Ne pas avoir faim le matin : bon ou mauvais ?

Avoir faim le matin n’est pas donné à tout le monde, et pourtant beaucoup d’entre nous ont l’impression de faire quelque chose de mal si nous ne nous réveillons pas naturellement avec de l’appétit. On nous vend l’idée que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée, alors que se passe-t-il lorsque vous n’avez tout simplement pas faim ? Est-ce vraiment un problème ou y a-t-il des avantages à pouvoir se passer de nourriture le matin ? Dans cet article, nous allons vous expliquer comment sauter le petit-déjeuner peut être bénéfique pour votre santé et vous donner des conseils pour gérer votre faim tout au long de la journée.

Que peuvent être les raisons de ne pas avoir faim le matin ?

Le taux de leptine élevé :

L’une des causes les plus courantes de l’absence de sensation de faim le matin est due à l’hormone leptine. La leptine est une hormone libérée par les cellules graisseuses qui signale à votre cerveau quand vous avez suffisamment mangé et quand il est temps d’arrêter de manger. Lorsque le taux de leptine est faible, cela signifie que votre corps a besoin de plus de nourriture et que la sensation de faim augmente. En revanche, si le taux de leptine est trop élevé, il peut entraîner une sursaturation des réserves d’énergie de votre organisme, ce qui entraîne une diminution de l’appétit.

Scientifiquement parlant, cela se produit parce que la nuit, lorsque nous dormons, notre corps n’a pas besoin d’autant d’énergie que pendant la journée, ce qui entraîne une diminution de la sécrétion de leptine et une baisse des dépenses énergétiques. Cette diminution des dépenses entraîne une diminution de la faim, car il n’y a pas besoin d’un apport énergétique supplémentaire.

Le taux de cortisol élevé :

Une autre cause possible de la sensation de faim le matin est due à la fluctuation des niveaux des hormones ghréline et cortisol. La ghréline est connue sous le nom d' »hormone de la faim » ; elle stimule l’appétit lorsque son taux augmente en réponse à un jeûne ou à une restriction calorique. Le cortisol, quant à lui, est produit par les glandes surrénales et son taux augmente en période de stress ou d’anxiété, ce qui peut entraîner une diminution immédiate de l’appétit ou une sensation de faim.

En outre, le cortisol joue également un rôle dans la régulation de notre cycle veille/sommeil, ce qui peut influencer notre appétit tout au long de la journée. Des études ont montré que les personnes présentant des niveaux élevés de cortisol ont tendance à se réveiller avec moins d’appétit que celles dont la concentration en cortisol est plus faible, leur rythme circadien étant perturbé par ce déséquilibre hormonal.

Est-ce un vrai problème de sauter le petit-déjeuner ?

Se passer de nourriture le matin peut être à la fois un problème et un avantage, selon la personne.  Pour certaines personnes, sauter le petit-déjeuner les rend léthargiques et moins aptes à se concentrer tout au long de la journée, ce qui peut entraîner une baisse de productivité et une mauvaise humeur. D’un autre côté, le jeûne intermittent (ou le fait de sauter délibérément des repas) est devenu populaire auprès de certaines personnes, qui y voient un moyen efficace de contrôler leur poids ; lorsqu’il est pratiqué correctement, il peut entraîner une meilleure régulation des niveaux d’insuline, ce qui se traduit par une amélioration générale de la santé, notamment une baisse du cholestérol et de la pression artérielle. En outre, les recherches montrent que les personnes qui pratiquent le jeûne intermittent déclarent souvent se sentir plus alertes et plus énergiques le matin après avoir sauté le petit-déjeuner.

Il est important de garder à l’esprit que chaque personne est différente et que ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas fonctionner pour une autre. Pour certaines personnes dont l’emploi du temps est chargé ou qui essaient de perdre du poids, le fait de se priver de nourriture le matin peut s’avérer bénéfique ; il est toutefois important de s’assurer que la personne bénéficie toujours d’un apport nutritif adéquat lors de ses repas quotidiens. Sauter des repas ne devrait jamais être utilisé comme substitut à des choix alimentaires plus sains. En fin de compte, il est essentiel de rester attentif aux signaux de faim et d’écouter attentivement son corps : si vous n’avez pas faim ou si vous vous sentez bien sans prendre de petit-déjeuner, il y a des avantages potentiels, mais si vous vous sentez trop léthargique et irritable au cours de la journée, il serait peut-être préférable de réintégrer le petit-déjeuner dans votre routine.

Pour bien gérer votre faim durant la journée, suivez ces conseils :

Prendre de petits repas et des collations équilibrés.

Le fait de manger des repas plus petits et plus fréquents permet de maintenir le taux de sucre dans le sang, ce qui permet d’éviter d’avoir faim. Lorsque vous planifiez vos repas et collations quotidiens, assurez-vous qu’ils contiennent tous un équilibre sain de glucides, de protéines et de graisses saines. La consommation de glucides complexes comme les haricots ou les céréales complètes, de protéines maigres comme le poisson ou la volaille, et de graisses insaturées comme les noix ou les avocats vous aidera à rester rassasié plus longtemps.

Inclure des fibres dans votre alimentation.

Les fibres contribuent à ralentir la digestion et vous permettent de vous sentir rassasié plus longtemps. Les fruits et légumes, les haricots, les lentilles et les légumineuses, l’avoine et le quinoa sont de bonnes sources de fibres. Veillez également à boire beaucoup d’eau tout au long de la journée. La déshydratation peut souvent être confondue avec la faim !

Manger en pleine conscience.

Le fait d’être conscient de vos choix alimentaires vous aidera à faire des choix plus sains et à vous concentrer sur la nutrition de votre corps plutôt que sur la satisfaction de vos envies. Prenez votre temps lorsque vous mangez afin de savourer chaque bouchée – votre cerveau peut mettre jusqu’à 20 minutes à enregistrer que vous êtes rassasié ! Et évitez les distractions lorsque vous mangez afin de pouvoir prêter attention à ce qui se trouve dans votre assiette – de cette façon, il sera plus facile de vous arrêter avant de vous rassasier.

Ajouter du mouvement conscient.

Cela peut aider à réduire la sensation de faim sans avoir à recourir immédiatement à la nourriture. Une marche rapide ou des étirements légers peuvent faire des merveilles pour aider à détourner les fringales persistantes, tout en offrant des avantages pour la santé physique et mentale !

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Margot Fontenive