Science

La psychogénéalogie en résumé : définition et principe

La psychogénéalogie étudie et analyse particulièrement les arbres généalogiques : une thérapie familiale. C’est une pratique pas encore très connue, mais actuellement en pleine croissance. Elle s’ouvre sur le monde de nos origines. Un régime thérapeutique spécifique qui se réfère notamment à la mémoire familiale et aux informations généalogiques. Elle veut en tout cas comprendre l’impact psychologique des divers événements douloureux (produits dans les générations précédentes) sur la descendance. On utilise cette thérapie dynamique pour mieux comprendre, apaiser et expliquer nos angoisses ou nos frustrations.

Comprendre l’histoire et le principe de la psychogénéalogie

Anne Ancelin Schützenberger conceptualise la thérapie de la psychogénéalogie en 1970.Elle remarque que les conflits, les secrets et les traumatismes vécus par les ascendants d’une personne affectent beaucoup de paramètres. En effet, ces différents événements conditionnent les comportements incompréhensibles, les faiblesses constitutionnelles, les maladies et les troubles psychologiques d’un individu. Sa thèse transgénérationnelle s’appuie principalement sur ses propres observations. Et aussi sur des concepts en relation avec la systémique, la psychanalyse, la psychothérapie et la psychologie. Cette psychologue conçoit aussi le concept du syndrome d’anniversaire. D’autres psychanalystes comme Didier DUMAS et Françoise DOLTO théorisent également cette pratique clinique quelques années après.

La psychogénéalogie : des propriétés thérapeutiques très variées

La psychogénéalogie cherche à décrypter le phénomène qui rabat les cartes de notre histoire familiale. Elle nous aide à aller mieux et à se sentir apaisé au présent. Elle nous libère de notre passé douloureux et dévastateur. Ainsi, elle se débarrasse des douleurs intérieures et fournit une sensation d’apaisement ou de légèreté psychologique et émotionnelle. Elle assure le bon fonctionnement du système nerveux et une meilleure perception de soi. La meilleure façon pour développer l’estime et la connaissance de soi. Elle augmente le mieux-être et le mieux-vivre. Cette pseudo-thérapie vous détache de toutes les empreintes de différentes souffrances ou peines familiales. Elle solutionne toutes les difficultés sociales, relationnelles, émotionnelles, conjugales…

Les séances de psychogénéalogie en pratique

En psychogénéalogie, les praticiens doivent avoir recours à un génogramme ou un génosociogramme. On utilise ce type de support pour appréhender l’origine des relations entre les membres de famille, les événements et les dates. Un outil essentiel pour le travail d’exploration transgénérationnelle. Il schématise les liens et l’histoire familiale. Cela permet au patient de prendre conscience de son état, de déterminer la vraie nature des tensions et de se libérer de ce fardeau. Durant la séance, le patient se situe dans un emplacement tridimensionnel en tant que :

  • sujet dans son présent (avec sa problématique),
  • membre d’une famille (avec une place qu’il a du mal à occuper),
  • résultat d’une quelconque histoire qui le devance.

Le traitement peut s’étaler sur une durée assez longue : plusieurs semaines ou plusieurs mois, voire même quelques années.

Articles similaires