9 conseils pour faire le ménage de printemps de votre santé

Si vous souhaitez accorder un peu plus d'attention à votre santé et à votre bien-être ce printemps, voici neuf conseils pour vous y aider.

Le printemps est le moment idéal pour repenser son alimentation, son activité physique, sa routine de sommeil et bien d’autres choses encore.

Le temps plus chaud est un bon rappel pour aller au marché ou à l’épicerie pour faire des provisions de fruits et de légumes de saison.

Avec des températures plus douces, plus de soleil et des espèces sauvages qui poussent partout, l’arrivée du printemps peut en soi vous donner un coup de fouet. C’est une période de possibilités, un moment pour faire le point sur les habitudes qui vous empêchent peut-être d’être ce que vous voulez être et pour prendre de nouvelles habitudes qui vous aideront à devenir une meilleure version de vous-même. Le printemps est une période propice à la réévaluation. Il s’agit notamment de revoir vos habitudes en matière de santé et de bien-être. Vous constaterez peut-être même que les résolutions prises au printemps sont plus faciles à suivre que celles que vous essayez de mettre en œuvre pendant les mois froids et amers de l’hiver.

Si vous souhaitez accorder un peu plus d’attention à votre santé et à votre bien-être ce printemps, mais que vous ne savez pas par où commencer, voici neuf conseils pour vous aider à démarrer.

1. Remplissez votre assiette de fruits et légumes frais de saison

Le printemps et l’été sont des périodes idéales pour intégrer davantage de fruits et de légumes frais et de saison dans son alimentation. Les produits de saison chaude, comme les champignons, les poivrons, les courgettes et les baies, regorgent de micronutriments dont l’organisme a besoin et se nourrit. Essayez de vous rendre sur les marchés de producteurs et d’acheter des produits biologiques lorsque cela est possible, en particulier pour les fruits et légumes que l’on mange entier. Essayez de de privilégier les graisses saines provenant de produits et d’aliments entiers, comme les avocats, les noix et les graines, plutôt que les huiles raffinées et les aliments frits.

2. Soyez attentif aux occasions d’abuser de la nourriture

Les températures plus clémentes sont souvent synonymes de rassemblements en plein air, comme les pique-niques et les barbecues, qui peuvent s’accompagner d’aliments malsains tels que les viandes grillées et transformées et les en-cas gras. Beaucoup d’aliments cuits au barbecue sont très gras. Il n’est pas nécessaire de renoncer à ces aliments, mais vous pouvez rechercher des viandes et des volailles plus maigres et d’éviter les en-cas frits et les sauces grasses lorsque vous le pouvez, afin de réduire votre consommation de graisses malsaines qui obstruent les artères.

Une autre précaution importante consiste à surveiller votre consommation d’alcool lors des rassemblements en plein air. Là encore, il n’est pas nécessaire d’éviter complètement l’alcool. La modération est importante. Limitez votre consommation à un verre par jour si vous êtes une femme et à deux verres si vous êtes un homme (moins de verres étant un choix plus sain).

3. Restez hydraté

Lorsqu’il fait plus chaud à l’extérieur, votre corps peut perdre plus d’humidité en transpirant, même si vous ne vous sentez pas transpirer. La déshydratation peut présenter de graves risques pour la santé si elle est sévère. Même si vous n’êtes que légèrement déshydraté, elle peut entraîner de la fatigue, un manque d’énergie et des maux de tête. Pour prévenir la déshydratation, il est important de prendre des mesures proactives pour boire suffisamment d’eau tout au long de la journée, par exemple en gardant une bouteille d’eau à portée de main à tout moment. Un autre avantage potentiel d’une consommation suffisante d’eau est qu’elle peut vous aider à éviter de trop manger. Boire un verre d’eau avant de manger permet parfois d’apaiser certains signaux de faim.

 

4. Sortez et bougez

Il est très important de faire suffisamment d’activité physique tous les jours. Il peut s’agir d’une simple promenade dans le quartier ou d’un peu de jardinage. Toute activité qui fait bouger les os et les muscles est bénéfique.

L’activité pratiquée à l’extérieur présente-t-elle des avantages supplémentaires ?

Nous sommes génétiquement programmés pour apprécier les activités de plein air. Il fait appel à tous les sens et a un effet important sur l’humeur et l’estime de soi. Sortir peut augmenter les niveaux de vitamine D, grâce au soleil (assurez-vous de continuer à lire jusqu’au conseil sur l’utilisation de la crème solaire ci-dessous). Et si vous marchez ou courez sur un terrain accidenté, cela peut engager plus de muscles et améliorer votre équilibre par rapport à une surface plane.

5. Profitez du soleil

Il y a de nombreux avantages à s’exposer au soleil (à condition d’utiliser de la crème solaire). L’exposition à une lumière vive aide à libérer de la sérotonine dans le corps, ce qui peut améliorer l’humeur. L’exposition à la lumière du soleil aide également la peau à produire de la vitamine D, qui est bénéfique pour la santé des os et d’autres fonctions de l’organisme. Et n’oubliez pas que même si vous marchez ou faites de la randonnée à l’ombre ou par temps nuageux, il y aura toujours beaucoup de lumière pour stimuler votre humeur.

6. Mais protégez votre peau et vos yeux des rayons UV nocifs

Bien qu’une certaine quantité de lumière solaire soit saine et bénéfique, une trop grande exposition au soleil peut endommager vos yeux et votre peau. C’est pourquoi il est important d’utiliser une protection solaire appropriée, qui comprend le port de lunettes de soleil, de vêtements protecteurs et de crème solaire.

La crème solaire doit être réappliquée toutes les deux heures, surtout si vous transpirez ou si vous nagez. Utilisez un écran solaire résistant à l’eau et à large spectre (qui bloque à la fois les rayons UVA et UVB) avec un FPS de 30 à 50. Les écrans solaires ayant un FPS plus élevé contiennent souvent une plus forte concentration de produits chimiques qui peuvent irriter votre peau mais n’offrent qu’une faible protection solaire supplémentaire.

7. Réinitialisez votre horaire de sommeil

Si les jours sombres et froids de l’hiver ont perturbé votre programme de sommeil, profitez du printemps pour le réinitialiser. Une mauvaise habitude à perdre est de passer beaucoup de temps devant un ordinateur, un téléphone ou un portable juste avant de se coucher. Ces appareils activent votre cerveau et vous font croire qu’il est temps de vous réveiller.

Parmi les autres moyens d’assainir votre routine pré-sommeil, citons : ne pas faire d’exercice ou manger de gros repas dans les deux heures précédant le coucher, éviter l’alcool au moins quatre heures avant le coucher et éviter la caféine dans l’après-midi. Il faut absolument se lever à la même heure chaque jour, idéalement en s’exposant immédiatement à la lumière. Le fait de se réveiller régulièrement à la même heure jour après jour permet à l’organisme de s’habituer à cette routine, qu’il est alors plus facile de respecter. Si vous avez du mal à vous endormir ou à rester endormi : « Garder l’endroit où vous dormez vraiment sombre et frais peut être utile », souligne Christiansen.

8. Surveillez les allergènes (à l’intérieur comme à l’extérieur)

Le printemps est synonyme de pic d’allergènes extérieurs comme le pollen, mais c’est aussi le bon moment pour minimiser votre exposition aux allergènes à l’intérieur, où la plupart d’entre nous passons la majeure partie de notre temps. Pour les allergies, tâchez de faire un grand ménage de printemps dans votre maison en passant l’aspirateur sur les tapis et les moquettes, et en nettoyant la poussière en profondeur. Si vous souffrez d’allergies extérieures, il est conseillé de réduire votre niveau d’exposition effectif en utilisant une solution saline nasale après avoir passé du temps à l’extérieur. Les sprays salins sont disponibles en vente libre dans les magasins, ou vous pouvez les fabriquer vous-même et utiliser un dispositif tel qu’un pot de neti pour évacuer les allergènes de vos voies nasales. Si vous souffrez d’allergies, il est très important de prêter attention à la qualité de l’air, tant en ce qui concerne le pollen que la pollution. Essayez de rester à l’intérieur si la qualité de l’air est vraiment mauvaise.

9. Consultez votre médecin

Le printemps est le moment idéal pour s’assurer que l’on est à jour avec les examens de santé et les vaccinations recommandés, et pour consulter son médecin afin de discuter de tout problème de santé. Il est important de passer un examen médical annuel, non seulement si vous souffrez d’une maladie chronique, mais aussi pour rester en bonne santé. Cette visite annuelle peut être l’occasion de se faire dépister pour différents types de cancer et de maladies cardiaques.

Quelques conseils pour votre rendez-vous annuel : Passez en revue votre liste de médicaments avec votre médecin, à la fois pour vous assurer que les médicaments prescrits fonctionnent comme ils le devraient et pour voir si certains sont encore nécessaires.

L’avantage d’être en contact régulier avec votre médecin est qu’il connaîtra vos antécédents médicaux si vous tombez malade à un autre moment de l’année.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Marie Desange