Séniors: l’activité physique l’après-midi peut être la plus bénéfiques pour la longévité

une nouvelle étude a révélé qu'une séance d'entraînement en milieu de journée est liée à un risque plus faible de décès par maladie cardiaque et par cancer

Bien que l’exercice physique à tout moment soit bénéfique, une nouvelle étude a révélé qu’une séance d’entraînement en milieu de journée est liée à un risque plus faible de décès par maladie cardiaque et par cancer. L’exercice n’a pas besoin d’être structuré pour être bénéfique. Même une promenade de l’après-midi autour du pâté de maison compte.

Si vous faites de l’exercice à l’heure du déjeuner, il peut y avoir des moments, peut-être lorsque vous déballez les vêtements en sueur de votre sac de sport chaque soir, où vous vous demandez si cela en vaut la peine. Mais les conclusions d’une nouvelle étude portant sur plus de 90 000 personnes pourraient vous inciter à poursuivre le combat : Faire de l’exercice l’après-midi réduit davantage le risque de décès précoce que l’activité physique pratiquée le matin ou l’après-midi.

L’étude, publiée le 18 février dans la revue Nature Communications, fournit de bonnes preuves qu’une intervention non médicamenteuse telle que l’activité physique fait une différence dans les résultats de santé. L’étude montre finalement que la pratique d’une activité modérée à vigoureuse (MVPA) est associée à une probabilité moindre de mourir d’une maladie cardiovasculaire ou d’un cancer. Il ne s’agit pas seulement d’une question de poids, mais aussi de bouger pour la santé globale.

L’exercice modéré à vigoureux réduit le risque de décès toutes causes confondues, de maladies cardiaques et de cancer

Pour examiner la relation entre l’exercice, le moment de l’exercice et le risque global de décès, ainsi que le décès dû à des causes spécifiques, les chercheurs ont utilisé les données sanitaires et démographiques d’environ 92 000 personnes figurant dans une base de données biomédicales du Royaume-Uni. Tous les participants ont porté un accéléromètre pendant une semaine, qui permettait de suivre le moment de la journée où ils faisaient de l’exercice et l’intensité de leur effort.

Après avoir recueilli ces données, les chercheurs ont placé les participants dans l’un des quatre groupes en fonction du moment où ils faisaient de l’exercice :

Le matin, de 5 heures à 11 heures.
Après-midi, de 11 heures à 17 heures.
le soir, de 17 heures à minuit.
Un groupe qui n’a pas montré de préférence pour l’heure et qui a fait de l’exercice à différents moments de la journée tout au long de la semaine.
Après une moyenne de 7 ans, les enquêteurs ont vérifié les dossiers de décès des participants. Au total, 3 088 participants (3,4 %) étaient décédés ; 1 076 (1,2 %) étaient morts d’une maladie cardiaque et 1 872 (2 %) étaient morts d’un cancer.

Les personnes qui font de l’exercice l’après-midi présentent un risque de décès précoce plus faible que celles qui font de l’exercice le matin ou le soir
Les auteurs ont constaté que l’exercice modéré à vigoureux à tout moment de la journée était plus efficace que l’absence d’exercice pour réduire le risque de décès toutes causes confondues, de maladies cardiaques et de cancer.

Des effets pas les mêmes pour tous

Les personnes qui s’entraînaient en milieu d’après-midi et celles qui changeaient régulièrement d’heure d’exercice d’un jour à l’autre présentaient un risque de décès, à la fois général et dû à une maladie cardiaque, inférieur à celui des personnes qui s’entraînaient le soir et le matin. Les auteurs concluent que le choix du moment de l’exercice pourrait permettre de maximiser les bienfaits de l’activité physique quotidienne sur la santé.

Les résultats globaux de cette très vaste étude correspondent à ce que les chercheurs savent déjà: Plus vous bougez, plus vous êtes en bonne santé. Mais ces résultats fournissent également des indications supplémentaires sur le moment idéal de la journée où la majorité des gens s’adonnent à la MVPA pour vivre plus longtemps.

Intuitivement, il est logique que l’exercice de midi réduise le risque de décès par maladie cardiaque et de décès par d’autres causes. On sait qu’une activité physique vigoureuse pratiquée tôt le matin augmente le risque d’événement cardiovasculaire, comme une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, par rapport à l’exercice pratiqué à d’autres moments de la journée, et l’exercice pratiqué le soir peut entraîner des troubles du sommeil susceptibles d’avoir des effets néfastes sur le cœur.

Qui profite le plus des séances d’entraînement de l’après-midi ?

La réduction du risque de décès par maladie cardiaque associée aux séances d’entraînement de l’après-midi était particulièrement forte chez les hommes, les personnes âgées, les personnes moins actives et les personnes atteintes d’une maladie cardiaque préexistante, ont noté les auteurs. Les retraités, les personnes souffrant de problèmes cardiaques ou d’obésité choisissent souvent de faire de l’exercice l’après-midi parce que c’est le moment où ils se sentent le mieux. Elles ont pris leur petit-déjeuner, leur médicament, leur corps n’est pas aussi endolori.

Les rythmes circadiens peuvent être liés à la raison pour laquelle l’exercice de l’après-midi procure plus de bienfaits

Bien que l’étude n’ait pas été conçue pour découvrir pourquoi le moment de l’exercice pouvait influencer la mort précoce, les auteurs de l’étude pensent que cela pourrait être lié aux rythmes circadiens de notre corps, qui sont les schémas physiques, mentaux et comportementaux qui suivent un cycle de 24 heures. Les rythmes circadiens pourraient être la clé. Nous avons des pics de tension artérielle et d’autres hormones comme le cortisol le matin, et des pics similaires au coucher. Peut-être sommes-nous censés être physiquement les plus productifs en dehors de ces pics. Dans l’après-midi, le corps a eu le temps de s’adapter suffisamment à la journée. Notre métabolisme atteint son maximum dans l’après-midi: le cœur, les vaisseaux sanguins, les hormones, les muscles, les articulations et le système nerveux fonctionnent également de manière optimale, et nous sommes généralement bien nourris à ce moment-là. L’après-midi est donc le moment de la journée le plus propice à la pratique d’un exercice vigoureux, car tous ces processus fonctionnent de manière optimale.

L’exercice du matin pourrait être plus efficace pour brûler les graisses

Bien qu’elle soit certainement la plus importante, cette étude n’est pas la première à suggérer que les avantages de l’exercice pour la santé peuvent dépendre du moment. Une étude publiée dans le Physiological Reports de décembre 2020 a révélé que les personnes présentant un risque de diabète de type 2 ou diagnostiquées comme telles amélioraient davantage le contrôle de leur glycémie si elles faisaient de l’exercice entre 15 heures et 18 heures que si elles en faisaient le matin.

Le moment de l’exercice peut également influencer la façon dont notre corps brûle l’énergie et construit les muscles. Dans une petite étude publiée dans le numéro de mai 2022 de Frontiers in Physiology, les chercheurs ont constaté que l’exercice tôt le matin chez les femmes réduisait la graisse corporelle totale et la graisse du ventre et augmentait la puissance musculaire du bas du corps de leurs jambes. L’exercice du soir chez les femmes a augmenté de manière significative la force, la puissance et l’endurance du haut du corps.

Chez les hommes, l’exercice du soir a augmenté l’oxydation des graisses et diminué la fatigue. D’autres recherches ont montré une amélioration similaire de la combustion des graisses après un exercice matinal et une amélioration des performances sportives et de l’exercice en fin d’après-midi ou en soirée.

En résumé : Faites de l’exercice à l’heure qui convient à votre style de vie.

Tous les experts sont d’accord : Le meilleur moment pour faire de l’exercice est celui où vous pouvez le faire.

Conseils pour bouger davantage l’après-midi

Règle numéro un: L’exercice n’a pas besoin d’être structuré. Bougez simplement. Prenez les escaliers pendant votre pause déjeuner, prenez un appel Zoom tout en faisant une marche rapide, organisez une soirée dansante avec les enfants. Faites ce que vous pouvez, et tout cela compte.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi
Marie Desange