Causes et solutions en cas de démangeaisons vulvaires qui s’aggravent la nuit

Voici certaines des causes courantes des démangeaisons vulvaires qui s'aggravent la nuit, ainsi que les mesures à prendre pour les soulager.

Bien que certaines des affections à l’origine des démangeaisons vulvaires puissent s’aggraver la nuit, il est plus probable que les démangeaisons s’aggravent pendant cette période parce que la femme a moins de distractions. Les démangeaisons vulvaires peuvent être inconfortables et entraîner une perte de sommeil pendant la nuit. Poursuivez votre lecture pour découvrir certaines des causes courantes des démangeaisons vulvaires qui s’aggravent la nuit, ainsi que les mesures à prendre pour les soulager.

Causes

Les causes possibles des démangeaisons vulvaires nocturnes sont les suivantes

la vaginose bactérienne

La vaginose bactérienne est l’une des causes possibles des démangeaisons vulvaires nocturnes. La vaginose bactérienne est l’infection vaginale la plus fréquente chez les femmes âgées de 15 à 44 ans. Les bactéries sont naturellement présentes dans le vagin, mais une prolifération peut entraîner une vaginose bactérienne. Cette infection est plus fréquente chez les personnes sexuellement actives.

Les symptômes de la vaginose bactérienne ne sont pas toujours perceptibles. Toutefois, les symptômes les plus courants sont les suivants:

des douleurs, des démangeaisons ou des brûlures
brûlure à la miction
pertes vaginales blanches ou grises
démangeaisons de la vulve
une forte odeur « de poisson », en particulier après les rapports sexuels. La vaginose bactérienne nécessite généralement un traitement, il est donc préférable de parler de ces symptômes à un médecin.

Infections à levures

Le vagin contient naturellement un champignon appelé Candida, qui ne pose généralement aucun problème. Toutefois, le Candida peut provoquer une infection à levures si un changement dans l’environnement lui permet de se développer de manière incontrôlée. Les changements susceptibles de favoriser l’infection se produisent généralement au niveau du système immunitaire ou impliquent certains médicaments ou niveaux d’hormones.

Les symptômes d’une infection vaginale à levures peuvent être les suivants

des douleurs pendant les rapports sexuels
douleurs ou démangeaisons vaginales
gêne, douleur ou brûlure lors de la miction
des pertes vaginales anormales, épaisses et blanches.
Si ces symptômes apparaissent pour la première fois, il est préférable de consulter un médecin pour confirmer que l’infection à levures en est la cause.
Des traitements en vente libre ou sur ordonnance sont disponibles pour les infections à levures.

Allergènes et irritants

Certains produits de bain moussant peuvent provoquer une irritation de la vulve. De nombreux allergènes et irritants peuvent potentiellement provoquer des démangeaisons vulvaires. Les irritants provoquent généralement des symptômes rapidement, tandis que les allergènes peuvent mettre quelques jours à produire des symptômes. Parmi les allergènes et les irritants courants qui peuvent provoquer des démangeaisons vulvaires, on peut citer

les vêtements serrés
le savon
les spermicides
les sous-vêtements en nylon
les parfums
préservatifs en latex
bain moussant
lubrifiants
détergent à lessive
douches vaginales
talc
les lingettes pour bébé
certains médicaments
les protège-slips

Infections sexuellement transmissibles

Certaines infections sexuellement transmissibles (IST), notamment les poux du pubis et la trichomonase, peuvent provoquer des démangeaisons vaginales. La trichomonase est une autre IST susceptible de provoquer des démangeaisons vulvaires. Comme pour d’autres IST, elle ne provoque pas toujours de symptômes.

Lorsque des symptômes apparaissent, ils peuvent inclure

une sensation de brûlure sur les organes génitaux
une odeur vaginale désagréable
des démangeaisons vaginales ou vulvaires
des pertes anormales
Un médecin peut généralement prescrire des antibiotiques pour traiter la trichomonase.

Lichen scléreux

Le lichen scléreux est une affection cutanée chronique. Il peut apparaître presque partout sur le corps, mais il est plus fréquent sur les organes génitaux et l’anus. Le lichen scléreux provoque un amincissement de la peau, ce qui entraîne des irritations, des démangeaisons et des cloques. Au début, le lichen scléreux peut ne produire aucun symptôme.

Cependant, au fur et à mesure qu’il progresse, certains des symptômes suivants peuvent commencer à apparaître :

démangeaisons de la vulve
douleur à la miction
démangeaisons vulvaires – taches blanches qui s’étendent avec le temps
douleurs pendant les rapports sexuels
démangeaisons ou saignements anaux
ampoules
La cause exacte du lichen scléreux reste inconnue. Toutefois, cette affection peut être héréditaire, résulter d’un déséquilibre hormonal ou d’un trouble immunitaire.

Lichen plan

Le lichen plan est une réaction immunitaire anormale qui se produit lorsque le système immunitaire commence à attaquer les muqueuses et la peau. Il peut affecter de nombreuses parties du corps, y compris la vulve.
Lorsque le lichen plan apparaît à l’intérieur du vagin, il se présente généralement sous la forme de taches blanches ou de plaies douloureuses. S’il apparaît à l’extérieur du vagin, sur la vulve, il peut prendre la forme de bosses rouges ou violettes, plates et prurigineuses.

Eczéma ou dermatite

La dermatite vulvaire se manifeste par des démangeaisons et une inflammation de la vulve. La zone peut être rouge ou décolorée. La chaleur, l’humidité ou les irritants peuvent provoquer une dermatite, mais il en va de même pour l’eczéma. L’eczéma est une affection cutanée de longue durée qui se traduit par une peau sèche, craquelée, écaillée et qui démange. Il peut toucher n’importe quelle partie du corps, y compris les organes génitaux. Si les démangeaisons dues à l’eczéma ou à la dermatite s’aggravent la nuit, c’est peut-être parce que la peau est trop sèche ou parce que la sueur emprisonnée l’irrite. Une personne peut souvent atténuer ce symptôme en utilisant de l’eau et un savon doux avant d’hydrater la zone affectée.

Psoriasis

Le psoriasis est une maladie auto-immune qui peut provoquer des plaques sèches, douloureuses et prurigineuses sur la vulve et la région environnante. Dans de rares cas, il peut également se développer à l’intérieur du vagin. Un type de psoriasis appelé psoriasis inverse est plus fréquent sur la vulve, mais la sécheresse peut augmenter le risque de formation de plaques. Le grattage peut également provoquer des symptômes plus graves.
Les démangeaisons dues au psoriasis peuvent s’aggraver la nuit si la personne n’a plus de distractions pendant la journée et se concentre sur les symptômes.

Cancer de la vulve

Dans de très rares cas, les démangeaisons de la vulve peuvent être le signe d’un cancer de la vulve. Les types de cancer et d’affections précancéreuses pouvant provoquer des démangeaisons autour de la vulve sont les suivants

néoplasie intraépithéliale de la vulve (VIN)
cancer squameux invasif de la vulve
le mélanome vulvaire
la maladie de Paget, qui peut également se manifester sur les seins.
Le cancer spinocellulaire invasif et le mélanome de la vulve provoquent également des symptômes tels qu’une grosseur, des douleurs ou des saignements en dehors du cycle menstruel habituel.
De nombreuses personnes atteintes d’une VIN ne présentent aucun symptôme initial. Si c’est le cas, le seul symptôme est généralement une démangeaison persistante. La VIN n’est pas un cancer, mais elle peut le devenir avec le temps.

La maladie de Paget de la vulve provoque des douleurs et des plaques rouges et squameuses.

Remèdes

On peut essayer plusieurs traitements à domicile pour soulager les démangeaisons de la vulve. Toutefois, à moins que les démangeaisons ne soient clairement dues à un allergène ou à un irritant, il est préférable de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic et un traitement médical.

Voici quelques remèdes maison qui peuvent aider à soulager les démangeaisons nocturnes :

prendre un bain d’avoine avant de se coucher
utiliser des crèmes topiques anti-démangeaisons sur la vulve
placer des poches de glace enveloppées dans une serviette sur la vulve
utiliser un antihistaminique topique
essayer des traitements antifongiques en vente libre pour les infections à levures.

 

Traitements médicaux

Un médecin peut indiquer si une vulve qui démange nécessite un traitement médical.

La cause des démangeaisons vulvaires qui s’aggravent la nuit déterminera le traitement.

En cas de vaginose bactérienne et de trichomonase, le médecin prescrira probablement des antibiotiques pour guérir l’infection.

Si les démangeaisons sont dues à une infection à levures, le médecin peut recommander un traitement en vente libre ou prescrire un médicament plus puissant.

Si la cause des démangeaisons est une réaction allergique, le médecin peut prescrire un antihistaminique pour soulager les symptômes.

Les corticostéroïdes ou les médicaments oraux peuvent aider à stopper la réaction du système immunitaire à l’origine du lichen plan. Le médecin peut également prescrire des antihistaminiques.

Si les démangeaisons sont dues à la présence de poux, il faut détruire les insectes et leurs œufs, puis laver soigneusement tous les vêtements et la literie de la maison. Les poux du pubis, que les gens appellent souvent des morpions, provoquent souvent des démangeaisons vulvaires qui peuvent s’aggraver la nuit. Il est souvent possible de voir les poux du pubis lors d’un auto-examen, mais il est préférable de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic correct.

En cas de lichen scléreux, le médecin peut prescrire ou recommander des stéroïdes topiques, des injections de stéroïdes ou des antidépresseurs tricycliques pour soulager la douleur.

Le traitement des affections sous-jacentes telles que le psoriasis ou l’eczéma à l’aide de crèmes émollientes et de médicaments topiques peut contribuer à soulager les symptômes. Il existe de nombreuses autres options thérapeutiques pour ces affections, notamment la photothérapie, les corticostéroïdes et les suppléments de vitamine D.

Les médecins traitent le cancer au cas par cas. Le plan de traitement peut comprendre

une intervention chirurgicale
des médicaments topiques
chimiothérapie
la radiothérapie

Résumé

Les démangeaisons vulvaires, y compris celles qui s’aggravent la nuit, sont souvent le résultat d’une réaction allergique ou d’une affection médicale qui nécessite un traitement. Il convient de consulter un médecin en cas de démangeaisons qui ne disparaissent pas au bout d’un certain temps ou qui s’accompagnent d’autres symptômes. Dans la plupart des cas, un traitement peut éliminer efficacement l’infection ou l’affection et soulager les démangeaisons.

 

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Marie Desange