Bien êtreMédecine douce

Douleurs articulaires: est-ce de l’arthrite ou autre chose? Comment le savoir?

Douleur articulaire, raideurs, sensation douloureuse, comment savoir si vos symptômes sont dus à l'arthrite ou à autre chose ?

Pratiquement personne n’échappe au désagrément des courbatures occasionnelles, surtout en vieillissant. Mais une douleur et une raideur articulaires persistantes peuvent être des signes d’arthrite. Les douleurs articulaires sont un dénominateur commun.

L’arthrite peut être divisée en deux types : inflammatoire, comme la polyarthrite rhumatoïde (PR), et mécanique (usure normale), comme l’arthrose. Les deux se caractérisent souvent par des symptômes liés aux articulations. Les douleurs articulaires: genoux, hanches, poignets, indiquent que le problème est l’arthrite. Les douleurs dorsales, les douleurs cervicales et le gonflement des articulations sont également des marqueurs de l’arthrite.

Diagnostic des différents types d’arthrite

Comment savoir si vos symptômes sont dus à l’arthrite ou à autre chose ? Si la douleur et la raideur articulaires sont les termes les plus couramment utilisés pour décrire l’arthrite, les signes avant-coureurs sont assez spécifiques. Voici ce que vous devez savoir pour obtenir le bon diagnostic et le meilleur traitement.

1 Ce que l’on ressent en cas de douleur due à l’arthrose

La douleur est la douleur, n’est-ce pas ? Elle fait tout simplement mal. Mais pour que votre médecin puisse déterminer si votre douleur articulaire est due à l’arthrose, qui se développe avec l’usure du cartilage, vous devez préciser le moment où la douleur survient, son intensité et la façon dont elle vous affecte.

Voici quelques signes et symptômes courants de l’arthrose qui peuvent vous aider à identifier et à mieux décrire votre douleur à votre médecin :

– Une douleur qui pénètre profondément dans l’articulation
– Douleur qui s’atténue avec le repos
– Une douleur qui n’est pas perceptible le matin mais qui s’aggrave au cours de la journée.
– Une douleur qui irradie dans les fesses, les cuisses ou l’aine.
– Douleur articulaire qui affecte votre posture et votre démarche et peut entraîner une boiterie.
– Douleur qui survient après avoir utilisé l’articulation
– Gonflement de l’articulation
– Impossibilité de bouger l’articulation autant que d’habitude
– Sensation de grincement ou d’accrochage des os lors du mouvement de l’articulation.
– Douleur lors de certaines activités, comme se lever d’une position assise ou emprunter des escaliers.
– Douleur gênant le travail, les activités quotidiennes et l’exercice physique.
– Raideur articulaire au réveil qui s’améliore avec le temps.
– Raideur après la mise au repos de l’articulation

Les sensations de douleur et d’inconfort de l’arthrite (polyarthrite rhumatoïde)

Les symptômes de la PR comprennent souvent plus que des douleurs articulaires.

La polyarthrite rhumatoïde étant une maladie inflammatoire chronique, elle évolue de manière agressive si elle n’est pas traitée à temps. Un diagnostic et un traitement précoces de la PR peuvent éviter ou ralentir considérablement la progression des lésions articulaires chez jusqu’à 90 % des patients, prévenant ainsi un handicap irréversible. Raison de plus pour reconnaître les symptômes de douleur de la PR, dont beaucoup ne sont pas forcément associés à la douleur arthritique. Ces symptômes peuvent inclure:

– Des douleurs articulaires qui surviennent des deux côtés du corps, par exemple aux deux pieds, aux chevilles, aux poignets ou aux doigts.
– Une raideur importante le matin, qui persiste pendant au moins une heure.
– des douleurs musculaires dans tout le corps
– Faiblesse musculaire
– sensation de fatigue ou de dépression
– Perte de poids et manque d’appétit
– Légère fièvre
– Gonflement des glandes
– Douleur articulaire qui s’aggrave après une position assise prolongée
– Douleur qui s’atténue pendant un certain temps, puis s’aggrave considérablement, plutôt qu’une douleur constante.
– Chaleur et douleur dans les articulations

Décrire les symptômes douloureux à votre médecin

Pour déterminer si votre douleur est due à l’arthrose, à la polyarthrite rhumatoïde ou à un autre type d’arthrite, votre médecin vous posera de nombreuses questions sur votre douleur, la façon dont elle affecte votre vie et votre corps, le moment où elle survient et son intensité. Votre médecin vous demandera peut-être d’évaluer votre douleur sur une échelle allant de 1 (presque aucune douleur) à 10 (douleur insupportable).

Avant de parler avec votre médecin, réfléchissez aux mots que vous voulez utiliser pour décrire vos douleurs articulaires. Voici quelques termes qui aideront votre médecin à avoir une vue d’ensemble. Choisissez ceux qui décrivent le mieux la sensation de votre douleur arthritique :

– Douleur lancinante
– Aiguë ou fulgurante
– Chaude ou brûlante
– Crinçante

Prenez des notes sur la fréquence, l’intensité et les déclencheurs de la douleur.

Essayez de tenir un journal de vos sensations quotidiennes, en évaluant votre douleur à différents moments et après différentes activités. Notez ce qui soulage votre douleur et ce qui l’aggrave. Partagez également avec votre médecin ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire à cause de votre douleur. Par exemple, notez si vous pouvez conduire confortablement une voiture mais si vous avez du mal à tenir une fourchette. Votre médecin voudra également savoir si vous présentez d’autres symptômes, comme de la fièvre ou une éruption cutanée, qui pourraient indiquer un autre type d’arthrite.

L’impact à long terme de l’arthrite sur votre santé varie considérablement d’une personne à l’autre, ainsi que selon le type et la gravité de l’arthrite. Néanmoins, un diagnostic et un traitement ne sont pas seulement importants pour votre santé physique, mais aussi pour votre santé émotionnelle. L’anxiété et la dépression peuvent survenir avec presque toutes les maladies chroniques. L’arthrite ne fait pas exception à la règle.

 

Articles similaires