Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Guide des huiles essentielles

Utiliser l’huile essentielle d’ylang-ylang totum

Aline Legrand

Son nom scientifique est Cananga odorata. Originaire des régions tropicales, cet arbre fut introduit ensuite dans les zones patcifiques et les îles de l’Océan Indien. L’ylang-ylang, une plante aux feuilles persistantes et fleurs jaune-vert très odorantes, est exploitée pour son huile essentielle, employée par les grandes marques de parfumerie.

Elle possède également des vertus thérapeutiques en aromathérapie. L’huile essentielle d’ylang-ylang totum fait référence à la distillation complète des fleurs, rendant sa qualité plus riche et plus complexe que les autres grades d’extraction.

De quoi est composée l’huile essentielle d’ylang-ylang totum ?

Ses principales molécules sont des :
  • esters terpéniques : acétate de linalyle, acétate de géranyle et de farnésyle,
  • sesquiterpènes : comme le germacrène-D (20 %), béta-caryophyllène(10 à 15 %),
  • alcool monoterpénique : linalol, géraniol, trans-nérolidol,
  • alcools sesquiterpéniques : farnésol, alpha-cadinol.
Ses principales propriétés sont anti-infectieuse, anti-inflammatoire, anxiolytique, sédative pour le système nerveux, antispasmodique, hypotensive, antiarythmique.

Dans quels cas est-elle indiquée ?

L’huile essentielle peut aider à :
  • prévenir l’hypertension artérielle,
  • calmer les troubles du rythme cardiaque : palpitations, arythmie,
  • améliorer les problèmes psychiques : dépression, stress, angoisses nocturnes, insomnies,
  • calmer les spasmes : douleurs menstruelles, douleurs ventrales et intestinales d’origine nerveuse, crampes abdominales ou musculaires,
  • tonifier la peau et le cuir chevelu : stimulation des tissus cutanés, ralentissement du vieillissement.
L’huile essentielle d’ylang-ylang est aussi traditionnellement réputée pour ses effets aphrodisiaques.

Quel est son mode d’utilisation ?

  • voie orale : ne jamais l’ingérer (risque de nausées, troubles neurologiques, vertiges, etc.),
  • voie externe : en massage des zones concernées (torse, abdomen, muscles) 2 à 3 fois dans la journée. Toujours diluer dans un huile de support à raison de 20 % / 80 %. Elle peut aussi être ajoutée à l’eau d’un bain, diluée dans un dispersant.
  • diffusion dans l’air : un quart d’heure avant le coucher,
  • inhalation : 2 gouttes sur un mouchoir ou sur le poignet plusieurs fois par jour.

Quelle prudence à l’usage de l’huile essentielle d’ylang-ylang totum ?

Elle est déconseillée pendant la grossesse et l’allaitement, pour les enfants et les personnes souffrant d’épilepsie.

Les personnes sous anticoagulants et hypotenseurs doivent aviser leur médecin en raison de possibles interactions médicamenteuses.

Une application pure sur la peau peut provoquer des irritations. Faire un test dans le pli du coude 24h à l’avance pour prévenir les risques d’allergie.

Toujours prendre l’avis d’un professionnel de santé car l’automédication peut entraîner des risques. Ne pas prolonger le traitement si aucune amélioration et consulter.

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi