Découvrez les six causes méconnues des maux de gorge

Les maux de gorge peuvent être un symptôme d'une infection virale comme un signe alarmant d'une maladie plus grave.

Les maux de gorge peuvent être pénibles, douloureux, irritants et ennuyeux. Mais il y a plus que les causes habituelles. Bien souvent, les maux de gorge sont causés par des allergies ou des maladies que nous ignorons. Qu’il s’agisse de problèmes structurels ou d’irritants environnementaux, vous pourriez être surpris par certaines des choses qui peuvent entraîner des douleurs dans votre gorge. Dans cet article, nous allons examiner 6 causes communes, mais moins connues des maux de gorge afin que vous puissiez vous assurer que votre gêne ne dure pas trop longtemps !

Allergies :

Les allergies peuvent provoquer des maux de gorge en raison de la réaction de l’organisme aux allergènes, tels que la poussière, les squames d’animaux et le pollen. Les symptômes d’un mal de gorge allergique comprennent une toux persistante, des ganglions lymphatiques enflés et des yeux larmoyants. Dans les cas plus graves, les allergies peuvent entraîner un gonflement de la gorge qui rend la déglutition difficile ou douloureuse. Certaines personnes peuvent aussi être allergiques aux arbres comme le bouleau, c’est pourquoi il est recommandé de mieux surveiller et gérer vos allergies en début de printemps en s’armant du traitement approprié avant que la situation ne s’aggrave.

Reflux gastro-œsophagien :

Le reflux gastro-œsophagien, communément appelé RGO, est un trouble digestif dans lequel le contenu de l’estomac remonte dans l’œsophage, souvent accompagné d’une désagréable sensation de brûlure. L’un des effets secondaires les plus désagréables du RGO est le mal de gorge, qui résulte de l’irritation et de la détérioration de la muqueuse de la gorge par l’acide gastrique. L’irritation constante associée au RGO peut provoquer un gonflement et une inflammation de la gorge, ce qui entraîne une douleur semblable à celle que l’on peut ressentir en cas de rhume ou de grippe.

De plus, les petites particules d’aliments qui remontent contiennent des bactéries et d’autres micro-organismes qui peuvent exacerber l’inflammation existante. Les options thérapeutiques telles que les médicaments antiacides n’apportent que peu ou pas de soulagement pour ce symptôme spécifique à la gorge ; par conséquent, les personnes souffrant de RGO doivent se tourner vers une aide professionnelle afin d’obtenir un diagnostic et des traitements ciblés tels que des modifications du mode de vie ou une rééducation vocale.

Syndrome de la bouche qui brûle (Stomatodynie) :

Le syndrome de la bouche brûlante est une affection douloureuse et souvent débilitante qui peut avoir de nombreuses causes, notamment l’exposition à des toxines ou à des allergènes, des troubles anxieux ou une carence en vitamines. Il peut s’exprimer par une sensation intense de brûlure, de picotement ou de douleur dans la bouche et peut même s’étendre à la gorge.

Par exemple, les sensations anormales provoquées par le SBB peuvent amener une personne à serrer la mâchoire et à avaler de manière compulsive, ce qui entraîne un mal de gorge – de la même manière que le bruxisme excessif peut entraîner une sensibilité et une douleur musculaires. De plus, le stress associé aux symptômes du syndrome de la bouche brûlante peut exacerber les douleurs existantes. Afin de préserver la santé de la bouche et de la gorge, il est important que toute personne présentant des symptômes du SBB consulte un professionnel de la santé pour établir un plan de soins détaillé adapté à sa situation.

Amygdalite :

L’amygdalite décrit une inflammation ou une infection de vos amygdales qui peut également entraîner un mal de gorge. Les symptômes peuvent inclure une forte fièvre, des maux de tête, des difficultés à avaler et des ganglions lymphatiques enflés autour du cou, ainsi que des taches blanches sur les amygdales ou la paroi arrière de la gorge, qui sont extrêmement sensibles au toucher ou à la pression.

Mononucléose :

La mononucléose, aussi connue sous le nom de « maladie du baiser », est une infection virale qui peut provoquer des symptômes intenses de mal de gorge. Souvent transmise par la salive, la mononucléose est très contagieuse et présente de nombreux symptômes reconnaissables en plus du mal de gorge classique, comme l’enflure des ganglions lymphatiques, la fatigue, la fièvre et le gonflement de la rate. Le mal de gorge associé à la mononucléose peut être très grave ; dans certains cas, il peut durer plusieurs semaines avant de s’atténuer.

Bien que les antibiotiques ne puissent pas guérir le virus lui-même, ils contribuent à en réduire la gravité. Parfois, des analgésiques ou des anti-inflammatoires peuvent être prescrits pour soulager le mal de gorge. Il est important de bien se reposer et de boire beaucoup de liquide en présence de tout signe de mononucléose afin d’accélérer la guérison et de faire disparaître les symptômes.

Aphtes :

Les aphtes peuvent être une nuisance et provoquer une irritation n’importe où dans la bouche, y compris à l’intérieur des joues, sous la langue et sur les gencives. Bien qu’ils ne soient pas causés par des bactéries, ils sont souvent confondus avec des infections de la gorge en raison de leur emplacement général dans la bouche ; cependant, la douleur de ces petites ulcérations peut descendre jusqu’à notre gorge.

Cette sensation de douleur est causée par une inflammation des tissus de notre bouche qui entourent ces lésions irritantes, ce qui imite de nombreux symptômes des infections de la gorge. Si vos aphtes s’accompagnent d’autres signes indiquant que quelque chose de plus grave est en train de se produire, comme de la fièvre, des difficultés à avaler ou des ganglions lymphatiques enflés, il est préférable de consulter immédiatement votre médecin pour déterminer s’il s’agit d’une infection bactérienne.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Margot Fontenive