10 signes que vos antidépresseurs ne marchent pas

Pour beaucoup de gens, trouver le bon traitement contre la dépression est un processus semé d’embûches, d’essais et d’erreurs. La plus grande étude sur l’efficacité des antidépresseurs, le rapport STAR.D, a révélé que seulement 37 % des personnes ont vu leurs symptômes de dépression soulagés après avoir essayé un antidépresseur. Et même après avoir essayé quatre traitements différents contre la dépression, seulement 67% des gens ont connu une rémission.

Les chances peuvent vous sembler quelque peu minces lorsque vous cherchez le bon médicament contre la dépression. Pour améliorer vos chances de trouver le traitement qui vous convient le mieux, recherchez ces dix signes : votre antidépresseur n’agit pas, n’agit pas assez ou n’agit plus comme il le devrait.

10 signes que vos antidépresseurs ne marchent pas pour vous

1. Vous vous sentez mieux tout de suite.

Si vous réagissez très rapidement à un antidépresseur, c’est en fait un mauvais signe. Les antidépresseurs agissent en augmentant et en équilibrant les substances neurochimiques du cerveau. Notamment la sérotonine, la dopamine et la norépinéphrine, c’est un processus qui prend un certain temps. Il faut généralement deux à douze semaines pour qu’un antidépresseur soulage une dépression, avec un pic entre six et huit semaines. Donc, si vous vous sentez différent immédiatement après avoir commencé un traitement contre la dépression, c’est soit un effet secondaire du médicament contre la dépression, soit un effet placebo.

2. Vous avez sauté une dose ou plusieurs.

Le manque d’observance du traitement antidépresseur peut être une des raisons pour lesquelles les médicaments ne fonctionnent pas, ainsi qu’un obstacle majeur au traitement de la dépression.

3. Vous ne ressentez aucun soulagement des symptômes de la dépression après quelques mois.

Vous devriez voir une certaine amélioration dans les trois mois suivant le début du traitement aux antidépresseurs. Si vous avez pris une dose adéquate d’un médicament contre la dépression pendant trois mois et que vous n’obtenez pas de résultats, il est probablement temps d’essayer quelque chose de nouveau.

4. Vous ressentez une soudaine poussée d’énergie, en même temps que le blues.

Si vous ressentez plus d’énergie physique après avoir commencé un traitement antidépresseur, mais que vous souffrez toujours de dépression, c’est une bonne et une mauvaise nouvelle. Cela signifie que les médicaments contre la dépression commencent à agir, mais pas de la bonne manière.L’augmentation de l’énergie physique combinée à la dépression est une mauvaise combinaison qui peut vous faire passer à l’acte ou augmenter votre risque de suicide. Signalez donc ces symptômes à votre médecin immédiatement

5. Vous ressentez des effets secondaires désagréables.

La plus grande étude sur l’efficacité des antidépresseurs a révélé qu’il n’y a pas de différences marquées. Ils agissent tous à peu près de la même manière. Cela signifie que le choix du médicament contre la dépression peut se résumer à des effets secondaires. Si vous prenez du poids ou si vous avez des problèmes sexuels sous un antidépresseur, par exemple, vous pouvez vouloir en prendre un sans ces effets secondaires.

6. Votre antidépresseur n’a plus le même effet qu’avant.

Si vous prenez un antidépresseur depuis longtemps, votre corps peut développer une tolérance. Ainsi, alors que votre médicament a peut-être bien fonctionné au début comme traitement de la dépression, vous avez peut-être maintenant le sentiment que son pouvoir s’est estompé. Parler à votre médecin pour changer de traitement ou revoir les doses.

7. Votre dépression s’aggrave.

Si les symptômes de votre dépression s’aggravent dès que vous commencez à prendre un antidépresseur, ou s’ils s’améliorent puis s’aggravent très soudainement, c’est le signe que le médicament contre la dépression ne fonctionne pas correctement. Vous devriez consulter votre professionnel de santé immédiatement. Les signes d’alerte spécifiques à surveiller sont l’agitation, le rythme ou le mouvement constant, la torsion nerveuse des mains ou le sentiment d’être hors de contrôle.

8. Vos symptômes de dépression se sont améliorés, mais vous n’êtes toujours pas vous-même.

Si vous ressentez un certain soulagement sous antidépresseur, mais que ce n’est pas celui que vous espériez, il est peut-être temps d’essayer quelque chose de nouveau. Il peut s’agir d’essayer un autre médicament contre la dépression ou d’ajouter à votre traitement des conseils, de la psychothérapie, des exercices cardio-vasculaires qui améliorent l’humeur, ou même de la luminothérapie. La combinaison de médicaments et d’autres traitements de la dépression peut accélérer le temps de guérison et réduire la durée totale de traitement aux antidépresseurs.

9. Vous avez de violentes sautes d’humeur.

Les médicaments antidépresseurs peuvent parfois provoquer des sautes d’humeur. En particulier chez les personnes qui ont tendance à souffrir de troubles bipolaires: dépression et manie. Si vous vous sentez inhabituellement exalté ou si vous devenez très sec avec votre conjoint, si vous cassez des meubles ou si vous avez un accès de rage au volant inhabituel, vous devez probablement changer d’antidépresseur.

10. Après une période prolongée sous antidépresseur, votre dépression a disparu.

Si vous avez pris un antidépresseur pendant au moins six mois et que vous avez obtenu une rémission, il est peut-être temps d’arrêter complètement. Les antidépresseurs, en particulier les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS), peuvent produire des symptômes physiques de sevrage si vous arrêtez brusquement de les prendre. Vous devez donc réduire lentement le dosage des médicaments contre la dépression, généralement sur quelques semaines.

Les antidépresseurs ne sont pas comme si on prenait de l’aspirine pour un mal de tête. Si vous pensez que votre traitement ne répond pas à vos attentes, appelez votre médecin et il ou elle pourra vous aider à vous sentir mieux.