Enurésie : comment aider votre enfant à en finir avec le « pipi au lit »

L’énurésie nocturne (ou pipi au lit) est une vidange complète de la vessie, se produisant d’une façon involontaire et inconsciente pendant une nuit de sommeil.

On parle d’énurésie nocturne seulement chez l’enfant de plus de 5 ans (d’autres sources, parlent de l’âge de 7 ans). Avant l’âge de 5 ou 7 ans, on estime qu’il s’agit d’un processus naturel et l’énurésie nocturne n’est pas une affection. A l’âge de 5 ans 10 à 15% des enfants feraient pipi au lit. La majorité des enfants sont propres (ne mouillent plus leur lit) à l’âge de 2 ou 3 ans. Les causes exactes de l’énurésie nocturne sont encore peu connues, on estime toutefois que des raisons génétiques et hormonales pourraient avoir un rôle important. Une hypothèse évoque également que l’énurésie nocturne pourrait venir de la constipation.

Les causes probables de l’énurésie

Il est très difficile pour la communauté médicale et scientifique d’identifier une cause précise pour l’énurésie nocturne.

On pense néanmoins que le facteur héréditaire (génétique) est très important, ainsi si un parent a souffert d’énurésie pendant son enfance ou encore maintenant dans l’âge adulte l’enfant sera plus propice à développer une énurésie nocturne.

On suspecte également un problème hormonal. On pense que chez certains enfants, pendant la nuit, le corps ne synthétise pas suffisamment une hormone appelée hormone antidiurétique (vasopressine ou ADH en anglais pour antidiuretic hormon) ce qui provoque une émission plus fréquente et plus spontanée d’urine, l’enfant n’arrive alors pas à retenir l’urine qui se trouve en quantité importante dans sa vessie.

Une autre théorie fréquente dans la communauté médicale repose sur l’immaturité du système nerveux en lien avec le système urinaire des enfants, c’est pourquoi même si la vessie est pleine, l’enfant ne reçoit pas le signal qu’il devrait uriner.

Remarquons finalement qu’il n’y aurait pas forcément de cause psychique ou psychologique (même si ce point fait débat) dans le développement de l’énurésie nocturne. Relevons toutefois qu’en cas d’énurésie secondaire des causes psychiques pourraient jouer un rôle clé.

Enfin la constipation pourrait être une cause de l’énurésie nocturne. Si un enfant souffre de constipation et fait pipi au lit, il conseille de soigner une éventuelle constipation avec un laxatif léger. L’hyperactivité pourrait être un facteur de risque de l’énurésie nocturne. On sait que l’énurésie nocturne est plus fréquente chez les enfants souffrant de troubles de l’attention et/ou d’hyperactivité.

Dans tous les cas l’énurésie nocturne ne doit en aucun cas être considéré comme une honte ou une erreur des parents.

Astuces en phytothérapie

Verser 1 à 2 cuillères à café d’huile de noix sur une tartine de pain complet, puis couvrir de beurre et de confiture ou de miel à l’heure du repas du soir aide à lutter contre l’énurésie nocturne surtout chez les petits garçons. Selon certains phytothérapeutes, il s’agirait d’un remède très efficace. Il est aussi possible de masser le ventre (sous le nombril) de l’enfant avec de l’huile de noix. Le millepertuis pourrait aider lors de causes psychologiques de l’énurésie nocturne.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Conseils pratiques

Il est conseillé pour l’enfant d’éviter de boire trop le soir, il est préférable de boire le plus petit volume possible de boisson, juste suffisamment pour calmer la soif.

Certains pédiatres recommandent de ne plus boire de liquide après 18h30.

Encouragez votre enfant à se rendre régulièrement aux toilettes pendant la journée, par exemple y aller chaque 2 heures.

L’enfant devrait éviter de consommer des boissons ou aliments riches en caféine le soir, comme des sodas à base de coca ou du chocolat.

L’enfant doit absolument aller aux toilettes avant d’aller se coucher (vider la vessie complètement), par exemple un bon truc pour faire pipi : passer le doigts ou la main sous l’eau froide (cela peut favoriser une vidange complète de la vessie). Il faudra donc amener l’enfant aux toilettes tous les jours avant d’aller se coucher.

Afin de bien suivre et contrôler les nuits lorsque l’enfant a été sec ou au contraire mouillé, vous pouvez tenir, avec votre enfant, un calendrier dans lequel vous inscrirez, par exemple un soleil ou un nuage, s’il a été respectivement propre ou non.

Pour les parents, évitez de donner une importance trop grande à ce problème, cela permet de limiter des problèmes d’ordre psychologique chez l’enfant. Néanmoins cela ne signifie pas qu’il ne faut pas trouver une solution, mais ne pas dramatiser la situation est de bon conseil pour l’enfant afin d’éviter qu’il perde confiance en lui. Evitez de parler de ce sujet en public, cela pourrait nuire à l’enfant et développer chez lui un sentiment de honte.

Vous pouvez laisser une lumière allumée pour bien indiquer le chemin des toilettes.

Programmez un réveil à l’heure à laquelle l’enfant a l’habitude de mouiller son lit. Réveillez l’enfant et amenez-le aux toilettes.