Avez-vous besoin de contacter la rédaction ? Envoyez vos e-mails à [email protected] ou sur notre formulaire.
Bien êtreActivité physique

Prise de masse musculaire: est-ce que les stéroïdes naturels marchent? Quels risques?

Cet article traite de ce que sont les stéroïdes naturels les problèmes de sécurité, les avantages et les risques potentiels de ces substances.

Marie Desange

Les stéroïdes naturels sont des composés qui imitent les stéroïdes que le corps humain produit naturellement, comme les hormones testostérone, progestérone et cortisol. Lisez ce qui suit pour savoir ce que sont les stéroïdes naturels et connaître des exemples courants. Cet article aborde également les problèmes de sécurité, les avantages et les risques potentiels de ces substances.

Que sont les stéroïdes naturels ?

Le corps produit naturellement des stéroïdes, tels que l’hormone testostérone, pour construire le tissu musculaire, parmi d’autres processus corporels importants. Les stéroïdes naturels font généralement référence à des composés présents dans les plantes, les herbes et d’autres sources naturelles qui imitent les hormones ou les stéroïdes humains. Les partisans des stéroïdes naturels affirment qu’ils agissent dans l’organisme comme les stéroïdes anabolisants. Il s’agit de composés qui construisent et réparent les muscles en augmentant la production de testostérone. Les stéroïdes naturels peuvent également être appelés stéroïdes légaux et les entreprises les vendent souvent sous la forme d’un mélange d’ingrédients. Les composés pour lesquels des preuves préliminaires ont été apportées sont les suivants.

La créatine

La créatine est un acide aminé que l’on trouve dans les aliments et qui a des effets similaires à ceux des stéroïdes. Plusieurs études ont montré que l’utilisation de la créatine pendant 5 à 7 jours peut augmenter de manière significative :

la force
la puissance
le travail impliquant plusieurs séries de contractions musculaires à effort maximal
les performances en sprint et en football

Ashwagandha

Le Withania somnifera, ou ashwagandha, est une plante utilisée dans la médecine ayurvédique pour le rajeunissement, la revitalisation et la longévité. Une étude de 2018 a administré à des hommes en bonne santé une dose de 500 milligrammes (mg) d’ashwagandha par jour pendant 12 semaines, tandis que les participants effectuaient un entraînement de résistance en surcharge progressive 4 jours par semaine. Les personnes qui ont pris de l’ashwagandha ont connu une plus grande amélioration de la force du bas et du haut du corps, ainsi qu’une répartition favorable de la masse corporelle par rapport aux personnes du groupe placebo.

Tribulus terrestris

Les composés présents dans le Tribulus terrestris, appelés saponines stéroïdiennes, pourraient imiter faiblement les effets de la testostérone et des hormones apparentées. Cela pourrait améliorer la fonction musculaire et les niveaux de testostérone. Cependant, une étude de 2020 a conclu que les scientifiques doivent faire plus de recherches pour comprendre si le Tribulus terrestris est sûr et s’il a un effet thérapeutique.

DAA

Des recherches limitées proposent que l’acide D-aspartique (DAA) puisse jouer un rôle dans la production et la libération de testostérone. Cependant, la plupart des études montrant que le DAA augmente les niveaux de testostérone ont été menées sur des animaux. D’autres études sur l’homme sont nécessaires pour étayer leurs conclusions.

La vitamine D

Des niveaux sains de vitamine D en circulation sont essentiels pour la santé des os. Des recherches récentes suggèrent qu’elle pourrait jouer un rôle dans la santé musculaire et qu’il existe un lien entre une carence en vitamine D et une perte de force et de masse musculaires. Toutefois, les chercheurs doivent approfondir leurs recherches sur ce lien potentiel. Une étude de 2017 a révélé que les femmes adultes ayant une composition corporelle modérée et des niveaux de graisse corporelle plus faibles avaient tendance à avoir des niveaux plus élevés de vitamine D active circulante. Les chercheurs concluent que la vitamine D peut contribuer à la santé musculaire indirectement en agissant sur les tissus adipeux. Les scientifiques doivent réaliser d’autres études pour déterminer si ce lien s’applique à des populations plus larges.

Le zinc

Le zinc est un oligo-élément essentiel dont on sait qu’il contribue à contrôler la croissance et la réparation des muscles. Jusqu’à présent, les chercheurs se sont surtout intéressés à la manière dont le zinc affecte la régulation musculaire. Cette substance pourrait avoir un lien avec la perte musculaire liée à l’âge, également appelée sarcopénie. Une revue de 2018 a révélé que seule une étude d’observation suggérait une corrélation entre l’apport en zinc et la performance physique chez les adultes plus âgés. Dans cette optique, les experts doivent mener davantage d’études avant de pouvoir déterminer le rôle du zinc dans la performance physique.

Le magnésium

Le magnésium joue un rôle important dans différentes réactions enzymatiques qui ont un impact sur les performances musculaires pendant l’exercice. Les chercheurs pensent que ce minéral peut également contribuer à maintenir l’intégrité musculaire lors d’activités intenses. Une étude de 2019 a révélé que la prise de 400 mg de magnésium par jour pendant 3 semaines a contribué à réduire les dommages musculaires chez 18 cyclistes professionnels masculins.

DHEA

La déhydroépiandrostérone est une molécule précurseur que l’organisme convertit en hormones testostérone et estradiol. Celles-ci augmentent la production et la consommation de protéines, ce qui favorise la croissance et la force musculaires.

Le ginseng

Certaines études ont révélé que le ginseng peut aider à prévenir certaines conditions, telles que le diabète ou le vieillissement, qui déclenchent la perte musculaire. Une étude de 2017 a révélé que le traitement de cellules musculaires avec un extrait de ginseng noir favorisait l’expression des gènes spécifiques aux muscles et la différenciation cellulaire. Cela a aidé les cellules musculaires à devenir plus grandes, plus larges et plus épaisses, et a amélioré l’activité cellulaire.

Fenugrec

Les chercheurs ont besoin d’en savoir plus sur cette plante. Une étude menée sur des souris mâles a montré que l’extrait de fenugrec augmentait l’endurance et l’utilisation des acides gras pendant l’exercice. La recherche suggère également que le fenugrec pourrait avoir des propriétés de réduction des graisses. Les composés de l’extrait de fenugrec peuvent augmenter les niveaux de testostérone en empêchant le corps de la convertir en d’autres hormones sexuelles.

 

Avantages

Les entreprises qui vendent des stéroïdes naturels affirment souvent qu’ils aident à:

améliorer l’endurance
améliorer la force
augmenter l’efficacité de l’exercice
augmenter la tolérance à l’entraînement d’intensité accrue
atteindre plus rapidement un objectif sportif ou de performance

Les stéroïdes naturels peuvent avoir moins d’effets secondaires que les stéroïdes anabolisants traditionnels. Toutefois, des études supplémentaires sont nécessaires pour comprendre les problèmes de santé potentiels et les interactions médicamenteuses.

Risques

La consommation ou l’injection de produits en vente libre ou à domicile contenant des stéroïdes ou des substances apparentées à des stéroïdes présente un risque.

Les risques pour la santé peuvent être graves et inclure

dépendance
lésions hépatiques
lésions rénales
risque accru d’événements cardiovasculaires, notamment d’accident vasculaire cérébral ou de crise cardiaque
irritabilité
comportement agressif
prise de poids
rétention d’eau
nausées
diarrhée
crampes
calvitie ou perte de cheveux
acné sévère
caillots sanguins
augmentation de la tension artérielle et du taux de cholestérol
sautes d’humeur
paranoïa ou comportement maniaque
hallucinations et délires

Les hommes qui prennent des stéroïdes naturels conçus pour imiter les stéroïdes anabolisants peuvent également ressentir ces effets indésirables :

développement de la poitrine
risque accru de cancer de la prostate
rétrécissement des testicules
diminution du nombre de spermatozoïdes et infertilité masculine
dysfonctionnement érectile

Les femmes qui prennent des stéroïdes naturels conçus pour imiter les stéroïdes anabolisants peuvent également ressentir les effets secondaires suivants :

croissance excessive des poils du visage et du corps
perte de tissu mammaire
gonflement du clitoris
augmentation de la libido
voix plus grave
problèmes de menstruation

De nombreux compléments alimentaires destinés à la musculation contiennent également des vitamines et des minéraux, dont certains peuvent être toxiques à des niveaux élevés. Les adolescents qui font un usage abusif de stéroïdes anabolisants ou de composés similaires avant les poussées de croissance liées à la puberté peuvent connaître un vieillissement prématuré des os et une croissance limitée.

Si une personne prend des stéroïdes qui ne lui ont pas été prescrits par un médecin, elle doit consulter un professionnel de la santé pour arrêter ces suppléments en toute sécurité.

Les personnes qui cessent brusquement de prendre des stéroïdes, au lieu de se sevrer progressivement, peuvent présenter les symptômes suivants:

insomnie
anorexie
anxiété
dépression et apathie
troubles de la concentration
baisse de la libido
épuisement inexpliqué
douleurs musculaires et articulaires
maux de tête

Résumé

Divers produits prétendent contenir des stéroïdes dits naturels, ou des composés naturels, qui agissent comme les stéroïdes humains tels que la testostérone.

Si une personne prend des compléments alimentaires, elle doit consulter un médecin si l’un des symptômes suivants apparaît :

nausées
fatigue
faiblesse
fièvre
douleur abdominale ou thoracique
essoufflement
urine brune ou décolorée
jaunisse, c’est-à-dire un jaunissement de la peau ou du blanc des yeux.

Si les personnes s’intéressent aux stéroïdes naturels, le plus sûr est qu’elles consultent un médecin avant de prendre des compléments alimentaires.

 

Avez-vous trouvé cet article utile?
À lire aussi