Sédentarité: luttez contre l’inactivité au travail

La sédentarité croissante que nous vivons, à partir de 8h par jour, augmente le risque de pathologies (chroniques) et diminue l’espérance de vie. Rester assis toute la journée est un vrai danger pour la santé. Mais ce risque peut être corrigé si on est actif le reste de la journée et même au bureau.

Nous sommes assis toute la journée: au bureau, dans les transports, pendant notre temps libre. Il y a toutefois deux types de personnes qui sont confrontés à la sédentarité. D’une part, une personne assise au travail et également inactive pendant son temps libre. D’autre part, une personne qui travaille assise mais bouge en dehors de son travail.

Compenser la sédentarité liée au travail avec de l’activité durant le temps libre

Pour les personnes qui sont quand même actives, les effets négatifs d’un comportement sédentaire en journée seraient contrés si le volume d’efforts fournis par la suite est suffisant. On constate des résultats significatifs (réduction du risque de maladies (chroniques) et de décès prématurés) à partir de 16 MET (Metabolic Equivalent of Task) pendant une heure par semaine, ce qui équivaut par exemple à 5,3 heures de marche, 2,7 heures de vélo ou 1,6 heure de course. Si la personne bouge davantage, cela débouche sur de meilleurs résultats.

Mettez à profit votre journée pour bouger au travail

L’activité physique a une influence positive sur la sensibilité à l’insuline et sur la glycémie postprandiale, aussi bien pour les individus en bonne santé que pour les personnes souffrant d’obésité et/ou de diabète de type 2. Comme c’est après le petit-déjeuner que la glycémie postprandiale augmente le plus, il est intéressant de faire du sport après ce repas.

L’idéal est de bouger 15 minutes trois fois par jour. Après le sport, la sensibilité à l’insuline augmente. Cet effet persiste entre 24 et 48 heures (en fonction de l’effort).

Il existe de nombreux trucs et astuces pour lutter contre la sédentarité pendant la journée.

En voici quelques-uns: travailler debout ou, pour un meilleur résultat, y compris sur le poids, travailler en marchant. Marcher pendant la pause-déjeuner ou les réunions, utiliser un vélo d’appartement comme chaise de bureau, se lever régulièrement et bouger un peu ou encore descendre du bus un arrêt plus tôt. Le comportement sédentaire s’est introduit dans notre quotidien et s’y est installé: il est temps de trouver des alternatives à notre cher siège de bureau.

Pour vous donner des idées, lisez aussi cet article que nous avons publier sur les exercices physiques que l’on peut faire au bureau..