Thuya occidentalis, le remède homéopathique à action générale

Thuya occidentalis

L’homéopathie est une méthode thérapeutique consistant à donner au malade une substance à dose infinitésimale. La substance peut provoquer des symptômes comparables à ceux du patient chez une personne en bonne santé. L’homéopathie préconise la loi de la similitude. Les médicaments homéopathiques ont diverses origines. L’origine peut être minérale, chimique, végétale ou animale.

Thuya occidentalis est un petit arbre ornemental. C’est une espèce de famille des Cupressaceae. On fabrique à partir de ces rameaux qu’on recueille au printemps les teintures mères.

Le remède peut se présenter sous différentes formes. Comme des suppositoires, des ampoules buvables, des triturations, des gouttes, des granules et des doses. Les matières de base des doses globules et des granules sont le lactose et le saccharose. Les triturations en poudre orale contiennent uniquement de lactose. Quant aux restes, ce sont des solutions hydroalcooliques. Ce sont les ampoules, les gouttes et les teintures mères.

Dans quel cas doit-on utiliser ce remède homéopathique ?

Les indications thérapeutiques de ce remède sont très nombreuses. Comme en cas de rhinopharyngite, d’otite, de douleurs aux oreilles, de sinusite chronique et d’angine récurrente. De même qu’en cas de verrue, de leucorrhées, de bronchite récidivante et de bronchite chronique. Le remède peut traiter l’asthme qui s’aggrave durant la saison froide. Il améliore les douleurs articulaires, les troubles survenus à la suite ou au décours d’un traitement comme antibiothérapie.

La suivante liste présente les cas où Thuya occidentalis est utile :

  • Infections urinaires chroniques.
  • Hypertrophies de la prostate.
  • Présence de polypes dans la vessie.
  • Conjonctivites, chalazion.
  • Troubles digestifs : bruit hydroaérique, borborygme.

Comment utiliser correctement Thuya occidentalis comme remède homéopathique ?

On le prend en dehors du café, de la menthe, du tabac mais également des repas. On laisse fondre les doses et les granules sous la langue. C’est un remède utilisable pendant la grossesse et l’allaitement.

Posologie recommandée selon les cas :

Angines récurrentes, douleurs aux oreilles, sinusites chroniques, rhinopharyngites : prendre 5 granules de 15 CH par jour pendant 3 mois.

Asthme, bronchites récidivantes, bronchites chroniques : prendre une dose de 30 CH par semaine pendant 3 mois. La même dose peut également traiter le fond des verrues et les infections urinaires chroniques. De même que la présence de polypes dans la vessie, les leucorrhées, les conjonctivites et le chalazion. Une dose encore similaire et la même durée de traitement peut guérir l’hypertrophie de la prostate.

En cas de trouble digestif, il faut prendre une dose par semaine de 30 CH pendant 3 mois. La dose et la durée similaire améliore les douleurs articulaires.

Les troubles survenus à la suite d’un traitement se soignent par 5 granules de 15 CH par jour. La prise doit se faire pendant 3 mois.

Quant aux réactions déclenchées par un traitement notamment suite à un vaccin, la dose est la suivante :

  • le 1er jour : 1 dose de 9 CH.
  • le 2ème jour : 1 dose de 15 CH.
  • le 3ème jour : 1 dose de 30 CH. En cas de nécessité, on peut prendre une dose similaire par semaine ou tous les 15 jours.
À NE PAS RATER !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé
Avec nous, pas d’indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.
Adresse e-mail non valide