L’euphraise : propriétés, bienfaits, posologie

euphraise

Euphrasia Scrophulariacées, ou euphraise est une plante rampante semi-parasite à petites feuilles de forme ovale et à fleurs blanches dentées au centre noir. Ses fleurs font rappeler la forme d’un œil. La plante peut atteindre jusqu’à 50 cm de haut. Courante en Europe, celle-ci pousse dans les prairies à terre grasse, mais on peut aussi la trouver dans les hautes altitudes (jusqu’à 3000 m environ). On la récolte à sa floraison, en été. La phytothérapie utilise particulièrement ses parties aériennes. Ses principes actifs sont : flavonoïdes, tanins, aucubine, lignanes et acide phénoliques. Au IVe siècle avant J.-C, le philosophe Théophraste étalait déjà dans ses écrits les vertus thérapeutiques de cette plante dans l’ophtalmologie. Par ailleurs, il y avait le botaniste grec Dioscoride qui prescrivait l’usage de la plante contre les pathologies oculaires.

Dans quels cas peut-on l’indiquer ?

L’aucubine, l’un des principes actifs de la plante, possède une action antibactérienne, antispasmodique et anti-inflammatoire.

  • L’aucubine est capable de contracter la muqueuse de l’œil. Cela permet ainsi de soulager les inflammations de la conjonctive et de la paupière. D’ailleurs, certains otorhinolaryngologistes la prescrivent contre les infections et les allergies de l’œil, des sinus, des voies nasales et de l’oreille moyenne.
  • Elle présente également une efficacité contre les acnés.
  • Certains pensent que mâcher les feuilles de celle-ci peuvent améliorer la mémoire. Cela pourrait être justifié par la présence des flavonoïdes et le bêtacarotène.
  • En usage interne, cette plante s’avère être très efficace pour soigner les affections de la vois aériennes (toux, rhume, coryza…).

Sous quelle forme peut-on l’utiliser en phytothérapie ?

La phytothérapie emploie l’euphraise sous forme de tisane et de teinture.

Comment l’utiliser pour profiter de ses bienfaits thérapeutiques ?

  • Pour l’inflammation des yeux occasionnée par la blépharite, les orgelets et l’ophtalmie, préparez une tisane avec ses feuilles sèches. Pour ce faire, mettez à ébullition 1 c à c de ses feuilles sèches dans 1 tasse et demie d’eau pendant 10 min. Filtrer, puis laisser refroidir avant d’appliquer la tisane sur l’œil à raison de 3 à 4 fois par jour. Vous pouvez vous aider d’un gant de toilette ou d’une boule de coton lors de l’application.
  • Pour la conjonctivite, la cataracte et les yeux rouges, diluez 5 à 8 gouttes de teinture dans 2 tasses d’eau. Lavez les yeux avec la solution obtenue toutes les 4 à 6 heures afin que les symptômes s’estompent progressivement. Songez toutefois à demander l’avis d’un professionnel de santé avant l’emploi de cette technique.
  • Pour traiter l’irritation des sinus, préparez une tisane avec les feuilles sèches. Portez à ébullition 1 cuillère de feuilles sèches dans 1 tasse d’eau pendant 5 min. Filtrez et buvez à l’état tiède. Buvez-en à raison de trois fois par jour, quand vous avez soif, jusqu’à ce que les symptômes disparaissent.
  • Pour faire disparaître les acnés, préparez un cataplasme en écrasant les feuilles et les fleurs fraîches. Ensuite, appliquez-le sur la zone concernée tous les soirs pendant 20 min.

Quelles sont les contre-indications pour son usage ?

Les personnes qui ont subi une chirurgie oculaire et la femme enceinte ou allaitante ne doivent pas utiliser l’euphraise.