Traumatisme dentaire, dent qui bouge, … On vous dit pourquoi et comment y remédier !

Votre bouche (tout comme le reste de votre corps) est en constante évolution et une partie de cette évolution concerne vos dents. Cela peut sembler surprenant, surtout lorsque vous remarquez pour la première fois qu’une ou plusieurs de vos dents bougent en constance ! Comprendre ce qui se passe dans votre bouche (et votre visage) au fil des ans vous aidera à savoir à quoi vous attendre et ce que vous pouvez faire à ce sujet. Mais avant d’en connaître les causes, nous devons démystifier l’un des plus grands mythes de la dentisterie et de l’orthodontie !

Les dents de sagesse ne jouent aucun rôle dans la mobilité des dents !

Les dents de sagesse (troisièmes molaires) sont les dernières dents à pousser et sont souvent incluses en raison d’un manque d’espace. De nombreuses personnes (y compris des professionnels dentaires) croient encore aujourd’hui, à tort, que la pression exercée par les troisièmes molaires pousse le reste des dents vers l’avant et provoque leur déplacement. La plupart des recherches n’ont pas réussi à démontrer une association et, plus important encore, les dents se déplacent même si les dents de sagesse sont retirées (extraites). Alors, si ce ne sont pas les dents de sagesse, pourquoi les dents se déplacent-elles ?!

Voici les six raisons les plus importantes pour lesquelles vos dents continueront à se déplacer  :

  1. Votre mâchoire inférieure ne cesse de grandir !

C’est peut-être l’une des raisons les plus surprenantes, mais croyez-le ou non, votre mâchoire inférieure (mandibule) continue de croître vers l’avant en permanence. Cette croissance vers l’avant, bien que très lente et de faible ampleur, a pour conséquence que vos dents antérieures inférieures se heurtent aux dents antérieures supérieures par l’arrière, ce qui entraîne un espacement des dents antérieures supérieures ou un encombrement des dents antérieures inférieures (de travers).

  1. La largeur de votre mâchoire inférieure diminue avec le temps.

La largeur de la mâchoire inférieure se réduit au fil des ans, surtout au niveau des canines inférieures. Il en résulte que les dents inférieures de devant sont également plus serrées avec le temps.

  1. Grincement et usure des dents.

Le grincement (grincement ou serrement) des dents (bruxisme) est un processus destructeur qui provoque une usure excessive des dents et peut aussi endommager les tissus qui les entourent. Il en résulte des dents plus courtes, des modifications de l’occlusion et, dans les cas graves, des modifications du visage.

  1. Procédures dentaires et perte de dents.

Les dents continuent ainsi de pousser tout au long de la vie. Si l’une de vos dents est retirée, les dents situées à côté et à l’opposé vont se déplacer dans l’espace créé. Par exemple, si la première molaire inférieure est extraite, la première molaire supérieure peut commencer à « tomber » dans l’espace. Ainsi, la deuxième molaire inférieure peut commencer à se déplacer vers l’avant.

  1. Maladie parodontale et perte osseuse.

La maladie parodontale désigne l’inflammation (et l’infection) des tissus entourant les dents, en particulier les os et les gencives. Il en résulte une perte osseuse au-dessus des dents, ce qui signifie une diminution du soutien de vos dents. Le déplacement (et la mobilité) des dents est une conséquence courante et provoque souvent l’apparition d’espaces entre les dents.

  1. Vieillissement.

Les dents sont enrobées extérieurement par les lèvres et les joues et intérieurement par la langue. En général, le vieillissement rend les lèvres plus serrées, ce qui signifie une plus grande pression sur les dents de l’extérieur. Résultat ? Plus d’encombrement !

Il est intéressant de noter que le vieillissement des lèvres affecte également votre sourire. Ce qui explique pourquoi vous montrez moins de dents frontales supérieures et plus de dents frontales inférieures lorsque vous souriez ! Vous vous demandez donc : « Que puis-je faire pour empêcher mes dents de bouger ? ». Nous sommes heureux que vous posiez la question !

Voici quelques mesures que vous pouvez prendre !

  1. Gardez votre bouche et vos dents en bonne santé.

Des visites régulières chez le dentiste et le traitement recommandé sont un bon début. Le maintien de votre santé bucco-dentaire minimise les risques de maladie parodontale et de perte de dents.

  1. Traitez tout problème d’occlusion ou de grincement chronique.

Le grincement des dents n’est pas un problème anodin et doit être traité rapidement. Bien qu’il n’y ait pas de remède, il existe certainement des moyens de protéger vos dents des effets néfastes du grincement. Par exemple, les protège-dents sont efficaces pour prévenir l’usure des dents.

  1. Traitement orthodontique.

Il est important de comprendre qu’un problème de position de vos dents ne se résoudra jamais de lui-même, ne s’améliorera jamais et s’aggravera probablement au fil du temps. L’orthodontie pour adultes est de plus en plus populaire, notamment grâce à des options de traitement plus discrètes. Gardez à l’esprit qu’il est plus facile, plus rapide et moins coûteux de corriger un problème mineur que de s’attaquer à un problème plus complexe. Si nous savons pertinemment que toute condition existante ne fera qu’empirer avec le temps, alors attendre et remettre à plus tard un traitement orthodontique n’a pas beaucoup de sens !

* Presse Santé s' efforce de transmettre la connaissance santé dans un langage accessible à tous. En AUCUN CAS, les informations données ne peuvent remplacer l' avis d'un profesionel de santé.