Etes-vous une personne hypersensible ? Comment savoir si vous en êtes une et que faire?

Bien qu'une minorité de personnes soient très sensibles, leur nombre n'est pas négligeable. Mais la première étape pour s'épanouir en tant que personne très sensible est de savoir si vous présentez ces caractéristiques.

Vous ne supportez absolument pas la violence dans les films. Les lumières vives et les sons forts sont un non pour vous. Et vous avez l’impression que l’humeur des autres est contagieuse. Votre enfant grincheux vous met sur les nerfs. Cela vous ressemble ? Vous êtes peut-être une personne très sensible.

Qu’est-ce qu’une personne très sensible ?

La sensibilité élevée est influencée par le patrimoine génétique et associée à une plus grande sensibilité (ou réactivité) aux stimuli environnementaux et sociaux. Selon ces données, on estime que 20 % de la population sont des personnes très sensibles. D’autres recherches suggèrent que près de 31 % de la population peut être classée dans la catégorie des personnes très sensibles.

Si vous présentez ce trait de caractère (parfois abrégé en « HS »), votre cerveau est câblé pour ressentir plus profondément et se laisser facilement submerger par ce qui vous entoure. Dans la recherche, la sensibilité élevée est également appelée « hypersensibilité ». Il ne s’agit pas d’un trouble ou d’un diagnostic de santé mentale. Il s’agit d’une caractéristique « neurodiverse ». Le terme « neurodiverse » signifie que le cerveau d’une personne traite les informations d’une manière différente de la plupart des autres.

En effet, la recherche mentionnée ci-dessus a révélé que le cerveau d’une personne très sensible fonctionne de manière unique. Les personnes les plus sensibles (selon une échelle mise au point pour mesurer les comportements sensibles) ont un cerveau qui s’allume plus facilement dans les régions cérébrales qui régissent l’attention, l’empathie, le traitement cognitif et celles qui planifient la manière d’agir en réponse à des proches.

Tout cela conduit à un cerveau plus réactif à son environnement, qu’il s’agisse des lumières et des sons ou de l’absorption de l’énergie et des émotions des autres. Une personne très sensible réagit de manière unique aux stimuli émotionnels. Des études montrent que lorsque les personnes obtiennent un score élevé sur l’échelle des traits de caractère hautement sensibles, les scanners cérébraux révèlent une plus grande activation des régions du cerveau qui régissent la conscience, l’empathie et l’intégration sensorielle (la façon dont nous interprétons et agissons en fonction des informations que nous recevons de nos sens).

En outre, une étude a également révélé que les personnes très sensibles qui regardaient une photo de leur partenaire souriant produisaient une plus grande activité dans les zones du cerveau liées à la récompense. En d’autres termes, le fait de voir les émotions positives d’un être cher incite votre cerveau à les ressentir comme une récompense en soi. D’après les recherches, cela peut vous aider à percevoir les besoins d’une personne et à y répondre de manière appropriée.

En outre, une personne très sensible peut éviter les stimuli négatifs (comme les bruits forts, les lumières vives ou les films angoissants) afin de protéger son énergie, car ces éléments peuvent être immédiatement épuisants et accablants. Pour que les personnes très sensibles puissent s’épanouir dans le monde, les conditions de leur environnement doivent être quelque peu différentes. Par exemple, il peut être utile de faire des pauses après une activité professionnelle stressante ou éprouvante, ce qui permet à votre système de mieux assimiler ce que vous venez d’apprendre ou de faire plutôt que de continuer à passer d’une tâche à l’autre, où vous pouvez facilement vous sentir surstimulé.

Comment savoir si vous êtes une personne très sensible ?

Bien qu’une minorité de personnes soient très sensibles, leur nombre n’est pas négligeable. Mais la première étape pour s’épanouir en tant que personne très sensible est de savoir si vous présentez ces caractéristiques.

Voici un test pratique. Quelques indices de ce trait de caractère ?

Tu n’aimes pas avoir beaucoup de choses à faire en même temps.
Les bruits forts te dérangent.
Dans votre enfance, on vous a pris pour un timide.
Vous vous considérez comme consciencieux.
Vous avez besoin de temps pour vous détendre après avoir été stimulé.

Comment le fait d’être une personne hypersensible affecte-t-il votre santé ?

Les personnes HS se sentent stressés, débordés, ils n’ont pas d’équilibre dans leur vie, qu’ils ont des difficultés relationnelles à cause de leur sensibilité et ils se retrouvent coincés dans des boucles d’anxiété.

Les personnes très sensibles peuvent être particulièrement confrontées à des sentiments d’accablement parce que leur cerveau traite les choses plus en profondeur que les 80 % restants de la population Une méta-analyse a conclu que la sensibilité au traitement sensoriel était liée au neuroticisme chez les enfants et les adultes, ainsi qu’à une plus grande propension à éprouver des sentiments d’anxiété, de dépression, de stress et d’émotions négatives. Cependant, il y a aussi des avantages à être une personne très sensible. Vous pouvez ainsi nouer plus facilement des relations personnelles étroites, ce qui, d’après les recherches, est un atout pour la santé et est lié à la longévité. Les personnes très sensibles sont capables d’établir des liens avec les autres, d’entrer en relation avec eux et de faire preuve d’empathie à leur égard. Nous sommes attentifs aux détails subtils et nous pouvons donc être dans une pièce et savoir intuitivement si quelque chose ne va pas et aider quelqu’un à se sentir mieux. Les personnes très sensibles sont donc d’excellents amis, partenaires et collègues de travail.

3 conseils pour prendre soin de vous si vous êtes une personne hypersensible

Oui, si vous êtes une personne très sensible, il se peut que vous soyez surstimulé et submergé très facilement, mais la première étape consiste à comprendre que c’est tout à fait normal pour vous. Il y a des adaptations que vous pouvez faire pour améliorer votre qualité de vie en tant que personne très sensible. En voici trois :

1. Apprendre à s’autoréguler

Qu’est-ce qui vous aide à vous calmer lorsque vous vous sentez dépassé ? Est-ce la pleine conscience ? L’exercice ? Il est important d’utiliser cette stratégie lorsque les choses deviennent trop lourdes. Nous ne pouvons pas éviter tout ce qui représente un défi ou beaucoup de choses, mais il est utile de faire une pause et de renoncer à tout ce qui vous fait vous sentir débordé. Une autre stratégie que vous pouvez appliquer n’importe quand et n’importe où ? Prendre un temps d’arrêt rapide. Le fait de s’asseoir les yeux fermés pendant quelques minutes et de laisser son esprit vagabonder permet au système de traiter et « d’appuyer sur un petit bouton de réinitialisation ».

2. Fixer des limites avec les autres

Les personnes très sensibles ont souvent du mal à dire non aux autres, car elles ont tendance à faire passer les besoins des autres avant les leurs. Elles sont tellement à l’écoute des sentiments des autres qu’il leur est difficile de fixer des limites. Bien qu’il puisse sembler égoïste de fixer des limites, surtout avec des êtres chers, il n’en est rien. Des limites saines créent des relations saines. Si vous êtes toujours débordé, vous ne pourrez pas être l’ami ou le partenaire que vous voulez être. Si vous avez l’impression de toujours répondre aux besoins des autres, tâchez de donner la priorité aux personnes vraiment spéciales de votre cercle intime. (Dites non à ceux qui sont en périphérie afin de pouvoir dire oui, dans les limites du raisonnable, à vos proches.

3. Réfléchissez à la façon dont vous pouvez tirer parti de votre emploi

Trouver une carrière qui vous permet d’être entouré d’autres personnes, qui n’est pas trop stimulante et qui vous permet d’accomplir un travail profond et significatif peut être un gage de réussite pour une personne très sensible. Bien sûr, ce n’est pas toujours possible, mais s’il y a une opportunité de changement, même la recherche d’un travail avec des horaires flexibles vous permet de ne pas être « sur » tout le temps, ce qui peut surcharger votre système nerveux, explique-t-elle. Recherchez des occasions de vous détendre au travail.

En fin de compte, le fait d’être une personne très sensible n’est pas quelque chose que vous devez cacher, au bureau ou ailleurs. C’est un superpouvoir. Si nous nous appuyons sur lui et structurons notre vie et nos relations de manière à équilibrer notre système nerveux, il peut nous être très utile dans tous les domaines de notre vie.

 

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Marie Desange