Le saviez vous ?

Troubles de la thyroïde: ces 6 nutriments indispensables à un bon équilibre

Certaines personnes souffrant de troubles de la thyroïde peuvent présenter des carences en certains nutriments. En voici 6 indispensables

Certaines personnes souffrant de troubles de la thyroïde peuvent présenter des carences en certains nutriments, et il peut être bénéfique d’en augmenter les niveaux. Cependant, la prise de compléments peut également entraîner de graves risques pour la santé des personnes souffrant de troubles thyroïdiens ou ayant une thyroïde saine. De plus en plus de détaillants proposent des compléments en vente libre avec des étiquettes déclarant qu’ils favorisent la santé de la thyroïde, par exemple en fournissant de l’énergie ou en aidant à la perte de poids.

Selon un article de 2013, la plupart de ces allégations n’ont aucune base scientifique, et certains de ces produits pourraient contenir des ingrédients potentiellement dangereux pour les personnes souffrant de certaines affections de la thyroïde. Chez les personnes dont la thyroïde est saine, la prise de nutriments supplémentaires peut augmenter le risque de complications thyroïdiennes.

En outre, la prise d’un trop grand nombre de compléments thyroïdiens peut interférer avec les résultats des tests sanguins de la thyroïde d’une personne. Cet article examine les avantages et les inconvénients de la prise de compléments thyroïdiens et l’effet de nutriments spécifiques sur la santé de la thyroïde. Il explique également quels compléments peuvent être bénéfiques pour certains troubles thyroïdiens.

La prise de compléments alimentaires peut-elle aider à lutter contre les troubles de la thyroïde ?

Selon la British Thyroid Foundation, aucun complément alimentaire spécifique ne peut aider à traiter les troubles de la thyroïde. La meilleure façon de promouvoir la santé de la thyroïde est de suivre un régime alimentaire équilibré qui comprend les niveaux corrects de nutriments nécessaires.

Cependant, la prise de nutriments supplémentaires peut contribuer à la santé de la thyroïde chez certaines personnes qui ont du mal à suivre un régime équilibré, notamment:

– les personnes suivant un régime restrictif
– les personnes enceintes ou qui allaitent
– les personnes souffrant de troubles de la thyroïde
– les personnes souffrant d’autres problèmes de santé sous-jacents

Un médecin peut aider à identifier le dosage correct et déterminer si les compléments peuvent affecter les résultats des tests sanguins de la thyroïde. La consommation de quantités élevées de certains nutriments peut nuire à la santé de la thyroïde, provoquer des effets secondaires ou présenter des risques pour la santé en général.

Les 6 nutriments qui affectent la santé de la thyroïde que l’on trouve dans l’alimentation

1 Iode

Une carence en iode peut provoquer des troubles de la thyroïde. Les personnes dont la thyroïde est en bonne santé doivent avoir des niveaux d’iode appropriés dans leur organisme. L’apport recommandé d’iode par jour est relativement faible, soit 150 microgrammes (mcg) pour les personnes de plus de 19 ans. Cependant, les adolescents et les femmes enceintes ont besoin d’une dose légèrement plus élevée, à savoir 220 mcg. Et celles qui allaitent ont besoin de 290 mcg. La prise d’une trop grande quantité d’iode sous forme de compléments peut provoquer une hypothyroïdie, ou une thyroïde insuffisamment active, et une hyperthyroïdie, ou une thyroïde trop active. Chez les personnes atteintes d’hypothyroïdie et d’hyperthyroïdie, la prise de suppléments d’iode peut être inutile ou potentiellement dangereuse.

Les médecins prescrivent généralement des médicaments contenant les hormones T3 et T4. La glande thyroïde utilise l’iode pour fabriquer ces hormones. Cependant, certains compléments disponibles dans le commerce contiennent un dosage de T3 et T4 plus élevé que celui prescrit par les médecins. Cela peut entraîner une thyrotoxicose iatrogène, qui peut être fatale.

Les sources d’iode naturellement disponibles dans l’alimentation comprennent :

– les algues marines
– morue
– le yaourt grec
– les œufs

Une personne doit éviter les suppléments et les stimulants naturels qui contiennent du varech. Il pourrait avoir des effets indésirables sur la fonction thyroïdienne. Les personnes souffrant d’une maladie de la thyroïde peuvent ne tirer aucun bénéfice de la consommation de varech.

2 Sélénium

L’organisme a besoin de sélénium pour la fonction antioxydante et le métabolisme des hormones thyroïdiennes. Une carence en sélénium peut entraîner un dysfonctionnement de la thyroïde.
Cependant, il n’existe pas suffisamment de preuves pour suggérer que les suppléments de sélénium peuvent réduire le risque de troubles thyroïdiens chez une personne.
Les suppléments de sélénium peuvent être bénéfiques pour les personnes atteintes de la maladie de Hashimoto.

Cependant, un apport élevé en sélénium chez des personnes ne présentant pas de carence peut provoquer diverses affections, telles que l’hyperglycémie, l’athérosclérose ou le cancer.

Les sources alimentaires de sélénium comprennent :

– les fruits de mer
– la viande
– les œufs
– les produits laitiers
– le pain
– céréales

3 Zinc

L’organisme a besoin de zinc pour le fonctionnement de la thyroïde. Le zinc joue un rôle dans la synthèse et le métabolisme des hormones thyroïdiennes. Cependant, la prise d’une trop grande quantité de zinc pendant de longues périodes peut provoquer des symptômes digestifs ou entraîner une baisse du taux de cuivre ou une diminution de l’immunité.

Les bonnes sources alimentaires de zinc comprennent

– les huîtres
– la viande rouge
– la volaille
– les fruits de mer, comme le crabe et le homard
– les céréales pour petit-déjeuner enrichies

4 Fer

Une anémie due à une carence en fer peut provoquer une hypothyroïdie. Toutefois, la prise d’une trop grande quantité de fer peut entraîner une toxicité, diminuer l’absorption du zinc et interagir avec des médicaments. Par exemple, les comprimés de fer et les multivitamines qui contiennent du fer peuvent affecter la capacité de l’organisme à absorber la thyroxine. Certaines personnes souffrant d’hypothyroïdie, de goitre ou de cancer de la thyroïde peuvent prendre de la thyroxine comme médicament. Par conséquent, certains médecins recommandent d’attendre quelques heures après la prise de thyroxine avant de prendre un supplément de fer.

Une personne peut incorporer du fer dans son régime alimentaire en consommant les aliments suivants :

– viande maigre
– fruits de mer
– volaille
– haricots blancs
– lentilles
– épinards
– haricots rouges
– pois

 

5 Vitamine D

La vitamine D est un complément alimentaire courant qui aide le corps à réguler la production de calcium et de phosphate. Certaines études ont montré des liens possibles entre de faibles niveaux de vitamine D et le cancer de la thyroïde et les maladies thyroïdiennes auto-immunes, comme la thyroïdite de Hashimoto et la maladie de Graves. La prise d’une trop grande quantité de vitamine D peut être dangereuse. Cela se produit presque toujours lors de la prise de suppléments et peut entraîner une insuffisance rénale.

Une personne peut incorporer davantage de vitamine D dans son alimentation en consommant les aliments suivants :

– poissons gras
– huiles de foie de poisson
– aliments enrichis, tels que
– lait
– jus d’orange
– les céréales

6 La vitamine A

La vitamine A régule le métabolisme des hormones thyroïdiennes et inhibe l’hormone thyréostimulante (TSH). Dans une revue de 2017 des chercheurs soulignent le rôle essentiel de la vitamine A dans la fonction thyroïdienne. Par exemple, une carence en vitamine A peut aggraver les troubles thyroïdiens survenus en raison d’une carence en iode. Les rétinoïdes, un type de vitamine A, peuvent avoir un effet négatif sur le métabolisme de l’iode.

Les sources alimentaires de vitamine A comprennentSource fiable :

– le foie de bœuf
– saumon
– les légumes à feuilles vertes
– les produits laitiers

Suppléments pour la maladie d’Hashimoto

La maladie d’Hashimoto est une maladie auto-immune qui est une cause fréquente d’hypothyroïdie. Dans cette maladie, des anticorps attaquent la glande thyroïde, ce qui la rend incapable de produire suffisamment d’hormones thyroïdiennes.

Les compléments suivants peuvent favoriser une fonction thyroïdienne saine chez une personne atteinte de la maladie de Hashimoto :

– Sélénium : Une étude de 2018 a constaté que donner 200 mcg de suppléments de sélénium par jour pouvait diminuer les anticorps thyroïdiens chez les personnes atteintes de la maladie de Hashimoto. Les effets secondaires étaient également minimes.
– Myo-Inositol : Ce sucre facilite la fonction thyroïdienne. Une étude de 2017 a constaté que donner aux personnes atteintes de Hashimoto 600 milligrammes (mg) de Myo-Inositol et 83 mcg de sélénium pouvait favoriser la santé de la thyroïde.
– Fer : les personnes atteintes de la maladie de Hashimoto sont plus susceptibles d’avoir une carence en fer, en particulier les femmes en période de menstruation.

Les troubles thyroïdiens sont des problèmes de santé complexes qui nécessitent un traitement par des professionnels de santé qualifiés. La prise de compléments peut être bénéfique pour certaines personnes dans certaines circonstances, mais elle peut également entraîner une aggravation des symptômes ou conduire à d’autres risques pour la santé.

Articles similaires