Prévenir les risques d’hypertension artérielle : Évitez ces 5 viandes pour une santé en béton !

Pourquoi la surconsommation de ces viandes peut s'avérer dangereuse pour notre tension artérielle et notre santé en général ?

L’hypertension artérielle est un problème de santé grave, car elle augmente le risque de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral et d’autres affections potentiellement mortelles. S’il existe de nombreux moyens de réduire l’hypertension artérielle, tels que l’exercice physique et la réduction du stress, l’alimentation joue également un rôle important dans la gestion de la tension artérielle.

Les mauvais types d’aliments peuvent entraîner des résultats plus élevés que souhaitables sur l’échelle de la tension artérielle. Par conséquent, le fait de savoir quels types de viande limiter ou éviter peut s’avérer très bénéfique pour le maintien d’une tension artérielle saine et, plus important encore, pour la santé de l’ensemble de l’organisme. Dans cet article, nous allons examiner cinq viandes différentes qui devraient être évitées si vous voulez garder votre tension artérielle sous contrôle.

En France, c’est le porc qui est plébiscité dans les assiettes. Selon les derniers chiffres publiés en 2021, après une baisse continue pendant deux années, la consommation de viande porcine repart à la hausse avec une augmentation de 1,3 % sur un an, atteignant ainsi 2,144 millions de tonnes équivalent carcasse en 2021. Cette consommation est estimée à 31,5 kg équivalent carcasse par habitant en 2020.

Les produits de charcuterie constituent environ 75 % des achats, tandis que les morceaux de viande non transformés ne représentent que 25 %. À noter également que les importations de viande porcine ont augmenté de 8,6 % sur un an et représentent désormais, 28 % de la consommation totale.

5 viandes à éviter pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle.

  1. Le bacon :

Le bacon est l’une des viandes les plus populaires au petit déjeuner, mais il contient une grande quantité de sel et de gras saturés. Une seule tranche de bacon contient environ 150 mg de sodium, ce qui représente 10 % de l’apport quotidien recommandé. De plus, le bacon contient aussi des nitrites et des nitrates qui sont associés à un risque accru de maladies cardiovasculaires.

  1. Le hot-dog :

Les hot-dogs sont également riches en sel et en gras saturés. Une saucisse de hot-dog contient environ 500 mg de sodium, ce qui représente près d’un tiers de l’apport quotidien recommandé. En outre, les hot-dogs contiennent souvent des additifs tels que des colorants et des conservateurs qui peuvent être nocifs pour la santé, en particulier pour les personnes atteintes d’hypertension artérielle.

  1. Les charcuteries :

Les charcuteries telles que le jambon, la mortadelle et la saucisse sont pareillement riches en sel et en gras saturés. Une tranche de jambon de 100 g contient environ 1 203 mg de sodium, soit plus de la moitié de l’apport quotidien recommandé. Les charcuteries contiennent aussi des nitrites et des nitrates, ce qui en fait un aliment à éviter pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle.

  1. Le salami :

Le salami est une viande qui contient beaucoup de sodium. En effet, 100 g de salami contiennent environ 1 700 mg de sodium. Ce taux élevé de sodium peut contribuer à augmenter la tension artérielle chez les personnes qui en consomment régulièrement. À titre de comparaison, l’apport quotidien recommandé en sodium pour un adulte est de 1500 mg par jour.

  1. Le pâté :

Le pâté est également riche en sel. Une portion de 100 g de pâté est estimée à 627 mg de sodium par l’ANSES. En plus de contribuer à augmenter la tension artérielle, le sodium peut de plus entraîner des problèmes de rétention d’eau et de santé cardiaque.

Selon le Heart Research Institute UK, la gestion de l’apport journalier recommandé de sodium ne suffit pas !

Ce n’est pas un secret, le sodium contenu dans le sel et dans d’autres aliments est un électrolyte essentiel pour le fonctionnement quotidien de notre corps. Cependant, une consommation excessive est depuis longtemps associée à un risque accru d’hypertension artérielle, qui peut causer des problèmes graves à notre santé. Mais, il est important de noter que l’effet de certains nutriments sur la tension artérielle est souvent mal compris. Il y a en effet d’autres facteurs nutritionnels qui peuvent jouer un rôle clé dans la régulation de la tension artérielle et qu’il est important de les prendre en compte lorsqu’on tente de réduire ce risque par le biais de changements alimentaires.

Il a été prouvé que le potassium et le calcium avaient des effets bénéfiques sur notre tension artérielle.

En effet, des recherches ont montré que la consommation régulière de potassium, provenant notamment d’aliments naturels tels que les fruits et légumes, contribuait à réduire la pression artérielle chez les personnes souffrant ou non d’hypertension. Le potassium est également essentiel pour le bon fonctionnement de nos muscles et aide à détendre les parois de nos vaisseaux sanguins. Cela explique pourquoi la consommation de potassium peut abaisser la tension artérielle.

De même, le rôle crucial du calcium pour la santé de nos os est connu de tous. Pourtant, bien peu se doutent de l’influence du calcium sur la régulation de la tension artérielle. En effet, ce nutriment aide les vaisseaux sanguins à se contracter et à se détendre, assurant ainsi un bon équilibre de la pression artérielle. Des études récentes ont démontré que l’apport accru de calcium contribue à la baisse de la tension artérielle, qu’il s’agisse de personnes souffrant d’une hypertension ou non. Ce constat est d’autant plus crucial pour les enfants et les jeunes adultes, car la tension artérielle pendant l’enfance peut être liée à la pression artérielle à l’âge adulte.

En résumé, il est important de considérer notre régime alimentaire dans son ensemble. Les nutriments interagissent entre eux et certains sont particulièrement efficaces pour réduire la tension artérielle. C’est le cas notamment de la combinaison de potassium et de calcium, qui ont la capacité d’augmenter l’excrétion et l’élimination du sodium par l’urine. En réduisant notre consommation de sodium et en augmentant notre consommation de potassium et de calcium, nous pouvons réduire considérablement les risques de maladies cardiovasculaires.

Sources :

* PRESSE SANTÉ s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.

Margot Fontenive

Margot est une femme passionnée de science et de médecine naturelle, dont la vie est dédiée à la recherche de solutions holistiques pour la santé et le bien-être.

Articles similaires