Placentophagie : manger le placenta, une pratique dangereuse pour vous et votre bébé

Et oui tout existe. Vous n’aviez peut être jamais entendu parler de cette pratique mais elle existe bel et bien. Voir même, elle a « bonne presse » dans certains milieux qui ont une vision excessive et déformée de la « nature ». mais elle n’est pas sans risque. Manger votre placenta après l’accouchement (placentophagie) peut être dangereux pour vous et votre bébé.

Cette pratique vient de certains courants alternatifs qui prétendent que le placenta peut prévenir la dépression post-partum, réduire les saignements post-partum, améliorer l’humeur, l’énergie et la production de lait, et fournir des micronutriments importants, comme le fer. Mais rien ne prouve que la consommation du placenta ait des effets bénéfiques sur la santé.

Placenta: cru, cuit, bouilli, séché ou en smoothies

Le placenta est un organe complexe qui nourrit le fœtus en pleine croissance. Il le fait en échangeant des nutriments et de l’oxygène et en filtrant les déchets par le cordon ombilical. La préparation la plus courante du placenta se fait par cuisson à la vapeur et déshydratation du placenta ou par traitement du placenta cru. On sait aussi que certaines femmes mangent le placenta cru, cuit ou dans des smoothies ou des extraits liquides.

Dangereux pour la maman et le bébé

Ces préparations ne détruisent pas complètement les bactéries et les virus infectieux que le placenta peut contenir. Il y a une première mise en garde évidente contre la consommation du placentaires en raison d’un risque de contamination. Un cas a notamment été répertorié d’un nouveau-né ayant développé un streptocoque du groupe B (streptocoque du groupe B) après que la mère a pris des pilules placentaires contenant le streptocoque du groupe B et a allaité son nouveau-né. Le lait maternel de la mère était infecté par la bactérie qu’elle avait contractée après avoir mangé son placenta infecté. Le streptocoque du groupe B peut provoquer de graves maladies chez les nouveau-nés.

La placentophagie peut être nocive pour vous et votre bébé. Mais vous pouvez évidement chercher des moyens de promouvoir votre santé après l’accouchement. Parlez à votre médecin, sage-femme, mère, meilleure amie et autres jeunes mamans, des solutions éprouvées et sans risque.