Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Guide des huiles essentielles

Les propriétés de l’huile essentielle de palmarosa

Aline Legrand

La palmarosa, ou géranium des Indes, originaire des Indes et du Népal, fait partie de la famille des Poacées. Son nom botanique est Cymbopogon martinii var. motia. Proche de la citronnelle, haute de 1 à 4 mètres, elle est réputée pour son parfum doux et subtil, qui rappelle celui de la rose. Elle pousse essentiellement dans les pays tropicaux. L’huile essentielle provient de la distillation de la partie aérienne de la plante.

Que contient l’huile essentielle de palmarosa et quelles sont ses propriétés ?

Cette huile essentielle contient des :

  • alcools monoterpéniques : 80 à 85 % de géraniol, du linalol, du farnésol, du nérol,
  • esters : comme l’acétate de géranyle, en très petites quantités,
  • monoterpènes : (E)-béta-ocimène, (Z)-béta-ocimène, myrcène, limonène,
  • sesquiterpènes : faible teneur,
  • aldéhydes : des composés chimiques comme le géranial.

Quelles sont ses propriétés et indications d’usage ?

Ses usages les plus courant en phytothérapie et aromathérapie sont les suivants :

  • réduire le stress et l’anxiété : propriétés relaxantes et apaisantes,
  • améliorer le sommeil :  bienfaits sédatifs,
  • apaiser les maux de tête : anti-inflammatoire et analgésique,
  • calmer l’inflammation : douleurs chroniques, musculaires, rhumatismes, arthrite, cutanée (eczéma, psoriasis, acné),
  • protéger des infections et des mycoses : stimulant du système immunitaire, prévention des mycoses vaginales, infection urinaire,
  • améliorer l’état de la peau : hydratante, cicatrisante, équilibrante (antibactérienne), irritation du cuir chevelu (efficace contre les pellicules).

Comment bien utiliser l’huile essentielle de palmarosa ?

Cette huile essentielle ne doit pas être ingérée.

  • diffusion dans l’air : chambre à coucher,
  • inhalation : sur un mouchoir, le poignet,
  • massage ou compresse : préalablement diluée dans une huile de support ou une crème de soin, sur les points douloureux, le plexus solaire, les pieds, les tempes, le front, la nuque, le visage, la zone pelvienne,
  • bain chaud : douleurs et infections urinaires.

Quelles sont les précautions d’emploi ?

L’huile essentielle de palmarosa est interdite aux femmes enceintes (risque abortif en raison de propriétés œstrogéniques) et allaitantes ainsi qu’aux enfants.

À forte dose, elle peut provoquer des allergies : avant la première application, effectuer un test cutané de 48 h minimum.

Appliquée sur les yeux, risque de lésion oculaire grave ou d’une sévère irritation.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques. Ne pas prolonger le traitement si aucune amélioration et consulter.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi