Solitude : des symptômes physiques insoupçonnés

Si vous ne passez pas d’un site internet à un autre sur un ordinateur toute la journée, vous êtes alors probablement en train de parcourir les médias sociaux avec votre téléphone collé à vous.

Ces canaux technologiques illimités vous permettent d’être connecté à qui vous voulez, pratiquement quand vous le voulez. Pourtant, le sentiment de solitude, ou même la solitude subie n’a jamais été aussi forte qu’en nos temps d’hyper-connectivité. Et si vous avez une idée des effets déprimant de la solitude sur votre santé mentale, savez-vous ce qui arrive à votre corps quand vous êtes seul trop longtemps ? Si vous faites partie des personnes susmentionnées qui sont aux prises avec le côté émotionnel de la solitude, il est possible que vous ignoriez les symptômes physiques.

Mais avant de pouvoir identifier avec précision les signes physiques de la solitude, vous devez d’abord comprendre ce qu’est la solitude et les différents types de solitude que vous pouvez ressentir. La solitude est essentiellement « la détresse, ou la douleur émotionnelle, que ressent une personne en raison d’un manque de liens avec les autres qui survient souvent lorsque les autres ne sont pas aussi disponibles que nous le voudrions, ou parce que la qualité des interactions avec eux n’est pas satisfaisante sur le plan émotionnel.

De la solitude épisodique à la solitude chronique

Il est normal de connaître des périodes de ce que l’on appelle la solitude épisodique, lorsque, par exemple, vous déménagez dans une nouvelle ville ou changez d’emploi. Mais s’il arrive des moments où vous vous sentez plus souvent seul, ou lorsque vous êtes plus enclin à vous isoler des autres dans votre vie quotidienne, c’est là que la solitude épisodique devient une solitude chronique.

La solitude chronique peut être liée à, et exacerber, un certain nombre de conditions que les gens ne remarquent pas forcément, notamment les maux de tête, l’hypertension artérielle, l’aggravation du diabète, les maux d’estomac, les douleurs physiques et un système immunitaire trop actif. Les symptômes peuvent être subtils, mais cela ne signifie pas qu’il faille les ignorer. Dans l’ensemble la solitude a le même impact sur la mortalité que le fait de fumer 15 cigarettes par jour.

De plus, il n’est pas nécessaire d’être physiquement seul pour se sentir seul. Vous pouvez être entouré de gens, des collègues de travail au bureau, des colocataires ou un conjoint à la maison, mais c’est le sentiment subjectif que votre besoin de connexion n’est pas satisfait qui déclenche ces émotions et, par conséquent, des réactions physiques.

Quel est donc l’effet réel de la solitude sur votre corps et votre bien-être physique ? Ce sont les symptômes physiques les plus courants qui peuvent résulter d’un sentiment constant de solitude.

La capacité à gérer le stress est diminuée

Votre corps est constitué d’un système d’hormones. Le cortisol, une hormone stéroïde, est produit à des niveaux élevés lorsque votre corps est stressé afin de l’aider à faire face aux situations stressantes. Lorsque vous êtes capable de vous socialiser, d’évacuer vos frustrations et de profiter pleinement des relations humaines, votre taux de cortisol est généralement faible. Mais, si vous deviez vivre des situations très stressantes à un moment où vous ne vous sentez pas socialement connecté aux autres, votre corps pourrait ne pas bien réagir négativement à un excès de cortisol.

Difficultés de sommeil et manque d’énergie.

Les personnes qui luttent contre la solitude souffrent souvent également d’un manque d’énergie. Ce manque peut être la conséquence directe d’un manque de sommeil, d’une fixation sur la solitude qui finit par les épuiser ou de problèmes généraux de sommeil. Il existe quelques raisons essentielles pour lesquelles les personnes seules ont tendance à avoir un mauvais sommeil. La première est que les personnes qui s’engagent régulièrement dans des activités sociales ont tendance à mieux dormir, ne serait-ce que parce qu’elles ont été stimulées émotionnellement, physiquement, ou une combinaison des deux, tout au long de la journée. Par conséquent, lorsqu’ils se couchent, ils sont en fait fatigués. A l’inverse, les personnes seules peuvent avoir une vie moins structurée, manquer de stimulation et finir par aller au lit sans se sentir fatiguées.

La deuxième raison pour laquelle les personnes solitaires peuvent avoir des problèmes de sommeil est liée à ces taux de cortisol inquiétants. Dans les situations de stress, les personnes seules peuvent en effet connaître un pic important de cortisol, ce qui rend plus difficile pour le corps de se détendre correctement, de s’endormir (et de rester) endormi.

Divers maux et douleurs

La douleur émotionnelle peut aggraver la douleur physique. Ainsi, pour les personnes qui sont naturellement sujettes aux maux de tête et/ou à d’autres formes de douleur physique, il y a de fortes chances que la détresse émotionnelle de la solitude aggrave toute douleur physique qu’elles ressentent régulièrement. Les mêmes règles s’appliquent aux personnes souffrant de problèmes gastriques et digestifs, car le sentiment de solitude peut avoir un effet direct sur le microbiome humain (c’est-à-dire votre intestin). Les troubles gastriques et digestifs peuvent être précipités ou aggravés par les hormones libérées lorsque nous sommes contrariés, anxieux ou inquiets. En conséquence, votre digestion et le biome de votre intestin peuvent être affectés, et un déséquilibre chimique peut se produire, compromettant le bon fonctionnement de votre système digestif.

Troubles de l’alimentation et sensation de faim

Selon une étude de 2015 publiée dans la revue Hormones and Behavior, les femmes seules se sentent plus affamées après les repas que les femmes qui ont des liens sociaux forts. Les sentiments de solitude provoquent en fait chez les femmes une sensation de faim physique, même si tous leurs besoins caloriques ont été satisfaits.Le besoin de lien social est fondamental pour la nature humaine, concluent les chercheurs dans cette étude. Par conséquent, les gens peuvent se sentir plus affamés lorsqu’ils se sentent socialement déconnectés.

Comment faire face à un sentiment de solitude et le dépasser?

La solitude chronique n’affecte pas seulement votre santé mentale, elle a également des répercussions sur votre bien-être physique. Si vous ou l’un de vos proches vous sentez seul et ressentez l’un de ces symptômes physiques, il est important de demander de l’aide à un ami, un membre de votre famille et/ou un professionnel. Cela dit, il existe quelques habitudes que vous pouvez mettre en pratique pour aider à atténuer les effets lorsque des sentiments de solitude commencent à apparaître.

En plus de parler avec un médecin, un thérapeute ou un autre professionnel de la santé, le fait de s’engager avec d’autres personnes de manière positive et saine peut avoir un impact significatif sur votre bien-être. Bien que l’envoi de SMS soit un début, mieux vaut choisir les appels téléphoniques, le bénévolat, l’adhésion à des clubs, la participation à un cours d’entraînement, etc. pour aider à renforcer votre estime de soi.

Le thème commun ici est de sortir de la maison et d’interagir avec les autres, mais une autre façon de se sentir moins seul est de sortir et de se mettre au soleil. Faire de l’exercice et sortir au soleil peut aider à augmenter les endorphines et la sérotonine. Ces « hormones cérébrales » peuvent stimuler l’humeur, aider à améliorer le sommeil et vous rendre  plus heureux.

Enfin, les personnes qui souffrent de solitude chronique peuvent bénéficier de l’adhésion à un groupe de soutien, en particulier si la maladie est un effet secondaire d’un autre problème auquel vous pourriez être confronté, comme la toxicomanie, le deuil d’un être cher, un divorce ou une rupture, etc. Recevoir le soutien et les encouragements d’autres personnes dans des situations similaires peut contribuer à atténuer les symptômes de la solitude chronique.

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter Presse santé

Recevez chaque semaine et en avant première notre actualité santé : actualités médicales, conseils santé, innovations scientifiques, dossiers complets directement dans votre boite mail !

Adresse e-mail non valide
Essayez c est gratuit. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.