DossierScience

Détox des métaux lourds: comment réussir sa chélation

Une quantité excessive de métaux lourds peut avoir des effets négatifs sur le corps humain. Certains aliments et médicaments peuvent aider à éliminer les métaux lourds de l’organisme. L’utilisation de ces substances à cette fin est connue sous le nom de désintoxication des métaux lourds. Il est essentiel de consommer de petites quantités de certains métaux lourds, tels que le fer et le zinc, pour avoir un corps sain. Cependant, de grandes quantités de métaux lourds peuvent être toxiques pour l’organisme et l’environnement.

Selon une étude de 2019, l’intoxication aux métaux lourds est un problème de santé courant en raison de la prévalence des déchets industriels, agricoles et des eaux usées. Certaines substances, telles que celles présentes dans certains aliments et médicaments, se lient aux métaux lourds et les transportent hors du corps. Ce processus est appelé chélation.

Cet article examine les avantages possibles des régimes de désintoxication aux métaux lourds. Les preuves qui les sous-tendent, certaines considérations vitales de sécurité et les effets secondaires possibles.

Qu’est-ce qu’une cure de désintoxication des métaux lourds ?

Les substances présentes dans certains aliments peuvent aider à transporter les métaux lourds hors du corps. Une cure de désintoxication des métaux lourds vise à éliminer l’excès de métaux lourds de l’organisme. Une substance qui se lie aux métaux lourds est appelée chélateur. Le processus qui les transporte hors du corps est appelé chélation. On peut également appeler une cure de désintoxication des métaux lourds une thérapie par chélation. Les médecins utilisent des médicaments chélateurs spécifiques pour traiter les intoxications aux métaux lourds. Certains aliments peuvent également aider à évacuer les métaux lourds de l’organisme.

La toxicité des métaux lourds peut affecter le fonctionnement d’organes tels que le cerveau, le foie et les poumons. Une concentration élevée de métaux lourds dans l’organisme peut également réduire le niveau d’énergie et affecter la composition du sang. L’exposition à long terme aux métaux lourds peut provoquer les symptômes observés dans les maladies dégénératives. Telles que la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer.

Dans certains cas, l’exposition à long terme à certains métaux peut même provoquer un cancer.

Voici quelques exemples de métaux lourds :

l’arsenic
cadmium
chrome
cuivre
nickel
zinc
mercure
aluminium
fer

Les métaux lourds peuvent pénétrer dans notre corps par le biais de la nourriture et de facteurs environnementaux.

Voici quelques sources de métaux lourds :

l’érosion des sols
exploitation minière
les déchets industriels
les émissions de combustibles fossiles
les pesticides sur les cultures
eaux usées
fumer du tabac

Les détoxications aux métaux lourds sont-elles efficaces ?

Pour les personnes souffrant d’une intoxication aux métaux lourds, une désintoxication aux métaux lourds peut être essentielle pour prévenir des complications pouvant mettre leur vie en danger. Les médecins peuvent utiliser certains médicaments qui se lient aux métaux et les évacuent du corps. Pour les personnes faiblement mais régulièrement exposées aux métaux lourds, qui peuvent s’accumuler dans l’organisme, une cure de désintoxication des métaux lourds peut aider à prévenir toute une série de maladies chroniques. Selon certaines recherches, la désintoxication aux métaux lourds peut aider à prévenir les affections rénales, cardiovasculaires et neurologiques.

Maladies cardiovasculaires

Certains professionnels de la santé proposent la chélation comme traitement des maladies cardiovasculaires. Une étude à grande échelle portant sur 1 708 personnes a révélé une modeste réduction des événements cardiovasculaires après un traitement par chélation par rapport à un placebo. Toutefois, ce n’était le cas que pour les personnes atteintes de diabète. Il vaut peut-être mieux suivre un régime alimentaire sain pour le cœur et apporter les changements nécessaires au mode de vie pour traiter les problèmes cardiaques, plutôt que de risquer les effets secondaires potentiellement dangereux du traitement par chélation, qui peut ne présenter aucun avantage.

La maladie d’Alzheimer

Certains chercheurs pensent qu’il y a un lien entre des niveaux élevés de métaux lourds et la maladie d’Alzheimer. De nombreuses recherches précliniques in vitro et in vivo ont montré la relation entre des métaux tels que le cuivre, le zinc et le fer et l’apparition et la progression de maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer. Les métaux jouent un rôle essentiel dans les processus cellulaires qui assurent la santé des neurones et du cerveau.

Plus précisément, un article suggère qu’une stratégie thérapeutique visant à cibler les métaux du cerveau est théoriquement bien fondée et justifiée. Cependant, les scientifiques ont besoin de preuves supplémentaires pour étayer cette affirmation. La recherche n’a pas montré qu’une voie définitive ciblée sur les métaux, telle que la chélation stricte, soit efficace ou optimale dans le traitement de la maladie d’Alzheimer.

Autisme

Certains praticiens suggèrent la thérapie par chélation comme option de traitement de l’autisme. Cela est lié aux suggestions selon lesquelles le thimérosal utilisé dans les vaccinations des enfants causait l’autisme en raison de la toxicité du mercure. Le thimérosal est un agent de conservation contenant le mercure présent dans certaines vaccinations infantiles.

Les détoxications aux métaux lourds sont-elles sûres ?

Tout le monde a une certaine quantité de métaux lourds dans son corps. Pour les personnes qui en ont une quantité normale, la chélation peut causer plus de mal que de bien.
La thérapie par chélation peut traiter l’intoxication aux métaux lourds sous la surveillance attentive d’un professionnel de la santé. L’utilisation de la chélation dans des cas autres que les cas extrêmes d’empoisonnement aux métaux lourds peut être très dangereuse, voire mortelle. La thérapie par chélation peut provoquer un faible taux de calcium dans son sang, provoquant un arrêt cardiaque et la mort des tissus, puis une mort cérébrale.

Dans certains cas, les détoxications aux métaux lourds peuvent entraîner la recirculation des métaux lourds dans l’organisme.

Effets secondaires

Le traitement par chélation peut entraîner de nombreux effets secondaires, notamment :

des maux de tête
une réduction du taux de calcium, qui peut être fatale
une baisse de la pression sanguine
une lésion rénale permanente

Alternatives

On peut être en mesure de réduire les niveaux de métaux lourds dans son corps plus progressivement en modifiant son alimentation. Certains aliments, tels que la spiruline et la coriandre, peuvent aider à évacuer l’excès de métaux lourds de l’organisme.

Selon une étude réalisée en 2013, les aliments suivants pourraient être efficaces pour la détoxication des métaux lourds :

Les fibres alimentaires

Divers aliments riches en fibres, tels que les fruits et les céréales avec son, peuvent aider à éliminer les métaux lourds. Les chercheurs ont découvert que les fibres réduisent les niveaux de mercure dans le cerveau et le sang.

Chlorelle

Des études ont montré que la chlorelle augmente la détoxification du mercure chez les souris.

Aliments contenant du soufre

Les aliments riches en soufre, tels que l’ail et le brocoli, peuvent être de bons chélateurs. Des recherches ont suggéré que l’ail pourrait avoir empêché les dommages rénaux dus au cadmium et réduit les dommages oxydatifs dus au plomb chez les rats.

Coriandre

La coriandre peut être utile, mais il existe actuellement peu de preuves à l’appui. Dans une étude animale, la coriandre a diminué l’absorption du plomb dans les os. Dans un essai portant sur des enfants exposés au plomb, la coriandre s’est révélée aussi efficace qu’un placebo. La même étude énumère également certains compléments susceptibles d’agir pour chélater les métaux lourds de l’organisme :

Glutathion

Certaines formes de glutathion, prise autrement que par voie orale, peuvent protéger les cellules des dommages oxydatifs que les métaux lourds peuvent causer.

Pectine d’agrumes modifiée

La pectine d’agrumes modifiée et les substances issues d’algues brunes ont réduit la toxicité des métaux lourds d’environ 74 % chez les participants humains dans le cadre de cinq études de cas.

Acides aminés contenant du soufre

la taurine et la méthionine en sont des exemples.

L’acide alpha-lipoïque

L’acide alpha-lipoïque est un puissant antioxydant qui peut renouveler d’autres antioxydants dans le corps et chélater les métaux du corps.

Sélénium

Le sélénium peut aider à éliminer le mercure de l’organisme. Dans un essai, une supplémentation en sélénium organique a été bénéfique pour les personnes exposées au mercure.

Ce qu’il faut retenir pour une détoxication des métaux lourds

La présence de quantités élevées de métaux lourds dans l’organisme peut entraîner des problèmes de santé ou des maladies chroniques. Cependant, il existe peu de preuves qu’une désintoxication par les métaux lourds à l’aide de médicaments ou d’un traitement par chélation puisse guérir n’importe quel état. La thérapie par chélation peut être vitale pour traiter l’empoisonnement aux métaux lourds. Cependant, dans certains cas, elle peut être très dangereuse et peut causer plus de mal que de bien. Parfois, elle peut même être fatale.

Les personnes souhaitant se désintoxiquer des métaux lourds doivent essayer de trouver des alternatives plus sûres et plus progressives. Certains aliments agissent également comme des chélateurs pour se lier aux métaux lourds et les transporter hors du corps. Certains compléments alimentaires peuvent également agir pour détoxifier l’organisme des métaux lourds. Toutefois, il est recommandé de consulter son médecin avant de prendre de nouveaux compléments et de toujours suivre les conseils de son professionnel de la santé lorsqu’on cherche à se désintoxiquer naturellement des métaux lourds.

Source

Adlard, P. A., & Bush, A. I. (2018). Metals and Alzheimer’s disease: How far have we come in the clinic?

Callegaro, M. G., et al. (2011). Effect of wheat bran and flaxseed on cadmium effects and retention in rats [Abstract].

Chelation for coronary heart disease. (2019).

Eliaz, I., et al. (2007). Integrative medicine and the role of modified citrus pectin/alginates in heavy metal chelation and detoxification – Five case reports [Abstract].

Gould Soloway, R. A. (n.d.). Chelation: Therapy or “therapy”?

Gould Soloway, R. A. (n.d.). Vaccines do not cause autism.

Heavy metal poisoning. (2006).

Hegde, M. L., et al. (2009). Challenges associated with metal chelation therapy in Alzheimer’s disease.

Jaishankar, M., et al. (2014). Toxicity, mechanism and health effects of some heavy metals.

Kim, J.-J., et al. (2019). Heavy metal toxicity: An update of chelating therapeutic strategies [Abstract].

Li, Y. F., et al. (2012). Organic selenium supplementation increases mercury excretion and decreases oxidative damage in long-term mercury-exposed residents from Wanshan, China [Abstract].

Articles similaires