Homeopathie

Tout savoir sur la souche homéopathique Arsenicum Iodatum

Arsenicum Iodatum connote une souche homéopathique à visée thérapeutique. C’est le triiodure d’arsenic qui est à l’origine de la préparation de ce remède. Présenté sous la forme de cristaux (de couleur orangée), ce produit homéopathique agit sur des champs différents. En effet, son efficacité s’accentue et se manifeste par son action en cardiologie, en dermatologie, en en, pneumologie et en oto-rhino-laryngologie. Inodores et solubles dans les liquides (eau, alcool), la poudre homéopathique Arsenicum iodatum s’inscrit sur la liste 1 des substances vénéneuses. Cet élément chimique dispose de nombreuses formes en homéopathie.  Voici toutes les possibilités : comprimé, granules, poudre, pommade, doses et solution buvable en gouttes ou en ampoules.

Les soucis de santé que l’Arsenicum Iodatum peut éviter

On va davantage parler des grands atouts thérapeutiques d’Arsenicum Iodatum. Ce remède agit efficacement :

  • Sur la sphère pneumologie et ORL : rhume aigu avec écoulement nasal brûlant et aqueux et rhume chronique. Il soigne la sinusite maxillaire, l’obstruction nasale, les rhinites et les bronchites.
  • Sur le plan dermatologique : sensations de brûlure (de la peau ou des muqueuses). En effet, l’Arsenicum Iodatum soigne le lichen, le psoriasis, l’eczéma avec prurit intense, la peau sèche et froide.
  • Sur la nutrition et le métabolisme, il règle les problèmes nutritionnels et métaboliques. Ce médicament solutionne l’amaigrissement et la fatigue sans diminution de l’appétit ni restriction alimentaire.

En ce qui concerne ses autres indications, l’Arsenicum Iodatum peut réparer et traiter :

  • L’amaigrissement malgré un important appétit,
  • La fatigue avec agitation,
  • Les ganglions multiples et durs,
  • Le cœur sénile, l’arythmie et les troubles de la conduction notamment chez les sujets âgés.
  • l’écoulement très irritant des muqueuses (vaginales, conjonctivales, pharyngées, buccales ou digestives)

Tous ces malaises peuvent facilement affecter les personnes sensibles présentant des faiblesses physiques, émotionnelles ou psychiques. C’est-à-dire, les individus âgés, sthéniques, fragiles, ou atteints de pathologie cardiovasculaire et les jeunes maigres (malgré un appétit conservé).

Différents dosages de l’Arsenicum Iodatum

Les dosages judicieux de la souche homéopathique Arsenicum Iodatum en :

  • Pneumologie et oto-rhino-laryngologie (coryzas itératifs avec hypertrophie adénoïdienne ou adénopathies, coryzas spasmodiques, rhinites chroniques, toux spasmodiques et itératives). En dilution moyenne (9 CH ou 18 DH) et en haute dilution (15 CH). A raison de 5 granules, 1 à 2 fois par jour pendant 2 mois.
  • Dermatologie (dermatoses squameuses chroniques comme les dermatites atopiques et les mycoses cutanées). Prendre (en dilution moyenne) 7- 9 CH ou 14 18 DH à raison de 5 granules/jour pendant 3 mois.
  • Nutrition et métabolisme: asthénie, amaigrissement (malgré un fort appétit), convalescences. 7 ou 9 CH/14 ou 18 DH en dilution moyenne et à raison de 5 granules. Fréquence de prises : 2 fois par jour pendant 1 mois.
  • Cardiologie (artériosclérose de la sénescence, tachycardies, extrasystoles, myocardiopathies). 7 ou 9 CH/14 ou 18 DH à raison de 5 granules par jour (pendant 6 mois).

Articles similaires