Manque ou excès de dopamine : Ce que vous devez savoir !

La dopamine est un messager chimique du cerveau qui aide à contrôler les mouvements et les émotions. Les déficiences en dopamine ont été associées à la maladie de Parkinson, au TDAH, à l’anxiété et à la dépression. Alors, comment savoir si vous avez une carence en dopamine ? Et que pouvez-vous faire pour y remédier ? Lisez la suite pour le savoir !

Expliquer comment la dopamine se manifeste et quelle est son importance.

La dopamine est une substance chimique qui contribue à contrôler les centres de récompense et de plaisir du cerveau. Plusieurs zones dans le cerveau sont responsables de la production de la dopamine. Essentiellement, la substance noire et l’aire tegmentale ventrale. Lorsque la dopamine est libérée, elle se dirige vers le noyau accumbens, où elle active le système de récompense du cerveau. Ce système est responsable des sentiments de plaisir et de motivation. La dopamine joue un rôle important dans de nombreuses fonctions cérébrales différentes, notamment l’attention, l’apprentissage et le mouvement. Elle joue également un rôle dans la modulation des niveaux de stress et d’anxiété.

Est-ce possible qu’on ait une carence en dopamine ?

On estime que la déficience en dopamine touche environ 7 % de la population mondiale. Cela signifie qu’il y a environ 50 millions de personnes dans le monde qui souffrent d’une déficience en dopamine. Parmi les personnes touchées, environ 4 sur 5 sont des femmes.

Quels sont les signes révélateurs en cas de carence en dopamine ?

Troubles de la mémoire :

Une théorie veut que la dopamine aide à encoder les nouveaux souvenirs. Sans dopamine en quantité suffisante, le cerveau a du mal à former de nouveaux souvenirs. En outre, la dopamine contribue à réguler la libération d’autres neurotransmetteurs, particulièrement l’acétylcholine et la sérotonine. Ces neurotransmetteurs sont essentiels au fonctionnement de la mémoire. Par conséquent, une diminution des niveaux de dopamine peut indirectement causer des problèmes de mémoire en perturbant la libération de ces autres neurotransmetteurs. En outre, la carence en dopamine a été liée au déclin de la mémoire lié à l’âge et à la maladie d’Alzheimer. Cela peut être dû au fait que les niveaux de dopamine diminuent naturellement avec l’âge. Ainsi, une diminution des niveaux de dopamine peut accélérer le déclin de la mémoire lié à l’âge ou contribuer au développement de la maladie d’Alzheimer.

Problèmes de concentration :

En effet, la dopamine est impliquée dans l’attention et la concentration. Lorsque les niveaux sont faibles, il peut être difficile de prêter attention et de se concentrer sur des tâches. De plus, une carence en dopamine peut entraîner de la fatigue et de la somnolence, ce qui peut avoir un impact supplémentaire sur la concentration. Enfin, les personnes souffrant d’une déficience en dopamine peuvent également présenter des sautes d’humeur et une dépression, ce qui peut rendre difficile le maintien de la concentration.

Manque de motivation :

Une carence en dopamine peut entraîner des sentiments de tristesse et de démotivation. Lorsqu’une personne se sent déprimée, elle peut ne pas ressentir le même niveau de plaisir dans les activités qui la rendent habituellement heureuse. Cela peut l’amener à se retirer des activités et à se désintéresser de ce qui lui plaisait auparavant. Un manque de dopamine peut aussi entraîner de la fatigue, de la dépression et des troubles du sommeil. Ces symptômes peuvent rendre difficile le respect d’une routine ou l’accomplissement de tâches, ce qui entraîne une baisse supplémentaire de la motivation.

Qu’en est-il de l’excès de dopamine ?

Les statistiques mondiales des personnes présentant un excès de dopamine ne sont pas bien connues. Certes, on estime qu’entre 2 et 10 % de la population mondiale présente des niveaux de dopamine supérieurs à la normale. Ce chiffre peut être encore plus élevé dans certaines populations, comme les artistes ou les entrepreneurs. Si un excès de dopamine peut avoir certains effets négatifs, comme l’hyperactivité, l’euphorie et l’augmentation du risque de certains troubles psychiatriques, il peut aussi conférer certains avantages, comme une plus grande créativité et une meilleure productivité. L’équilibre est la clé lorsqu’il s’agit des niveaux de dopamine dans le cerveau.

Comment peut-on traiter une déficience ou un excès de dopamine ?

Un certain nombre de traitements différents sont disponibles pour la déficience ou l’excès de dopamine. Par exemple, la déficience en dopamine peut être traitée par des médicaments, des compléments alimentaires et des changements de mode de vie. Les médicaments qui augmentent les niveaux de dopamine comprennent la lévodopa et les amphétamines. Les compléments alimentaires tels que la tyrosine et l’hordénine peuvent également contribuer à augmenter les niveaux de dopamine. Les changements de mode de vie qui peuvent contribuer à améliorer la fonction de la dopamine comprennent l’exercice, un sommeil suffisant et la gestion du stress.

L’excès de dopamine peut être traité par des médicaments tels que les antipsychotiques et les anticonvulsivants. Des modifications du régime alimentaire, comme manger plus de protéines et éviter le sucre, peuvent également aider à réduire les niveaux de dopamine.

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.