Pourquoi les sportifs ont-ils des fréquences cardiaques au repos basses ?

Lisez cet article pour en savoir plus sur les FCR typiques des sportifs, comment une FCR bas affecte la santé

Les personnes qui font beaucoup d’exercice, notamment les athlètes d’endurance, ont tendance à avoir une fréquence cardiaque au repos (FCR) plus basse que les autres. Cela s’explique par le fait que l’exercice aérobie renforce le cœur, ce qui lui permet de pomper le sang plus efficacement.

La fréquence cardiaque au repos est la mesure du nombre de battements du cœur d’une personne par minute lorsqu’elle est détendue, assise ou allongée. Une FCR typique se situe entre 60 et 100 battements par minute (bpm. Les athlètes ont généralement des FCR plus faibles. Bien qu’il n’existe pas de FCR « idéal », une revue de recherche de 2018 a montré une association entre des FCR plus faibles et une meilleure santé.

Lisez la suite pour en savoir plus sur les FCR typiques des sportifs, comment une FCR bas affecte la santé, le syndrome cardiaque de l’athlète, et plus encore.

Fréquence cardiaque au repos des athlètes

Les exercices d’aérobic renforcent le muscle cardiaque, ce qui lui permet de pomper plus de sang à chaque battement. Cela se traduit par une baisse de la FCR. À mesure qu’une personne s’exerce davantage et devient plus en forme, sa FCR est susceptible de diminuer. Selon la même revue de recherche 2018, impliquant près de 200 études, tous les types de sports peuvent entraîner une diminution de la FCR. Les exercices d’endurance: comme la course à pied et le cyclisme et le yoga ont considérablement réduit la FCR chez les hommes et les femmes. Certains groupes d’athlètes peuvent avoir des FCR particulièrement bas. Une étude de 2018 impliquant des athlètes collégiaux compétitifs a montré que les individus masculins et noirs avaient des RHR plus faibles que les individus féminins et blancs. Les auteurs de l’étude ont noté que même s’il s’agissait d’une petite différence, elle était statistiquement significative.

Quelle est la fréquence cardiaque au repos idéale ?

Il n’existe pas de fréquence cardiaque au repos idéale. Les fréquences cardiaques varient d’une personne à l’autre et, bien qu’une fréquence cardiaque au repos plus faible signifie généralement qu’une personne est plus en forme, il peut être plus utile de comparer sa propre FCR au fil du temps. La fréquence cardiaque au repos typique des adultes se situe généralement entre 60 et 100 bpm. Cependant, il est important de noter que ces chiffres correspondent à des mesures de la fréquence cardiaque prises dans des cliniques, et qu’ils ne sont donc pas forcément représentatifs de la fréquence cardiaque en général.

La fréquence cardiaque peut varier de manière significative. Par exemple, certaines personnes ont tendance à avoir une fréquence cardiaque élevée dans les cabinets médicaux parce que l’environnement les rend nerveux.

Divers autres facteurs peuvent également influencer la fréquence cardiaque. Il s’agit notamment des facteurs suivants

La taille du corps : L’obésité peut faire en sorte qu’une personne ait une FCR plus élevé.
La position du corps : La fréquence cardiaque est généralement légèrement plus élevée en position debout, surtout juste après s’être levé.
La température : Les températures chaudes peuvent légèrement augmenter la fréquence cardiaque.
Médicaments : Certains médicaments, comme les bêta-bloquants, peuvent faire baisser la fréquence cardiaque. D’autres, comme les médicaments pour la thyroïde, peuvent l’augmenter.

En général, une FCR plus faible est lié à une meilleure santé. Une étude de 2017 a montré qu’une augmentation de la FCR de 10 bpm augmente de 17 % le risque de décès, toutes causes confondues.

 

Une fréquence cardiaque au repos peut-elle être trop basse ?

Une faible fréquence cardiaque au repos, également appelée bradycardie, peut être le symptôme de certains problèmes de santé. Cependant, chez les athlètes, elle n’est généralement pas inquiétante. Une fréquence cardiaque au repos basse n’entraîne généralement pas de problèmes de santé. Si une personne est un athlète ou qu’elle fait beaucoup d’exercice, elle aura généralement une FCR plus faible. Cela signifie simplement que son cœur est plus efficace pour pomper le sang dans le corps et n’a pas besoin de battre aussi vite. Une FCR inférieur à la moyenne n’est pas une source d’inquiétude, à moins qu’il ne provoque d’autres symptômes. Par exemple, si une personne se sent étourdie ou faible, elle devrait consulter un médecin.

Syndrome du cœur d’athlète

Le syndrome du cœur d’athlète est une affection relativement non cancéreuse qui touche les personnes faisant régulièrement de l’exercice. Il décrit les modifications du cœur dues à une activité physique intense et continue.
L’exercice physique peut provoquer divers changements au niveau du cœur, souvent appelés remodelage cardiaque spécifique au sport, notamment une augmentation de :

la taille du muscle cardiaque
la capacité cardiaque
du débit sanguin

Ces changements ne sont pas nécessairement une mauvaise chose. Il s’agit simplement de changements physiologiques qui se produisent en raison d’un stimulus répété et qui permettent aux athlètes de pratiquer leur sport à un niveau élevé. Si le syndrome du cœur d’athlète est relativement rare, il n’est généralement pas nécessaire de le diagnostiquer car il ne provoque généralement aucun symptôme. Toutefois, si un athlète présente des symptômes cardiaques, le médecin peut écarter d’autres affections cardiaques, telles que :

La cardiomyopathie hypertrophique : dans cette affection, le muscle cardiaque devient anormalement épais.

Non-compaction ventriculaire gauche : Cette affection rare, généralement présente dès la naissance, se produit lorsque la chambre gauche du cœur ne se développe pas correctement et ne peut pas pomper suffisamment de sang.

Dysplasie ventriculaire droite arythmogène : le muscle de la cavité droite du cœur meurt, ce qui provoque une arythmie, c’est-à-dire un rythme cardiaque irrégulier.

Quand contacter un médecin

Si une personne est un athlète et que sa FCR est faible, il n’y a aucune raison de contacter un médecin. Toutefois, si elle présente l’un des symptômes suivants, il est préférable qu’elle contacte un médecin :

faiblesse
vertiges
épisodes d’évanouissement
En outre, si une personne prend un bêta-bloquant, son médecin peut lui conseiller de tenir un journal de sa fréquence cardiaque. En cas de changement significatif, il est important de contacter un médecin.

Résumé

La fréquence cardiaque au repos est la mesure de la fréquence cardiaque d’une personne lorsqu’elle est détendue et assise ou allongée. Bien que la fréquence cardiaque de repos moyenne soit généralement comprise entre 60 et 100 bpm, il n’existe pas de fréquence cardiaque « idéale ».

Les personnes qui font régulièrement de l’exercice, notamment les athlètes d’endurance, ont tendance à avoir une fréquence cardiaque plus basse que les autres. Un exercice intense et régulier renforce le muscle cardiaque, ce qui lui permet de pomper le sang plus efficacement et de réduire la fréquence cardiaque. En général, une faible FCR n’est pas une source d’inquiétude. Toutefois, si une personne présente des symptômes tels que des épisodes d’évanouissement, des vertiges ou des faiblesses, il peut être utile qu’elle contacte un médecin.

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un proffesionel de santé.

Vous aimez nos contenus ?

Recevez chaque jour nos dernières publications gratuitement et directement dans votre boite mail

RECEVOIR LA NEWSLETTER
- Presse Santé -