Combien de fois par jour une personne doit-elle faire pipi ?

Bien qu'il n'y ait pas de quantité fixe de pipi, les gens urinent en moyenne six ou sept fois par jour.

Bien qu’il n’y ait pas de quantité fixe de pipi, les gens urinent en moyenne six ou sept fois par jour.

Plusieurs facteurs peuvent influencer la fréquence des mictions d’une personne au cours de la journée. Toutes les parties de l’appareil urinaire doivent travailler ensemble pour fonctionner normalement. Les médicaments, les suppléments, les aliments et les boissons peuvent tous jouer un rôle, tout comme certaines conditions médicales. L’âge et la taille de la vessie ont également leur importance. La communauté médicale utilise le terme fréquence urinaire pour décrire la fréquence à laquelle une personne fait pipi. Dans cet article, nous abordons les fréquences saines et malsaines et la manière de gérer les symptômes qui y sont associés.

Fréquence urinaire saine

La plupart des gens font pipi 6 ou 7 fois par 24 heures. Faire pipi entre 4 et 10 fois par jour peut être considéré comme sain si la fréquence n’interfère pas avec la qualité de vie de la personne.

La fréquence urinaire dépend des facteurs suivants :

l’âge
la taille de la vessie
la consommation de liquides
les conditions médicales, comme le diabète et les infections des voies urinaires (IVU)
la consommation d’alcool et de caféine
l’utilisation de médicaments, comme ceux pour la pression artérielle, et de suppléments.

La miction pendant la grossesse

Les changements hormonaux et la pression exercée sur la vessie pendant la grossesse peuvent également augmenter le débit urinaire de la Source sûre. Cette fréquence urinaire élevée peut se poursuivre jusqu’à 8 semaines après l’accouchement.

Symptômes de la fréquence ou de l’insuffisance des mictions

Le fait d’uriner trop rarement ou trop fréquemment peut indiquer une affection sous-jacente, notamment lorsqu’il s’accompagne des symptômes suivants :

douleur au dos
sang dans l’urine
urine trouble
difficulté à uriner
fièvre
fuites entre les visites aux toilettes
douleur en urinant
urine à l’odeur forte

Le traitement peut résoudre les symptômes de la source de confiance et prévenir les complications, il est donc important de consulter un médecin. Pour toute personne qui constate un changement radical de la fréquence ou du débit urinaire, même s’il reste dans la fourchette habituelle, il est essentiel de consulter un médecin.

Quels sont les facteurs qui influencent la fréquence urinaire ?

Si une personne consomme de grandes quantités de liquides, en particulier des boissons contenant de la caféine, elle peut remarquer des fluctuations dans la quantité ou la fréquence de ses mictions.
Cependant, des changements radicaux dans la fréquence des mictions peuvent indiquer une maladie sous-jacente grave.

Conditions médicales sous-jacentes

Les affections suivantes peuvent être responsables de changements dans la fréquence des mictions :

Infection des voies urinaires (IVU) : elle peut provoquer des mictions fréquentes, des urgences urinaires, une sensation de brûlure ou une douleur en faisant pipi, et des douleurs dorsales. Les infections urinaires sont très fréquentes, surtout chez les femmes. Un traitement antibiotique est généralement nécessaire.

Vessie hyperactive : De nombreuses conditions peuvent provoquer une vessie hyperactive, notamment les infections, l’obésité, les déséquilibres hormonaux et les lésions nerveuses. La plupart des cas sont facilement traitables.

Cystite interstitielle : Cette affection de longue durée est également connue sous le nom de syndrome de la vessie douloureuse. Bien qu’aucune infection ne soit en cause, elle peut provoquer des symptômes similaires à ceux d’une infection urinaire. La cause exacte de la cystite interstitielle n’est pas claire.

Le diabète : Un diabète non diagnostiqué ou mal contrôlé peut entraîner un taux de sucre élevé dans le sang, ce qui peut provoquer des mictions fréquentes.

Taux de calcium dans le sang : L’hypocalcémie (faible taux de calcium) ou l’hypercalcémie (taux de calcium élevé) peuvent affecter la fonction rénale et le débit urinaire.

Anémie drépanocytaire : Cette forme héréditaire d’anémie, ou faible nombre de globules rouges, peut affecter les reins et la concentration de l’urine. Cela amène certaines personnes à uriner plus souvent.

Problèmes de prostate : Une hypertrophie de la prostate peut amener une personne à uriner moins souvent. Elle peut également éprouver des difficultés lorsque la prostate grossit et bloque l’écoulement de l’urine.

Faiblesse du plancher pelvien : Lorsque les muscles pelviens perdent de leur force, une personne peut uriner plus fréquemment. Cela est souvent dû à l’accouchement.
Médicaments

Les diurétiques sont des médicaments qui augmentent la fréquence des mictions. Les diurétiques retirent le liquide de la circulation sanguine et l’envoient aux reins. Les médecins prescrivent souvent ces médicaments aux personnes souffrant d’hypertension artérielle, de maladie rénale ou de maladie cardiaque.

Liquides

La consommation de beaucoup de liquide peut augmenter le débit urinaire, tandis qu’une consommation insuffisante peut entraîner une déshydratation et une diminution du débit. L’alcool et la caféine ont des effets diurétiques et augmentent la fréquence des mictions. Une personne sans pathologie sous-jacente peut uriner plus fréquemment pendant ou peu après la consommation d’alcool ou de boissons contenant de la caféine.

Les boissons contenant de la caféine comprennent

le café
les sodas
les boissons énergisantes
le chocolat chaud
le thé

L’âge avançant

Avec l’âge, de nombreuses personnes urinent plus fréquemment, surtout la nuit. La plupart des personnes de plus de 60 ans n’urinent pas plus souvent que les autres. Cependant, si une personne se réveille pour faire pipi plus de deux fois par nuit, elle peut envisager de consulter un médecin.

Combien de temps faut-il pour que l’eau se transforme en urine ?

Le système des voies urinaires est responsable de la transformation de l’eau en urine. L’urine comprend le liquide excédentaire et les déchets qui ne sont d’aucune utilité pour l’organisme. Le temps nécessaire à l’organisme pour transformer l’eau en urine varie d’une personne à l’autre. Les reins produisent l’urine qui passe ensuite dans la vessie. L’efficacité des reins a beaucoup à voir avec la durée du processus de fabrication de l’urine. Ce processus est également affecté par la quantité de liquide qu’une personne consomme ou éventuellement par d’autres conditions médicales.

Traitement

La miction fréquente ne nécessite généralement pas de traitement par Source de confiance s’il n’y a pas d’affection sous-jacente et si la fréquence n’affecte pas le bonheur ou la qualité de vie. Les femmes enceintes n’ont pas non plus besoin de traitement, car le symptôme devrait disparaître quelques semaines après l’accouchement. Tout traitement nécessaire dépendra de la cause. Le traitement résoudra ce symptôme si une affection telle que le diabète ou une infection urinaire est responsable des mictions fréquentes. Le traitement peut également augmenter le débit urinaire et réduire la taille de la prostate. Si le traitement provoque des mictions trop fréquentes, le médecin peut ajuster la dose ou prescrire un autre médicament. Il peut être utile de noter l’apport en liquide, la fréquence urinaire, l’urgence et les autres symptômes pendant 3 jours ou plus avant un rendez-vous. Cela peut aider le médecin lors du diagnostic et du traitement d’une personne.

Conseils pour gérer la fréquence urinaire

Même après avoir reçu un traitement, certaines personnes trouvent les stratégies suivantes utiles :

Limiter la quantité de soda, de caféine et d’alcool consommée, ou les éviter complètement.
Assurer une hydratation adéquate.
Faire pipi après les rapports sexuels et s’essuyer d’avant en arrière après être allé aux toilettes.
Essayer les suppléments de probiotiques ou les aliments riches en probiotiques.
Éviter d’utiliser des produits parfumés autour de la zone génitale.
Porter des sous-vêtements en coton et des vêtements amples pour prévenir les infections et les irritations.
Pratiquer les exercices de Kegel pour renforcer les muscles du plancher pelvien affaiblis.
Maintenir un poids modéré pour éviter d’exercer une pression supplémentaire sur les muscles pelviens et la vessie.
Certaines personnes trouvent également utile de respecter un horaire de passage aux toilettes. Il s’agit d’aller aux toilettes à des heures précises et d’augmenter progressivement l’intervalle entre les visites jusqu’à ce qu’il y ait un intervalle régulier de trois heures.

Questions fréquemment posées

Vous trouverez ci-dessous des questions fréquemment posées sur la fréquence urinaire.

Pourquoi ai-je toujours l’impression d’avoir envie de faire pipi après avoir uriné ?

Si une personne a toujours l’impression d’avoir envie de faire pipi après avoir uriné, il se peut qu’elle ait une infection des voies urinaires. Cette sensation est appelée fréquence urinaire.

Combien de temps pouvez-vous retenir l’urine ?

Il faut essayer de vider sa vessie toutes les 3 à 4 heures. Retenir l’urine plus longtemps dans la vessie peut l’affaiblir.

Quelle est la couleur d’une urine saine ?

Une urine saine est de couleur jaune clair à jaune foncé. De nombreux facteurs peuvent modifier la couleur de l’urine. Cependant, une personne devrait parler à son médecin si elle est préoccupée par la couleur de son urine.

Résumé

Le traitement de l’envie d’uriner trop souvent ou pas assez dépend de la cause sous-jacente. La plupart des cas de mictions fréquentes peuvent être traités par des médicaments et des changements de mode de vie.
Toute personne préoccupée par son débit urinaire devrait consulter un médecin dès que possible afin de réduire le risque de complications. Rechercher un traitement à un stade précoce peut également améliorer les perspectives.

 

 

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.