Huile essentielle de serpolet

serpolet

L’appellation en latin du serpolet est thymus serpyllum, mais on peut aussi la nommer petit pouillot ou thym rouge ; un arbrisseau fleuri appartenant à la famille des lamiacées. Originaire de Turquie et Balkans, cette plante a une ressemblance avec la sarriette et le thym. Ses sommités fleuries procurent une huile essentielle odoriférante et curative. Elle est surtout avantageuse pour tout le corps (santé, forme et mental). En effet, à l’intérieur, elle favorise la santé ; et à l’extérieur, elle fournit une sensation de bien-être.

L’huile essentielle de serpolet et ses principaux composés actifs

L’huile essentielle de serpolet est un liquide végétal polyvalent disposant des riches principes actifs et composants biochimiques. On précise notamment le thymol, le para-cymène, le gamma-terpinène, le géraniol, le carvacrol, le linalol et le bornéol.

Son utilisation est très apaisante, rafraîchissante, tonifiante, énergisante, purifiante, stimulante psychique et physique. Ses propriétés sont : séborégulatrices, anti-cellulitiques, anti-vergetures, mange-graisses, antidépressives, anti-douleurs, antiseptiques et antispasmodiques.

L’huile essentielle de serpolet et les différents traitements traditionnels

L’huile essentielle de serpolet garde le tonus de vos muscles. Elle guérit surtout les dysménorrhées, les douleurs, les crampes et les spasmes musculaires. C’est aussi l’huile de l’immunité et du processus nerveux. Elle accompagne les coups de froid et les maladies chroniques en hiver. De génération en génération, l’huile essentielle de serpolet soigne les maladies digestives. En effet, elle favorise la digestion, traite l’entérite, soigne la dyspepsie et améliore le transit intestinal.

L’huile essentielle de serpolet solutionne les déséquilibres hormonaux, les gênes en lien avec la ménopause et les sauts d’humeur. Elle soigne les gastralgies, les colites infectieuses et les cystites.

Les méthodes d’utilisation de l’huile essentielle de serpolet

Pour le soin dermique, l’huile essentielle de serpolet traite les peaux grasses, acnéiques et d’autres problèmes dermiques.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Cette admirable huile s’utilise par voie orale, par voie cutanée, en bain, en inhalation, en compresse et en olfaction. La diffusion atmosphérique nécessite une importante dilution : 5 % d’huile de serpolet et 95 % d’huiles végétales.

L’usage externe revendique une dilution à 20 % dans une autre huile végétale. Tandis que l’usage interne se limite à 1 ou 2 gouttes par jour sur un comprimé neutre. Ceci, à une fréquence de deux à trois fois par jour.

Les improbables effets indésirables de l’huile essentielle de serpolet

L’huile essentielle de serpolet peut :

  • Affecter les yeux,
  • Irriter la peau,
  • Causer des importants dégâts : nausées, troubles digestifs, vomissements, intoxications, maux de tête et allergies.

Pour éviter tous ces éventuels dangers, il ne faut pas oublier de faire un test de tolérance. Il faut se laver les mains avant toute utilisation et faire une dilution. Il faut éviter le contact visuel et respecter la dose conseillée par le médecin. Ainsi, il faut également oublier le bronzage après utilisation de cette huile, car elle peut produire des effets photosensibilisants. Les gamins, les femmes enceintes et en lactation sont dans l’obligation d’avoir un avis thérapeutique s’ils veulent utiliser cette huile.