La digitale pourpre, une plante appréciée pour ses effets cardiotoniques

digitale pourpre

La digitale pourpre ou digitalis purpurea de son nom scientifique est une plante appartenant à la famille des Scrofulariacées. Elle est aussi communément appelée queue de loup, gant de renard ou gant de Notre-Dame. Il s’agit d’une plante bisannuelle pouvant atteindre 1,6 m de hauteur. Originaire de l’Europe de l’Ouest, cette plante est surtout cultivée à des fins ornementales. Ses propriétés médicinales n’ont été découvertes que vers la fin du XVIe siècle. Cette plante contient des glucosides cardiotoniques comme la dioxine, la digitaline, et le latanoside. Elle renferme également des flavonoïdes et des saponines.

Quelles indications pour cette plante médicinale ?

Sa teneur en dioxine fait de cette plante un excellent médicament pour traiter diverses maladies cardiaques. Elle est particulièrement indiquée en cas de :

  • Irrégularité du fonctionnement du système circulatoire. Dans ce cas, cette plante agit en aidant le cœur à régulariser ses battements au sein de l’oreillette et du ventricule. Elle renforce également la contractilité musculaire cardiaque ;
  • Problème rénal. En fait, la digitale pourpre a une action diurétique. La dioxine favorise la production d’urine au sein du système rénal. Cela a pour effet de réduire le volume sanguin au niveau du cœur ;
  • Hypertension. Cette plante agit aussi en diminuant la pression artérielle.

Sous quelle forme peut-on utiliser la digitale pourpre en phytothérapie ?

La queue de loup se présente sous deux formes en phytothérapie. En effet, selon vos préférences, vous avez le choix entre l’usage de feuilles fraîches ou bien l’usage de poudre. Par ailleurs, son usage peut se faire en interne ou en externe.

Comment l’utiliser pour profiter de ses pouvoirs thérapeutiques ?

Avant d’utiliser la digitale pourpre pour des fins curatives, il vous faut savoir que c’est une plante extrêmement toxique. Son utilisation nécessite le strict respect du dosage indiqué. D’ailleurs, sa prise ne doit se faire que sur recommandation du médecin. Des préparations pharmaceutiques existent par ailleurs pour sécuriser son utilisation.

En infusion, vous pouvez utiliser 1 g de poudre de feuilles séchées de digitale pourpre dans 100 ml d’eau chaude. Il est essentiel de ne pas porter le mélange à ébullition. La tisane est à boire durant la journée en raison de quelques cuillerées à chaque fois. Par ailleurs, il ne faut pas dépasser les 5 jours pour ce type de cure. En utilisation externe, cette plante peut être utilisée sous forme de cataplasme. Pour cela, vous devez préparer une infusion de 1 ou 2 feuilles séchées broyées dans 100 ml d’eau chaude. Cette préparation peut être utilisée comme cicatrisant pour les plaies cutanées et les ulcères.

Quelles contre-indications à son usage ?

En phytothérapie, l’usage de la digitale pourpre doit se faire avec une très grande prudence. Effectivement, il s’agit d’une plante qui est très toxique. L’automédication est donc fortement déconseillée. Aussi, sachez que du fait de sa toxicité, cette plante ne doit pas être consommée telle qu’elle est. Il est aussi à souligner que même à faible dose, la digitale pourpre peut être dangereuse pour la santé. Elle peut entraîner des troubles nerveux, des troubles cardiaques, des troubles digestifs et des problèmes de vision. Par ailleurs, la digitale pourpre est mortelle au-delà de 10 g de feuilles sèches ou 40 g de feuilles fraîches.