Trouble déficitaire de l’attention chez l’adulte : vous vous reconnaissez ?

Le trouble déficitaire de l’attention (TDA) est une affection qui peut toucher les enfants, les adolescents et les adultes de différentes manières. Bien qu’il soit plus souvent considéré comme un trouble de l’enfance, les adultes peuvent également en souffrir. Malheureusement, cela signifie que le TDA peut parfois être négligé ou même mal diagnostiqué lorsqu’un adulte présente des symptômes ; cependant, il est important de comprendre comment le trouble affecte les personnes de plus de 18 ans afin d’envisager un traitement et des options de soins appropriés.

Dans cet article, nous allons explorer certains symptômes courants associés au trouble déficitaire de l’attention chez l’adulte, y compris l’importance de les reconnaître rapidement afin que le diagnostic et les plans de prise en charge puissent être appliqués pour obtenir les meilleurs résultats.

Qu’est-ce qu’un TDA (trouble déficitaire de l’attention) ?

Le trouble déficitaire de l’attention (TDA) est un trouble du développement neurologique qui peut toucher aussi bien les enfants que les adultes. Il se définit par un schéma persistant d’inattention, d’impulsivité et/ou d’hyperactivité qui interfère de manière significative avec le fonctionnement quotidien. Les symptômes les plus courants sont :

  • La difficulté à se concentrer sur des tâches.
  • L’incapacité à établir des priorités ou à organiser des tâches de manière efficace.
  • La difficulté à mener à bien des projets et des activités.
  • Le bavardage excessif.
  • L’agitation.
  • L’impulsivité.

Bien qu’il n’existe pas de remède pour le TDA, divers traitements peuvent aider à gérer les symptômes et à améliorer le contrôle de l’attention. Avec l’aide et les conseils appropriés, les personnes touchées par ce trouble peuvent apprendre à diriger leur énergie vers des activités qui contribuent à leur réussite.

Comment un adulte pourrait être victime d’un TDA ?

Le trouble déficitaire de l’attention (TDA) est généralement associé aux enfants, mais il peut aussi toucher les adultes. Le TDA peut être déclenché par des conditions neurologiques sous-jacentes, et les signes peuvent avoir été présents à l’âge adulte depuis le début, mais non reconnus. Par exemple, un symptôme courant du TDA est la difficulté à rester concentré sur des tâches ou des conversations en raison de la distractibilité.

Un adulte atteint de TDA peut avoir du mal à se concentrer pendant de longues périodes au travail ou à l’école. En outre, une victime de TDA adulte peut également être submergée par de multiples tâches et avoir tendance à remettre à plus tard, voire à oublier les échéances. En conséquence, elle peut se retrouver en difficulté au travail ou avoir du mal à faire face aux exigences de la vie quotidienne.

Quelles sont les options de traitement proposées ?

L’un des traitements les plus courants du trouble déficitaire de l’attention (TDA) chez l’adulte est :

Une combinaison de médicaments :

La médication est l’approche thérapeutique la plus courante et peut inclure des médicaments stimulants tels que l’Adderall ou le Ritalin. Ces médicaments aident à améliorer la concentration et la focalisation, ainsi que les aptitudes sociales et l’impulsivité. Il existe également des médicaments non stimulants qui peuvent être utilisés en combinaison avec des stimulants, ou comme option alternative.

La thérapie :

En plus des médicaments, la psychothérapie peut être extrêmement bénéfique pour aider les adultes souffrant de TDA à mieux gérer leurs symptômes. La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est souvent recommandée pour aider les personnes à maîtriser leur comportement. Ce type de thérapie aide les patients à comprendre le lien entre les pensées, les sentiments et les comportements tout en apprenant des stratégies efficaces pour gérer les situations difficiles qui peuvent survenir en raison des symptômes du TDA. En outre, les séances de conseil peuvent apporter un éclairage important sur la manière dont le TDA affecte les relations avec les membres de la famille et les amis.

Les modifications du mode de vie :

En complément de la psychothérapie, des modifications du mode de vie, comme l’exercice physique, sont également recommandées aux personnes souffrant de TDA chez l’adulte. L’exercice peut contribuer à réduire le niveau de stress, qui aggrave souvent les symptômes du trouble déficitaire de l’attention, et à améliorer la capacité de concentration en augmentant le taux d’endorphines (hormones du bien-être). En outre, l’exercice régulier, associé à des habitudes alimentaires saines, peut aider à réguler les habitudes de sommeil que de nombreuses personnes souffrant d’un TDA adulte ont du mal à maintenir par elles-mêmes.

Il est important que les adultes souffrant de TDA se souviennent que de nombreuses options sont disponibles lorsqu’ils cherchent un traitement. Il est essentiel de demander l’avis d’un professionnel de la santé avant d’entamer un plan de traitement, quel qu’il soit, afin de recevoir des soins personnalisés et adaptés à vos besoins et objectifs particuliers. Grâce à une combinaison de médicaments, de thérapies, de changements de style de vie, de soutien de la famille/des amis et de techniques d’autogestion, les adultes souffrant d’un trouble déficitaire de l’attention (TDA) peuvent améliorer leur fonctionnement dans leur vie quotidienne !

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.