Médecine douceNutrition

Les meilleurs conseils pour faire baisser son cholestérol rapidement

On peut apporter un certain nombre de modifications à sa pratique alimentaire et à son mode de vie afin de réduire son taux de cholestérol. 

Quelques changements clés dans votre pratique alimentaire et le mode de vie peuvent aider une personne à réduire naturellement son taux de cholestérol avec le temps. Il n’y a pas de solution instantanée, mais certaines personnes peuvent constater des changements en quelques semaines. Dans certains cas, une personne peut avoir besoin de médicaments pour réduire son taux de cholestérol ou contrôler d’autres facteurs de risque. Cependant, même si une personne prend des médicaments, il est important qu’elle apporte des changements pour améliorer son taux de cholestérol et réduire le risque d’effets secondaires notamment grâce à la nutrition et l’activité physique.

Comment réduire le cholestérol grâce à la nutrition et l’activité physique

Une personne qui cherche à réduire rapidement son taux de cholestérol peut suivre quelques principes de santé de base. Il s’agit notamment de faire de l’exercice régulièrement et de se concentrer sur une alimentation riche en aliments végétaux et pauvre en aliments raffinés et en certains types de graisses.

Qu’est-ce que le cholestérol ?

Dans l’organisme, le foie fabrique le cholestérol, qui est une substance cireuse. Les molécules de cholestérol circulent dans le sang. Le foie fabrique tout le cholestérol dont l’organisme a besoin, de sorte qu’une personne n’a pas besoin de consommer du cholestérol dans son alimentation. Le cholestérol en soi n’est pas mauvais. Il joue un rôle important dans la construction des cellules.

Le cholestérol alimentaire

D’autres sources de cholestérol proviennent de l’alimentation. Le cholestérol alimentaire est présent uniquement dans les aliments d’origine animale, comme la viande et les produits laitiers riches en graisses. En effet, l’ajout de sources alimentaires de cholestérol augmente la quantité de ce composé dans l’organisme et dans le sang, ce qui accroît le taux de cholestérol d’une personne.

Mesure du taux de cholestérol sanguin

Pour mesurer le taux de cholestérol, les médecins évaluent quatre marqueurs dans le sang d’une personne :

Le cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL) : le « mauvais » cholestérol. Un taux de LDL plus bas peut être un bon indicateur de la santé et du risque de maladie.

Cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL) : Le cholestérol bénéfique. Un faible taux de cholestérol HDL peut être un facteur de risque pour d’autres problèmes, et un taux de HDL plus élevé peut être un indicateur de santé.

Triglycérides sanguins : Un type de graisse commun dans le sang. Un taux plus élevé peut signifier qu’une personne présente un risque accru de certains problèmes, surtout si elle présente également d’autres facteurs de risque, comme un faible taux de cholestérol HDL.

Cholestérol total : ce chiffre tient compte des taux de triglycérides sanguins et de cholestérol LDL et HDL.
Les médecins utiliseront tous ces chiffres dans le contexte de l’état de santé général d’une personne et d’autres facteurs de risque pour déterminer son risque de maladie cardiaque et d’AVC.

Pourquoi réduire le cholestérol ?

L’hypercholestérolémie joue un rôle dans l’aggravation de la santé cardiaque. Plus le cholestérol circule dans le sang, plus le cœur a du mal à pomper ce sang correctement. Ce cholestérol peut également contribuer à l’accumulation de plaques dans les artères, augmentant ainsi le risque d’athérosclérose. Un taux élevé de cholestérol expose une personne à un risque de maladie cardiaque, ainsi qu’à une crise cardiaque et à un accident vasculaire cérébral.

Changements alimentaires

Le cholestérol a beaucoup à voir avec ce que l’on mange. C’est pourquoi une alimentation saine est l’une des premières choses que les médecins recommandent aux personnes qui souhaitent réduire rapidement leur taux de cholestérol. Les changements alimentaires suivants peuvent aider une personne à réduire son cholestérol aussi rapidement que possible.

– Éliminer les graisses trans

Les graisses trans réduisent les niveaux de cholestérol bénéfique et augmentent les niveaux de cholestérol malsain. Certaines graisses trans alimentaires sont naturellement présentes dans des aliments tels que le lait et les produits carnés. D’autres graisses trans proviennent de procédés de fabrication. Les entreprises alimentaires les créent en ajoutant de l’hydrogène à certaines graisses pour les rendre plus solides. Les sources possibles de graisses trans sont la viande et les produits laitiers, les huiles hydrogénées emballées et les aliments frits des restaurants rapides.

– Réduire les graisses saturées

Les graisses saturées sont solides à température ambiante et ne sont pas forcément bonnes pour la santé lorsqu’elles sont consommées en grande quantité. La consommation de grandes quantités de graisses saturées augmente le taux de cholestérol LDL. Limiter la consommation de graisses saturées à 5-6 % des calories quotidiennes. Les sources de graisses saturées comprennent la viande et les produits laitiers, comme le fromage, le beurre et le lait, ainsi que les huiles végétales, comme l’huile de palme et l’huile de coco.

– Ajoutez plus d’aliments végétaux

Un régime hypocholestérolémiant implique la consommation d’une grande variété d’aliments végétaux, tels que les fruits, les légumes, les céréales et les graines. L’ajout d’une variété d’aliments végétaux au régime alimentaire permet de s’assurer que l’organisme reçoit les divers nutriments et vitamines dont il a besoin pour fonctionner correctement. Les aliments végétaux sont également exempts de cholestérol et ne contribuent donc pas à augmenter le taux de cholestérol dans l’organisme. En outre, les aliments végétaux contiennent des nutriments qui peuvent réduire d’autres facteurs de risque de maladie cardiaque, comme les antioxydants et certains types de fibres.

– Augmenter l’apport en fibres

Les végétaux sont la seule source de fibres dans l’alimentation. Les fibres sont un facteur important pour la santé digestive, qui peut également affecter d’autres facteurs de risque, comme l’hypercholestérolémie. Un régime alimentaire riche en fibres peut à lui seul contribuer à réduire le taux de cholestérol de 10 %. Manger plus d’aliments végétaux augmente naturellement l’apport en fibres. Les personnes qui ont besoin de plus de fibres peuvent envisager de prendre un supplément de fibres pour les aider à atteindre leurs besoins quotidiens.

– Augmenter les sources de protéines végétales

Introduire de la variété dans le régime alimentaire peut aider les gens à gérer certains facteurs de risque de maladie cardiaque. De nombreuses personnes tirent leurs protéines principalement de sources animales. Cependant, il peut être utile pour eux d’inclure également des sources de protéines végétales dans leur alimentation.

Un certain nombre d’aliments végétaux contiennent des quantités substantielles de protéines, notamment:

– les haricots et les légumineuses, comme les pois chiches, les lentilles et les pois
– les céréales, comme le riz, le quinoa
– les noix, comme les amandes et les noix de cajou
– les graines, notamment les graines de citrouille, de tournesol et de chanvre.
L’ajout de protéines d’origine végétale au régime alimentaire peut aider l’organisme à satisfaire ses besoins en protéines sans ajouter de cholestérol.

– Mangez moins d’aliments raffinés

Il est préférable d’éviter les aliments raffinés dans la mesure du possible. Les aliments raffinés et emballés ont tendance à contenir des ingrédients qui les rendent stables à la conservation tout en leur donnant une saveur désirable. Ces aliments contiennent souvent des ingrédients qu’une personne doit éviter lorsqu’elle cherche à réduire son taux de cholestérol. Parmi les ingrédients à éviter figurent les céréales raffinées, les graisses trans et saturées ajoutées et les sucres ajoutés.

  1. Facteurs liés au mode de vie

Plusieurs facteurs liés au mode de vie peuvent affecter le taux de cholestérol d’une personne. Certaines personnes peuvent constater que le fait d’apporter certains changements à leur mode de vie les aide à réduire leur cholestérol.

– Exercice physique

L’exercice joue un rôle clé dans la santé cardiovasculaire et le maintien d’un taux de cholestérol sain. 150 minutes seulement par semaine d’exercice aérobique d’intensité modérée contribuent à réduire le taux de cholestérol et d’autres facteurs de risque, comme l’hypertension artérielle.

Pour y parvenir, on doit pratiquer une activité de 30 minutes qui fait monter son rythme cardiaque cinq jours par semaine. Ces activités peuvent inclure:

– la marche rapide
– la natation
– la bicyclette
– le jogging
– des cours de mouvement et de danse

– cesser de fumer

Le tabagisme affecte de nombreux aspects de la santé. Pour les personnes souffrant d’hypercholestérolémie, le tabagisme diminue les niveaux de cholestérol bénéfique dans l’organisme. Les personnes qui ont arrêté de fumer connaissent souvent une augmentation rapide de leur cholestérol HDL. Il s’agit d’un signe important de la santé globale du cholestérol.

– Poids corporel

Atteindre ou maintenir un poids modéré peut également réduire les facteurs de risque de maladie chez les personnes souffrant d’obésité. Cela peut aider les personnes à réduire leur taux de cholestérol LDL et à augmenter leur taux de cholestérol HDL. Une perte de poids de 10 % du poids corporel total d’une personne peut contribuer à améliorer son taux de cholestérol.

Articles similaires