instinctif, mais la routine typique de lavage des mains d’une personne comporte généralement un certain nombre de pièges.

La façon dont vous vous lavez les mains peut faire la différence entre la prévention de la grippe et l’infection par des virus et bactéries. Voici donc comment se laver correctement les mains pour tenir les germes à distance. En prime ? Pas besoin de produits chimiques toxiques.

Comment le lavage des mains fonctionne-t-il ?

Bien que nous nous lavions les mains tous les jours, plusieurs fois par jour (du moins, j’espère que vous le faites !), la science du lavage des mains n’est probablement pas au premier plan de vos préoccupations. Le but du lavage des mains est de débarrasser les mains des agents pathogènes, notamment les bactéries et les virus responsables de maladies.

On dit que le lavage des mains contribue à minimiser la propagation de la grippe, à prévenir la diarrhée et les infections respiratoires, et plus encore. Faire du « lavage des mains » avec du savon avant de manger et après être allé aux toilettes une habitude ancrée pourrait sauver plus de vies que n’importe quel vaccin ou intervention médicale, en réduisant de près de moitié les décès dus à la diarrhée et d’un quart les décès dus aux infections respiratoires aiguës.

L’efficacité de votre lavage des mains dépend de l’utilisation ou non de savon, du type de savon utilisé, de la température de l’eau, de la durée du lavage, de la vigueur du lavage et de la façon dont vous séchez vos mains. Vous êtes prêt à découvrir les meilleures méthodes scientifiques pour vous laver les mains ? (Et comment éviter les plus grosses erreurs de lavage des mains ?)C’est parti !

Les 8 principales erreurs de lavage des mains

Vous pensiez savoir comment vous laver les mains ? Il s’avère que vous commettez peut-être des erreurs très courantes, laissant vos mains plus chargées de germes qu’avant que vous ne preniez ce pain de savon. Voici quelques pièges courants du lavage des mains (et comment les éviter).

1. Vous utilisez un savon antibactérien.

Certains produits chimiques antibactériens sont une imposture. Il n’existe pas de preuves suffisantes pour conclure que les savons antibactériens préviennent mieux les maladies que le simple lavage à l’eau et au savon. Néanmoins, de nombreuses familles se tournent par erreur vers ces savons pour tenter d’assurer leur sécurité. Ces produits ne sont pas plus efficaces que le savon ordinaire. Pire encore, l’utilisation de ces produits antibactériens sur une longue période de temps est liée à des effets négatifs.

Que devriez-vous donc utiliser à la place ? Sans surprise: Un simple savon de Marseille..liquide.

2. Vous utilisez un pain de savon.

Les organismes pathogènes peuvent se cacher sur le pain de savon pendant et après son utilisation. Les recherches, bien que limitées, suggèrent qu’il est peu probable que ces bactéries soient transférées sur vos mains pendant l’utilisation. Les bactéries vivent très bien dans la « bave » du pain de savon, mais en faisant quelques gestes simples (que vous faites probablement déjà), les germes n’auront aucune importance pour vous. Rincez le pain de savon à l’eau courante avant de vous faire mousser pour éliminer les microbes. Et rangez toujours le savon hors de l’eau (c’est-à-dire pas dans une baignoire humide), en le laissant sécher entre deux utilisations. De cette façon, il n’y a pas d’environnement humide où les germes peuvent se réfugier… Si vous vous lavez suffisamment longtemps, les germes qui se trouvaient à l’origine sur le pain de savon seront très probablement éliminés aussi.

3. Vous utilisez un distributeur rechargé.

Des chercheurs ont découvert que les distributeurs de savon remplis à partir d’une grande bouteille de savon liquide dans les toilettes publiques multipliaient par 26 le nombre de bactéries dans les lave-mains. D’un autre côté, tous les distributeurs rechargeables ne sont pas problématiques. Dans la même étude, les distributeurs de savon remplacés par une recharge scellée ont réduit le nombre de bactéries. Vous voudrez peut-être voyager avec votre propre petite bouteille de savon de Marseille, car les ingrédients antibactériens sont courants dans les lieux publics.

4. Votre température n’est pas bonne.

Selon une étude, il n’est pas nécessaire d’avoir de l’eau chaude pour tuer les germes. Une étude publiée dans le Journal of Food Protection n’a trouvé aucune différence significative dans l’efficacité du nettoyage en utilisant de l’eau tiède. Ainsi, s’il n’est pas nécessairement négatif d’utiliser de l’eau tiède ou chaude pour se nettoyer les mains, cela augmente la probabilité d’irritation de la peau et a un effet plus important sur le changement climatique.

5. Vous choisissez toujours le sèche-mains.

Cela arrive à tout le monde… Le moment juste après s’être lavé les mains dans des toilettes publiques où vous êtes confronté à un choix étonnamment difficile : les serviettes en papier ou le sèche-mains ? Si l’on compare la propreté des deux, les essuie-mains en papier l’emportent nettement. Une étude réalisée en 2005 a révélé que l’utilisation de serviettes en papier permettait de réduire de 24 % le nombre de bactéries, tandis que les séchoirs à air chaud augmentaient ce nombre de 12 %.

Une étude menée en 2008 par l’Université de Westminster, à Londres, a donné des résultats encore plus stupéfiants. Les séchoirs à air chaud augmentent les bactéries de 194 % sur les doigts et de 254 % sur les paumes. Le séchage avec un séchoir à jet d’air a augmenté les bactéries sur les doigts de 42 % et sur les paumes de 15 %. Le séchage avec une serviette en papier a réduit les bactéries sur les doigts de 76 % en moyenne et sur les paumes de 77 % en moyenne.

Vous choisissez toujours le sèche-mains ? Vous n’êtes pas le seul. Les séchoirs à mains sont devenus l’option la plus populaire ces dernières années en raison de la conscience environnementale. Certains seront peut-être surpris d’apprendre que le caractère écologique de ces sèche-mains dépend du type de sèche-mains que vous utilisez.

 

6. Vous vous précipitez.

En moyenne, les gens se lavent les mains pendant 6 secondes… ce qui est assez loin de ce qu’ils devraient faire (moins de la moitié du temps, en fait !). Bien qu’une étude ait révélé que se frotter les mains pendant 10 secondes était tout aussi efficace que de le faire pendant plus longtemps, il faudrait se laver les mains pendant au moins 20 secondes. Si vous avez besoin d’un moyen de vous chronométrer, chantez deux fois la chanson « Happy Birthday » du début à la fin. Même si cela peut sembler enfantin de se fredonner une chanson dans la salle de bains, cela fonctionne et c’est précis !

7. Vos compétences en matière de moussage sont médiocres.

S’il est important de prendre le temps de se faire mousser, il est également important de le faire correctement. Ces 20 secondes ne devraient pas être passées à faire des bulles de savon autour de vos mains. Vous devriez plutôt frotter. La friction créée par le frottement de vos mains aide à éliminer la saleté et les microbes de votre peau. Ne manquez pas les endroits difficiles à atteindre, comme entre vos doigts et sur le dos de vos mains… et même sous vos ongles. Vous ne croirez jamais ce qui se cache là-dessous !

8. Vous l’ignorez au lieu d’utiliser un désinfectant pour les mains.

Le désinfectant pour les mains ne devrait être utilisé qu’en dernier recours… par exemple si vous n’avez pas accès à l’eau courante et au savon. Le désinfectant pour les mains peut tuer les germes, mais les désinfectants à base d’alcool doivent contenir un minimum de 60 % d’alcool pour être considérés comme efficaces. L’efficacité des désinfectants pour les mains sans alcool dépend de chaque formulation unique.

Lorsque vous achetez un désinfectant pour les mains, évitez les désinfectants pour les mains contenant des parfums synthétiques. Vous pouvez trouver des désinfectants pour les mains parfumés aux huiles essentielles dans de nombreux magasins d’aliments naturels.

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.