Rentrée des classes: les selfies, vecteur de transmission des poux

Publicité

En cette période de rentrée, les poux sont une véritable hantise pour de nombreux parents. Comme chaque année, y aura t-il d’ici peu le fameux panneau à l’entrée prévenant les parents « Attention, il y a des poux à l’école »? Le vecteur principal de transmission des poux d’une tête à l’autres est assez simple: il faut un contact direct de cheveux d’une tête à cheveux d’une autre tête.. exactement ce qui se passe quand les enfants et pré-ado font, avec leur copain/copine un selfie tout sourire.. tête contre tête.

Les poux de tête se transmettent quasi exclusivement par un contact direct des cheveux. Une transmission se fait donc quand deux têtes sont assez proches pour que le pou puisse se déplacer d’un cheveu à l’autre et donc d’une tête sur l’autre. C’est pourquoi la mode des selfies (photos prises par soi-même et ses amis avec des téléphones portables) augmente considérablement la contamination des poux, surtout chez les filles.

Les poux ne sautent pas d’une tête à l’autre

Les poux de tête ne peuvent ni sauter, ni voler, ni même sautiller. De la même façon, il est très peu probable qu’une transmission se fasse par les casquettes, casques à vélo, habits , bonnets, écharpes, etc.! Les animaux ne transmettent pas non plus de poux de tête. Pour survivre, le pou de tête est dépendant de la température, de l’humidité ambiante et de l’apport de sang, conditions qu’il ne trouve que sur le cuir chevelu humain. Dès que ces paramètres ne sont plus à disposition, le pou se retrouve rapidement incapable de bouger. En plus, la forme de ses griffes lui rend les déplacements difficiles hors des cheveux.

Les poux ne sont pas le signe d’un manque d’hygiène.  Les parents n’ont donc pas à culpabiliser sur cet aspect souvent stigmatisant. Toutefois, Il existe  une différence entre les filles et les garçons. En effet, une étude réalisée sur 850 écoliers a montré que les filles avaient un taux d’infestation par les poux de 13.5% contre seulement 0.7% chez les garçons. C’est la longueur des cheveux qui serait en cause. Une autre théorie estime que les filles sont plus touchées par les poux, car elles ont des jeux avec des contacts plus rapprochés entre leurs têtes que les garçons.

Comment savoir si votre enfant a des poux?

Les poux provoquent de fortes démangeaisons au niveau du cuir chevelu. On peut parfois observer des plaques rouges suite à ces démangeaisons qui peuvent mener à une infection. Attention, dans certains cas il peut y avoir présence de poux sans démangeaison.

Il est très dur de pouvoir distinguer les poux, car leur couleur est souvent trop proche du cheveu. Par contre il est plus aisé d’observer les lentes qui sont de couleur claire, celles-ci sont en général collées aux cheveux près de la racine. Pour déterminer si vous ou votre enfant a des poux, il est conseillé d’utiliser un peigne très fin et sous une très bonne lumière.